La Motte-Picquet - Grenelle (métro de Paris)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Motte-Picquet - Grenelle
Quai commun des lignes 8 et 10, vers Créteil et Gare d'Austerlitz.
Quai commun des lignes 8 et 10, vers Créteil et Gare d'Austerlitz.
Localisation
Pays France
Ville Paris
Arrondissement 15e
Coordonnées
géographiques
48° 50′ 57″ nord, 2° 17′ 53″ est

Géolocalisation sur la carte : 15e arrondissement de Paris

(Voir situation sur carte : 15e arrondissement de Paris)
La Motte-Picquet - Grenelle

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
La Motte-Picquet - Grenelle
Caractéristiques
Voies 6
Quais 5
Longueur (6), (10) (direction Gare d'Austerlitz) ː 75 m
(8), (10) (direction Boulogne) ː 105 m
Transit annuel 8 280 583 (2013)
Historique
Mise en service 2 Sud, (5), (6) :
(8) :
(10) :
Gestion et exploitation
Propriétaire RATP
Exploitant RATP
Code de la station 17-04
Ligne(s) (6)(8)(10)
Correspondances
Bus (BUS) RATP 80 82
(6)
(8)
(10)

La Motte-Picquet - Grenelle est une station des lignes 6, 8 et 10 du métro de Paris, située dans le 15e arrondissement de Paris.

Situation[modifier | modifier le code]

La station est située à l'intersection du boulevard de Grenelle, de la rue du Commerce et de l'avenue de La Motte-Picquet.

Histoire[modifier | modifier le code]

Mises en services[modifier | modifier le code]

Le 24 avril 1906, la station aérienne (actuelle ligne 6) est ouverte sous le nom de La Motte-Picquet et est desservie par la ligne « 2 sud » circulant entre Étoile et Place d'Italie[1],[2]. Le , la ligne 2 sud est absorbée par la ligne 5 qui effectue alors le trajet Étoile - Lancry (actuelle Jacques Bonsergent) jusqu'au où elle est prolongée de Lancry à Gare du Nord[3].

Schéma des remaniements de lignes en 1937.

Le 13 juillet 1913, la station souterraine à quai central de la ligne 8 est ouverte et la station prend à cette occasion son nom actuel[2],[4]. Il s'agit des actuels quais desservis par la ligne 8 en direction de Créteil et 10 en direction de Gare d'Austerlitz. La ligne 8 effectue alors le trajet entre Beaugrenelle (actuelle Charles Michels) et Opéra et est prolongée de Beaugrenelle à Porte d'Auteuil le [4]. Dans l'objectif d'exploiter la ligne 8 au départ d’Opéra avec deux branches (Auteuil et Balard), cette station avec quai central avait été conçue pour accueillir les trains en provenance des deux branches et qui emprunteraient ensuite le tronc commun jusqu'à Opéra[4]. Il avait été prévu que l'actuel quai de la ligne 10 à destination de Boulogne soit le quai desservi par l'autre sens de circulation, pour les deux destinations, la divergence s'effectuant après la station[4]. Ce quai ne fut cependant pas construit lors de l'ouverture de la station souterraine[4]. La ligne sera prolongée d’Opéra à Richelieu - Drouot le puis jusqu'à Porte de Charenton le [4].

Un important remaniement affectant les lignes 8, 10 et 14 de l'époque est réalisé la nuit du 26 au [5] : la ligne 8 est redirigée d’Auteuil vers Balard tandis que la ligne 10 reprend le tronçon abandonné par la ligne 8, tout en continuant au-delà de la station par un nouveau tronçon jusqu'à Vaneau, où elle retrouve son tracé originel jusqu'à Jussieu[4], la nouvelle ligne 10 ne fonctionnant que le [5]. La station subit alors une profonde restructuration pour avoir la configuration que l'on connait toujours aujourd'hui : le quai, initialement prévu pour être desservi par les trains de la ligne 8 à destination des deux branches est construit, et reçoit les trains de la ligne 10 à destination d’Auteuil, tandis qu'un autre quai est construit en dessous (en raison de la faible largeur restant entre la station et les immeubles) afin de recevoir les trains de la ligne 8 redirigés vers Balard[4]. La station à quai central conserve ses trains à destination de Porte de Charenton tandis que l'autre voie accueille les trains de la ligne 10 à destination de Jussieu[4].

