Brise-roche hydraulique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir BRH.
Un brise-roche hydraulique.
Un brise-roche hydraulique monté sur une pelleteuse.

Un brise-roche hydraulique (BRH) est un outil se connectant à l'extrémité du bras articulé d'une pelleteuse, destiné à l'abattage minier ou à l'abattage de roche (généralement pour le BTP) ou à destruction d'obstacles durs, (roches et bétons principalement).

Il agit à la manière d'un marteau-piqueur de grande taille.

Utilisations[modifier | modifier le code]

Le brise-roche hydraulique est principalement dans les travaux de terrassement du BTP et pour la déconstruction, mais il peut aussi être utilisé pour préparer un concassage primaire, ou encore pour des aménagements sportifs, de rivière, travaux hydrauliques ou piscicoles[1].

Le brise-roche hydraulique est parfois détourné pour le battage de pieux métalliques, ou de bois, dans ce cas des gros tuteurs utilisés pour la plantation d'arbres[2].

Évolutions techniques et du marché[modifier | modifier le code]

BRH NPK monté sur une minipelle Wacker Neuson.

Le marché des brise-roches de petite taille, adaptable aux minipelles s'est fortement développé depuis la fin du XXe siècle[3].

Risques[modifier | modifier le code]

Cette section peut contenir un travail inédit ou des déclarations non vérifiées (indiquez la date de pose grâce au paramètre date). Vous pouvez aider en ajoutant des références ou en supprimant le contenu inédit.

Les vibrations et le bruit sont des sources de nuisance pour le voisinage, et de maladies du travail.

L'opérateur et les personnels du chantier peuvent être exposés à l'inhalation de particules indésirables (silice source de silicose, amiante présent dans certains bétons, bâtiments ou enrobés routiers, radionucléides dans certains contextes miniers ou de démolition). Il convient d'avoir bien vérifié qu'aucune conduite active de gaz, d'eau ou d'électricité, munition non explosée, cuves de fuel ou produits toxiques solides, gazeux ou liquide ne sont présentes dans la zone impactée par le brise-roche.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • L'arbre en ville et à la campagne, L'arbre en ville et à la campagne : Les pratiques de végétalisation, Montréal, Camille Desmarais, , actes du colloque (présentation en ligne). 
  • J. Cavitte, J. Lhotellier et J. Noyelle, « Possibilités d'utilisation d'un engin de chantier à géométrie variable pour les travaux hydrauliques et piscicoles », Bulletin français de pisciculture,‎ , p. 210-217 (lire en ligne [PDF]) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • J. Daimée, « Brise-roches hydrauliques pour mini-pelles : Un marché en plein essor », Bâtiment information, no 73,‎ , p. 49-53 Document utilisé pour la rédaction de l’article

Articles connexes[modifier | modifier le code]