Ibn Ajarrum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sanhadji.

Ibn Ajarrum, né à Fès au Maroc en 1273 où il est mort en janvier 1323, est un célèbre érudit berbère dont le nom complet est Abou Abdallah Mohamed ben Daoud Sanhaji (de la tribu Sanhaja) annahaoui (le grammairien) plus connu sous le nom de "Adjjerrum", qui en langue berbère signifierait le pauvre soufi selon certains oulémas.

Biographie[modifier | modifier le code]

Selon Ibn al Imad, auteur de Chadharat addhahab (les pépites d'or): "brillant grammairien, connaisseur du Coran, avec de grandes connaissances en mathématiques et en littérature...auteur de plusieurs livres ainsi que des poèmes d'études (arajiz)...il était selon beaucoup un homme intègre d'une grande vertu et les ouléma en veulent pour témoin le fait que sa Ajjeroumia soit la référence en son domaine.

Il est mort à Fès en janvier 1323, enterré selon certains près de la porte de fer de cette même ville.

Ajjeroumia[modifier | modifier le code]

C'est l'unique œuvre connue de lui et elle n'est pas des moindres puisque c'est la référence en matière de grammaire pour les débutants comme pour les maîtrisants en langue arabe. C'est l'œuvre la plus diffusée et enseignée, essentiellement (paradoxalement aussi) au Machreq arabe, son Ajjeroumia donne un aperçu général mais clair et facile de la grammaire arabe, rendant cette science accessible à tous.