Le 12 juillet 1939, la ligne 10 est prolongée de Jussieu à Gare d'Austerlitz. Le , la ligne 8 est prolongée de Porte de Charenton à Charenton - Écoles[4] et le lendemain, la ligne 5 cède sa place à la ligne 6 qui effectue alors le trajet Étoile - Nation[1], inchangé jusqu'à aujourd'hui. Depuis, la station n'a plus changé de configuration ni de lignes desservies, seuls des prolongements ont été effectués sur la ligne 10, jusqu'à Boulogne en 1981 et sur la ligne 8, pour atteindre Créteil - Pointe du Lac en 2011.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Le nom de la station rend hommage à l’amiral Toussaint-Guillaume Picquet de La Motte (1720-1791) et fait également référence à l'ancienne commune de Grenelle qui se trouvait à cet endroit et fut annexée à Paris en 1860, trente ans à peine après sa création.

Aménagements[modifier | modifier le code]

Le quai de la ligne 8 en direction de Balard a subi une rénovation en 2014 consistant notamment à remplacer les carreaux jaune orangé du mur par les fameux carreaux blancs typiques des stations de métro parisiennes. Le mur situé du côté de la voie ferrée a conservé les carreaux jaune orangé. Ces carreaux ont des nuances différentes d'orange et de jaune à la manière des stations de style « Mouton » mais ont des dimensions plus importantes et ne sont pas disposés en quinconce. Leurs longueurs suivent la ligne verticale et leurs largeurs la ligne horizontale à l'inverse des carreaux des stations de style « Mouton » ordinaires.

Fréquentation[modifier | modifier le code]

En 2011, 8 099 346 voyageurs sont entrés à cette station[6]. Elle a vu entrer 8 280 583 voyageurs en 2013, ce qui la place à la 29e position des stations de métro pour sa fréquentation[7].

Services aux voyageurs[modifier | modifier le code]

Quais de la ligne 6.

Accès[modifier | modifier le code]

La station possède cinq accès / sorties : rue du Commerce (48° 50′ 56″ N, 2° 17′ 54″ E), boulevard de Grenelle (48° 50′ 55″ N, 2° 17′ 58″ E), avenue de La Motte-Picquet (48° 50′ 57″ N, 2° 17′ 54″ E), rue de Pondichéry (48° 50′ 58″ N, 2° 17′ 53″ E) et enfin avenue de Suffren (48° 51′ 03″ N, 2° 18′ 00″ E).

Quais[modifier | modifier le code]

Les quais de la ligne 6 sont situés en extérieur avec une configuration standard de deux quais encadrant deux voies. La station souterraine a une configuration inhabituelle: au niveau supérieur se trouvent les voies des lignes 8 et 10 en direction du nord de part et d'autre d'un quai central, ainsi que la voie de la ligne 10 en direction de Boulogne située dans une demi-station séparée par un piédroit. Au niveau inférieur, sous cette voie, se trouve la demi-station de la ligne 8 en direction du sud. Les couloirs de correspondance de la station sont décorés de plusieurs blasons de la famille de Toussaint-Guillaume Picquet de La Motte (d'azur à trois chevrons d'or, accompagnés de trois fers de lance d'argent en pal les pointes en haut). Une fresque représente la barrière de la Cunette, une des portes du mur des Fermiers généraux située autrefois en ce lieu.

Quai de la ligne 8 en direction de Balard, avant la rénovation de 2014.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

La station est desservie par les lignes 80 et 82 du réseau de bus RATP.

À proximité[modifier | modifier le code]

La station se trouve à proximité de l'École militaire ainsi que du village suisse.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Jean Tricoire, Un siècle de métro en 14 lignes. De Bienvenüe à Météor [détail de l’édition], p. 210-211.
  2. a et b Clive Lamming, Métro insolite [détail de l’édition], p. 45.
  3. Jean Tricoire, Un siècle de métro en 14 lignes. De Bienvenüe à Météor [détail de l’édition], p. 197.
  4. a b c d e f g h i et j Jean Tricoire, Un siècle de métro en 14 lignes. De Bienvenüe à Météor [détail de l’édition], pp. 238-243.
  5. a et b Jean Tricoire, Un siècle de métro en 14 lignes. De Bienvenüe à Météor [détail de l’édition], p. 272.
  6. Entrants annuels provenant de l'extérieur de la station (voie publique, correspondances bus, réseau SNCF, etc.), sur le site data.ratp.fr. Consulté le 21 juin 2013.
  7. Trafic annuel entrant par station (2013), sur le site data.ratp.fr, consulté le 31 août 2014.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]