Bueil (Eure)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bueil
Bueil (Eure)
L'église Saint-Martin.
Blason de Bueil
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Eure
Arrondissement Les Andelys
Intercommunalité Seine Normandie Agglomération
Maire
Mandat
Michel Cither
2020-2026
Code postal 27730
Code commune 27119
Démographie
Gentilé Bueillois
Population
municipale
1 618 hab. (2018 en augmentation de 5,48 % par rapport à 2013)
Densité 330 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 55′ 51″ nord, 1° 26′ 32″ est
Altitude Min. 47 m
Max. 136 m
Superficie 4,91 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Paris
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Pacy-sur-Eure
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Normandie
Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Bueil
Géolocalisation sur la carte : Eure
Voir sur la carte topographique de l'Eure
City locator 14.svg
Bueil
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bueil
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bueil

Bueil est une commune française située dans le département de l'Eure, en région Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune de Bueil se situe dans le département de l'Eure en région Normandie. Elle est proche de Breuilpont et de Pacy-sur-Eure.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par l'Eure, affluent de la Seine. Le Radon conflue avec l'Eure au niveau du pont routier sur l'Eure sur la route qui relie Neuilly et Bueil.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Selon la terminologie définie par l'Insee et le zonage publié en 2020, Bueil est une commune rurale, car elle n'appartient à aucune unité urbaine[Note 1],[2],[3].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Paris, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire regroupe 1 929 communes[4],[5].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Attestations anciennes[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Boolium en 1264 (cartulaire de Lyre), Boele (cartulaire de Saint-Taurin), Buellum (cartulaire d’Ivry), Buellium (pouillé d’Évreux) et Bueuil en 1805 (Masson Saint-Amand)[6],[7].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Peut-être du gaulois *boduo « corneille » et *ialum « clairière »[8].

François de Beaurepaire ajoute qu'il peut s'agir du thème bod déjà reconnu dans l'Eure pour les noms de lieux Bouafles et Bourth[9].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1977 mars 2001 Jacques Tammam    
mars 2001 mars 2014 Michel Duval    
mars 2014 En cours Michel Cither DVG Retraité Fonction publique
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[11].

En 2018, la commune comptait 1 618 habitants[Note 3], en augmentation de 5,48 % par rapport à 2013 (Eure : +0,83 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
340298264293304300274518310
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
400415434416418432426420427
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
384405443387407425382409395
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
4444555261 0031 3311 3931 4631 4801 572
2018 - - - - - - - -
1 618--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Bueil.svg

Les armes de la ville se blasonnent ainsi :

de gueules à la barre d’or chargée d’une barre d’azur surchargée de deux fleurs de lys d’or posées à plomb, accompagnée, en chef de deux léopards l’un sur l’autre et en pointe, d’une quintefeuille, le tout du même ; au chabot d’argent de profil brochant en pal en abîme.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Une commune rurale est une commune n'appartenant pas à une unité urbaine. Les autres communes sont dites urbaines.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Communes » activée ».
  2. « Base des unités urbaines 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 2 décembre 2020)
  3. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 2 décembre 2020)
  4. « Base des aires d'attraction des villes 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 2 décembre 2020)
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc, Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 2 décembre 2020)
  6. Ernest de Blosseville, Dictionnaire topographique du département de l'Eure, Paris, 1877, p. 39 in Dictionnaire topographique de la France comprenant LES NOMS DE LIEUX ANCIENS ET MODERNES CTHS DicoTopo.fr (lire en ligne) [1].
  7. François de Beaurepaire (préf. Marcel Baudot), Les Noms des communes et anciennes paroisses de l'Eure, Paris, A. et J. Picard, , 221 p. (ISBN 2-7084-0067-3, OCLC 9675154)
  8. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieu en France, Paris, Librairie Guénégaud, (ISBN 2-85023-076-6)
  9. F. de Beaurepaire, op. cit.
  10. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  14. d'après le panneau extérieur situé devant l'église de Bueil