Ahmad Ibn Mun'im

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ahmad ibn Ibrahim ibn Ali ibn Munim al-Abdari est un mathématicien, originaire de Dénia en Al-Andalus. Il a vécu et enseigné à Marrakech où il était réputé comme un des meilleurs savants en géométrie et théorie des nombres[1],[2] Il est fréquemment confondu avec Muhammad ibn 'Abd al Mun'im, un autre mathématicien qui travailla à la cour de Roger II de Sicile[2]. À 30 ans, il commence des études de médecine, qu'il exerce ensuite avec succès tout en continuant ses activités mathématiques.

Ibn Mun'im meurt en 1228.

Travaux[modifier | modifier le code]

Trois de ses nombreux textes mathématiques sont connus : l'un porte sur les carrés magiques, un deuxième sur la géométrie et un troisième sur la science du calcul. Seul ce dernier, Fiqh al-hisab (La Science du calcul), est conservé. Dans ce livre, Ibn Mun’im consacre un chapitre entier (le 11e) à des problèmes de combinatoire[2]. Il établit notamment des formules et dresse des tables pour les combinaisons, les permutations, les permutations avec répétitions[2]:98, et également le triangle de Pascal. Le contenu de cette section est présenté par l’auteur comme une extension des travaux du linguiste Khalil ibn Ahmad, mais il s'abstrait du contexte linguistique jusqu'alors en usage.

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Ahmad ibn Munim al-Abdari » (voir la liste des auteurs).
  1. Helaine Selin (éditrices), Encyclopaedia of the History of Science, Technology, and Medicine in Non-Western Cultures (en), Dordrecht, Boston, Kluwer Academic, 1997 (2e édition 2008, 3e 2016), 1117 p. (ISBN 0-7923-4066-3, lire en ligne), p. 427.
  2. a b c et d Ahmed Djebbar, « Islamic combinatorics », dans Robin Wilson et John J. Watkins (éditeurs) (préf. Ronald Graham), Combinatorics: Ancient & Modern, Oxford University Press, , 392 p. (ISBN 9780199656592), p. 83-107. — Notamment la section « Combinatorics in the Maghreb: Ibn Mun'im », p. 94–99.

Liens externes[modifier | modifier le code]