Bouvaincourt-sur-Bresle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bouvaincourt-sur-Bresle
Mairie-école.
Mairie-école.
Blason de Bouvaincourt-sur-Bresle
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Somme
Arrondissement Abbeville
Canton Gamaches
Intercommunalité Communauté de communes des Villes Sœurs
Maire
Mandat
Roger Poyen
2014-2020
Code postal 80220
Code commune 80127
Démographie
Gentilé Bouvaincourtois
Population
municipale
820 hab. (2014)
Densité 135 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 01′ 52″ nord, 1° 29′ 17″ est
Altitude Min. 0 m
Max. 123 m
Superficie 6,08 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte administrative de la Somme
City locator 14.svg
Bouvaincourt-sur-Bresle

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte topographique de la Somme
City locator 14.svg
Bouvaincourt-sur-Bresle

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bouvaincourt-sur-Bresle

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bouvaincourt-sur-Bresle

Bouvaincourt-sur-Bresle est un village situé au Nord de la France, dans la région Hauts-de-France et dans le département de la Somme.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Comme son nom l'indique, la commune est arrosée par la Bresle. C'est sur sa rive droite qu'elle est implantée, entre Beauchamps (en amont) et Oust-Marest (en aval). Par la route, le village est à environ 30 km (40 min) d'Abbeville, 9 km de Mers-les-Bains (17 min) et 64 km d'Amiens[1]. Au sud-ouest, il est bordé par la forêt d'Eu et la vallée de la Bresle.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Le territoire communal est bordé par sept communes dont deux en Seine-Maritime.

Les communes voisines (Cliquer sur la carte pour agrandir).
Rose des vents Oust-Marest Méneslies Yzengremer Rose des vents
Ponts-et-Marais (Seine-Maritime) N Dargnies
O    Bouvaincourt-sur-Bresle    E
S
Ponts-et-Marais (Seine-Maritime) Incheville (Seine-Maritime) Beauchamps

Géologie, relief, hydrographie[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Climat de la Somme.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Voies routières[modifier | modifier le code]

Le village est traversé par la voie à grande circulation, RD 1015 menant d'Abbeville à Mers-les-Bains qui lui donne la configuration d'un village-rue.

Voies ferroviaires[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Morphologie urbaine[modifier | modifier le code]

Logement[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

La plus ancienne mention du village, Bovencort est une forme latinisée, émanant d'Henri, comte d'Eu, en 1109. Viennent ensuite, entre autres, Bovincourt dans le cartulaire de Berteaucourt en 1184 et Bovaincourt par Thomas de Saint-Valery. En 1215, la forme actuelle de Bouvaincourt est relevée sur un sceau[2],[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1983 mars 2014 Claude Bardoux PS  
mars 2014[4] en cours
(au 6 mai 2014)
Roger Poyen PS  

Instances juridiques et administratives[modifier | modifier le code]

Finances locales[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Ville fleurie : une première fleur a été attribuée au village par le conseil des Villes et Villages Fleuris de France au Concours des villes et villages fleuris[5].

Au dévoilement du palmarès régional des villes et villages fleuris, le 5 novembre 2015, le village obtient une deuxième fleur pour ses efforts en matière d'environnement[6].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[8],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 820 habitants, en diminution de -5,2 % par rapport à 2009 (Somme : 0,32 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
278 227 275 306 329 357 365 394 396
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
366 372 388 405 402 405 415 401 438
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
445 535 505 539 533 545 560 499 503
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2011 2014
528 618 542 569 635 694 819 832 820
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

À la rentrée de l'année scolaire 2014-2015, la commune gère une école maternelle et élémentaire de 68 élèves, située en zone B, dans l'académie d'Amiens[11] : l'École des étangs[12].

Manifestations culturelles et festives[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Médias[modifier | modifier le code]

Cultes[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Hilaire dont les soubassements les plus anciens sont maçonnés en silex taillés.
  • Étangs de la vallée de la Bresle.
  • Chapelle Saint-Sauveur, entre Bouvaincourt et Oust-Marest. C'est au départ une maladrerie dont la fondation remonte à 1203. La chapelle actuelle est une reconstruction bénie en juin 1852. Les cultivateurs de la région y venaient en pèlerinage et en faisaient trois fois le tour avec vaches et chevaux de manière à être préservés de la maladie[13].
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Bouvaincourt-sur-Bresle.svg

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

D'argent au chevron de gueules, accompagné en chef à dextre de trois tourteaux du même et à senestre de trois billettes de sable, en pointe de trois billettes du même.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Itinéraires et distances par Viamichelin.
  2. L'article consacré à Bouvaincourt, sur le site des Archives départementales de la Somme, vue n°82/269.
  3. Jacques Garnier, Dictionnaire topographique du département de la Somme,1867-1878, tome 1, p. 157.
  4. Le Courrier picard, édition d'Abbeville, 4 avril 2014, p. 17.
  5. La fiche du village sur le site des Villes et villages fleuris.
  6. Palmarès de villes et villages fleuris de Picardie maritime, le Courrier picard, édition Picardie maritime, 7 novembre 2015, p. 8.
  7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  11. L'école de Bouvaincourt sur le site de l'Éducation nationale.
  12. Le Courrier picard, édition Picardie maritime, 4 juillet 2016, p. 17.
  13. André Guerville, Chapelles et oratoires en Pays de Somme, Abbeville, Frédéric Paillart, coll. « Richesses en Somme », 4e trimestre 2003, 302 p., p. 62 (ASIN B000WR15W8).

Autres[modifier | modifier le code]