École vétérinaire de Maisons-Alfort (métro de Paris)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

École vétérinaire
de Maisons-Alfort
Accès à la station, du côté des numéros impairs de l'avenue du Général-Leclerc.
Accès à la station, du côté des numéros impairs de l'avenue du Général-Leclerc.
Localisation
Pays France
Ville Maisons-Alfort
Coordonnées
géographiques
48° 48′ 55″ nord, 2° 25′ 19″ est

Caractéristiques
Position par
rapport au sol
Souterraine
Voies 2
Quais 2
Nombre d'accès 3
Accessibilité Non
Zone 3 (tarification Île-de-France)
Transit annuel 2 269 487 (2021)
Historique
Mise en service
Nom inaugural Maisons-Alfort - École vétérinaire
Gestion et exploitation
Propriétaire RATP
Exploitant RATP
Code(s) de la station 25-14
Ligne(s) (M)(8)
Correspondances
Bus (BUS)RATP24103104107125181325
Noctilien (BUS)NoctilienN32N35
(8)

École vétérinaire de Maisons-Alfort est une station de la ligne 8 du métro de Paris, située sur la commune de Maisons-Alfort.

Situation[modifier | modifier le code]

La station est établie sous l'amorce de l'avenue du Général-Leclerc (D 19) au sud-est de l'intersection avec l'avenue du Général-de-Gaulle (D 6) et la rue Eugène-Renault, à hauteur de l'École nationale vétérinaire d'Alfort. Orientée selon un axe nord-ouest/sud-est, elle s'intercale entre les stations Charenton - Écoles et Maisons-Alfort - Stade, étant séparée de la première par la Marne que la ligne enjambe au moyen du viaduc-métro de Charenton.

Histoire[modifier | modifier le code]

La station est ouverte le avec la mise en service du prolongement de la ligne 8 depuis Charenton - Écoles jusqu'à Maisons-Alfort - Stade ; celui-ci amorce une nouvelle vague d'extensions du réseau après 18 ans de pause dus aux ressources financières limitées de l'après-guerre, et marque l'apparition des premières « stations-boîtes », caractérisées par une forme rectangulaire liée à leur construction selon la méthode de la tranchée couverte.

Inaugurée sous le nom de Maisons-Alfort - École vétérinaire, cette station doit sa dénomination à son implantation sur le territoire communal de Maisons-Alfort d'une part, ainsi qu'à sa proximité avec le site principal et historique de l'École nationale vétérinaire d'Alfort (EnvA) d'autre part. Le toponyme initial a été modifié en 1996 pour devenir École vétérinaire de Maisons-Alfort.

Dans le cadre du programme « Renouveau du métro » de la RATP, les couloirs de la station ont été partiellement modernisés le par le renouvellement des bandeaux d'éclairage, tandis que les sièges d'origine sur les quais ont été remplacés par des assises plus contemporaines[1].

Selon les estimations de la RATP, la station a vu entrer 3 193 857 voyageurs en 2019, ce qui la place à la 156e position des stations de métro pour sa fréquentation sur 302[2],[3]. En 2020, avec la crise du Covid-19, son trafic annuel tombe à 1 808 155 voyageurs, ce qui la classe alors au 135e rang[4], avant de remonter progressivement en 2021 avec 2 269 487 entrants comptabilisés, la reléguant cependant à la 154e position des stations du réseau pour sa fréquentation cette année-là[5].

Services aux voyageurs[modifier | modifier le code]

Accès[modifier | modifier le code]

La station dispose de trois accès répartis en quatre bouches de métro établies sur l'avenue du Général-Leclerc :

  • l'accès 1 « Carrefour de la Résistance », constitué d'un escalier fixe agrémenté d'un mât avec un « M » jaune inscrit dans un cercle, débouchant sur le trottoir impair de l'avenue à proximité de l'allée des Amourettes ;
  • l'accès 2 « École nationale vétérinaire - Musée Fragonard », également constitué d'un escalier fixe doté d'un mât « M » jaune, se trouvant sur le trottoir pair de l'avenue, en face de l'accès 1 ;
  • l'accès 3 « Avenue du Général-Leclerc » comportant un escalier fixe et un escalier mécanique montant permettant uniquement la sortie depuis le quai en direction de Pointe du Lac, débouchant légèrement plus au sud-est sur le trottoir pair.

Quais[modifier | modifier le code]

Quais de la station.

École vétérinaire de Maisons-Alfort est une station de configuration standard : elle possède deux quais séparés par les voies du métro situées au centre. Édifiée dans les années 1970, il s'agit d'une station-cage à piédroits verticaux supportant un plafond horizontal, du fait de sa construction en tranchée couverte ; en outre, la hauteur du plafond est plus faible au milieu sous la salle de distribution, aménagée en surplomb des quais et des voies. La décoration, typique de cette décennie, s'apparente à une déclinaison du style « Mouton-Duvernet » avec des piédroits et tympans recouverts de carreaux creux en divers tons d'ocre posés verticalement et alignés, un plafond et des hauts de murs traités en blanc ainsi que des bandeaux d'éclairage suspendus. Les cadres publicitaires, en léger retrait, sont métalliques et le nom de la station est inscrit en police de caractères Parisine sur plaques émaillées. Les sièges sont de style « Akiko » de couleur cyan, en remplacement d'assises « Motte » rouges.

La station ne partage ce style décoratif qu'avec les deux autres points d'arrêt de la ligne situés sur le territoire de la commune, Maisons-Alfort - Stade et Maisons-Alfort - Les Juilliottes. Toutefois, le carrelage de couleur ocre existe également dans les couloirs d'accès au quai de la station Créteil - Université, à ceci près qu'il ne présente que la nuance la plus claire.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

La station est desservie par les lignes 24, 103, 104, 107, 125, 181 et 325 du réseau de bus RATP et, la nuit, par les lignes N32 et N35 du réseau Noctilien.

À proximité[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « SYMBIOZ - Le Renouveau du Métro », sur www.symbioz.net (consulté le ).
  2. « Trafic annuel entrant (2019) », sur data.ratp.fr, (consulté le )
  3. Le nombre de 302 stations n'inclut pas la station fictive Funiculaire de Montmartre. Cette dernière est en effet considérée comme une station de métro (et deux points d'arrêts) par la RATP et rattachée statistiquement à la ligne 2, ce qui explique pourquoi la RATP annonce 303 stations et non 302 en 2019.
  4. « Trafic annuel entrant 2020 », sur data.ratp.fr, (consulté le )
  5. « Trafic annuel entrant 2021 », sur data.ratp.fr, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]