Corvisart (métro de Paris)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Corvisart
Vue des quais et de l'entrée du tunnel vers Place d'Italie.
Vue des quais et de l'entrée du tunnel vers Place d'Italie.
Localisation
Pays France
Ville Paris
Arrondissement 13e
Coordonnées
géographiques
48° 49′ 47″ N 2° 21′ 02″ E / 48.829806825323, 2.350508272647948° 49′ 47″ Nord 2° 21′ 02″ Est / 48.829806825323, 2.3505082726479  

Géolocalisation sur la carte : 13e arrondissement de Paris

(Voir situation sur carte : 13e arrondissement de Paris)
Corvisart

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Corvisart
Caractéristiques
Zone 1
Transit annuel 2 622 998 (2013)
Historique
Mise en service 24 avril 1906 ⇒ 2 sud
14 octobre 1907 2 Sud (5)
6 octobre 1942 (5)(6)
Gestion et exploitation
Propriétaire RATP
Exploitant RATP
Code de la station 1415
Ligne(s) (6)
Correspondances
Bus (BUS) RATP 57 67
(6)
Précédent Glacière Place d'Italie Suivant

Corvisart est une station du métro de Paris sur la ligne 6, dans le 13e arrondissement de Paris.

La station[modifier | modifier le code]

Rame MP 73 entrant en station et se dirigeant vers Nation.
Rame MP 73 entrant en station et se dirigeant vers Nation.

La station est ouverte en 1906, sur la ligne 2 sud (Circulaire sud). En octobre 1907, la fusion de la ligne Circulaire sud et de la ligne 5 est décidée : l'ensemble est exploité sous l'indicatif ligne 5, l'indicatif « Circulaire sud » ou « 2 sud » disparaît. Dès le 6 octobre 1942, la ligne 6 relie Nation à Étoile.

La station prend le nom de la rue Corvisart située à proximité, qui rend hommage à Jean-Nicolas Corvisart (1755-1821), médecin personnel de Napoléon Ier (qui le titra Premier Médecin de l'Empereur), spécialiste des poumons et du cœur.

La station dispose de deux accès situés sur le terr-plein central du boulevard Auguste-Blanqui dont l'un donne côté impair et l'autre face no 50.

En 2011, 2 604 292 voyageurs sont entrés à cette station[1]. Elle a vu entrer 2 622 998 voyageurs en 2013 ce qui la place à la 209e position des stations de métro pour sa fréquentation sur 302[2],[3].

Un atelier de Carnaval en 1912[modifier | modifier le code]

Au Carnaval de Paris en 1912, défilent trois cortèges à l'occasion de la Mi-Carême : celui de la rive droite, avec la reine des reines, celui de la rive gauche avec la rose des roses et, enfin, pour fêter son cinquantième anniversaire, Le Petit Journal fait défiler à Paris un cortège formé de groupes et chars du Carnaval de Nice[4].

Comme aucun atelier parisien n'a de portes assez larges pour laisser sortir les chars une fois remontés, un atelier de fortune est installé sous les arcades du métro aérien, station Corvisart. Celles-ci sont fermées avec de grandes bâches[5].

Correspondances[modifier | modifier le code]

La station est desservie par les lignes 57 et 67 du réseau de bus RATP.

À proximité[modifier | modifier le code]

Galerie de photographies[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Entrants annuels provenant de l'extérieur de la station (voie publique, correspondances bus, réseau SNCF, etc.), sur le site data.ratp.fr. Consulté le 5 novembre 2012.
  2. Trafic annuel entrant par station (2013), sur le site data.ratp.fr, consulté le 31 août 2014.
  3. Le nombre de 302 stations n'inclut pas la station fictive Funiculaire de Montmartre. Cette dernière est en effet considérée comme une station de métro (et deux points d'arrêts) par la RATP et rattachée statistiquement à la ligne 2, ce qui explique pourquoi la RATP annonce 303 stations et non 302 en 2013.
  4. La Mi-Carême, La composition et les itinéraires des différents cortèges, Le Petit Parisien, page 2, 3e colonne ; voir aussi l'article « Les groupes du Carnaval de Nice en route de Nice à Paris », Le Petit Journal, 13 mars 1912.
  5. Le Carnaval de Nice à Paris, Le Petit Journal, 13 mars 1912.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]