Aigneville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de la Somme
Cet article est une ébauche concernant une commune de la Somme.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Aigneville
Mairie.
Mairie.
Blason de Aigneville
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Somme
Arrondissement Abbeville
Canton Gamaches
Intercommunalité Communauté de communes du Vimeu
Maire
Mandat
Michel Dequevauviller
2014-2020
Code postal 80210
Code commune 80008
Démographie
Gentilé Aignevillois
Population
municipale
875 hab. (2014)
Densité 81 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 02′ 09″ nord, 1° 37′ 03″ est
Altitude Min. 89 m – Max. 124 m
Superficie 10,76 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte administrative de la Somme
City locator 14.svg
Aigneville

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte topographique de la Somme
City locator 14.svg
Aigneville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Aigneville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Aigneville
Liens
Site web aigneville.f

Aigneville est une commune française située dans le département de la Somme en région Hauts-de-France.

Ses habitants sont appelés les Aignevillois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village est situé à 20 km au sud-ouest d'Abbeville, à 57 km à l'ouest d'Amiens et à 9 km de l'échangeur no 4 de l'autoroute A28 qui relie Rouen à Abbeville[1].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Aigneville
Fressenneville Feuquières-en-Vimeu
Chépy
Acheux-en-Vimeu
Embreville Aigneville Tours-en-Vimeu
Buigny-lès-Gamaches Maisnières

Lieux-dits, hameaux et écarts[modifier | modifier le code]

La commune s'est vue augmenter du vilage d'Hocquélus et du hameau deCourcelles. Avant la Révolution française, Courcelles faisait partie de la paroisse de Vismes[2].

Toponymie[modifier | modifier le code]

L'origine du nom de la commune serait latine : agni villa, c'est-à-dire villa des agneaux, à l'époque romaine[3].

Courcelles a connu différentes appellations : en 831, Curticula ( petit courtil ), en 844 Curticella, 1185 : Cortisels, 1492 : Courcelles, 1703 : Courcelle en Vimeu, 1753 : Courchelles, 1782 : Courselles[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

De nombreux silex taillés et polis ont été trouvés sur le territoire, un atelier de taille a été localisé[4].

Au lieudit le Temple, les vestiges d'une villa gallo-romaine ont été mis en évidence et des monnaies anciennes découvertes sur le site[4].

Gauthier d'Aigneville, chevalier, « Galterus de Agnivilla », participe aux croisades. Il est à Damiette en [5].

Aigneville faisait partie de la châtellenie de Maisnières dépendant de l'abbaye de Corbie[4].

Coluche, en compagnie de Michel Denisot, Jean-Luc Lahaye , Rémy Julienne... est venu à Courcelles. Il y a organisé une épreuve automobile tout terrain en nocturne sur circuit fermé, avec de vieilles voitures, le [3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[Note 1]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
décembre 1940 1946 Fernand Goujon    
mars 1946 1971 Paul Gamard    
mars 1971 1983 François Danzel    
mars 1983 1989 Daniel Neyens    
mars 1989 2008 Maurice Dieu    
mars 2008 en cours
(au 6 mai 2014)
Michel Dequevauviller   Réélu pour le mandat 2014-2020[6]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans. Pour Aigneville, cela correspond à 2006, 2011[7], etc. Les autres dates de « recensements » (2009, etc.) sont des estimations légales.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[9],[Note 2].

En 2014, la commune comptait 875 habitants, en augmentation de 3,18 % par rapport à 2009 (Somme : 0,32 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
742 746 786 758 816 790 763 784 748
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
712 709 752 755 755 764 753 741 702
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
674 669 654 602 612 582 577 599 586
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
624 663 658 630 635 658 799 842 875
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006 [11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Le village scolarise les élèves sur quatre classes, de la maternelle aux cours moyens. Pour l'année scolaire 2016-2017, l'école d'Hocquélus accueille les 29 écoliers des cours élémentaires[12]. Le transport scolaire achemine les enfants dans leurs écoles respectives.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Martin à Aigneville dont la partie la plus ancienne est revendiquée du XIe siècle[4].
  • Chapelle d'Hocquélus. Notre-Dame d'Hocquelus a été construite en 1620 par Charles de Belleval[13].
  • Château d'Aigneville.
  • Château de Courcelles.
  • Château d'Hocquélus.
  • Salle communale François David, entre Aigneville et Hocquélus.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason d'Aigneville

D'argent à l'orle d'azur.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La liste des maires depuis 1792 est consultable sur le site de la mairie.
  2. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.viamichelin.fr/
  2. 'Mémoires de la Société des antiquaires de Picardie, p. 284, éd. Imprimerie Lemer aîné., 1858, [lire en ligne]
  3. a, b et c Site communal.
  4. a, b, c et d Site de la mairie.
  5. René de Belleval, Le Ponthieu aux croisades, 1867. [1]
  6. « Liste des maires de la Somme » [PDF], Liste des élus du département de la Somme, Préfecture de la Somme,‎ (consulté le 9 juin 2014)
  7. « Calendrier de recensement », sur Insee (consulté le 9 mars 2012)
  8. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  12. Site de l'éducation nationale.
  13. Le Courrier picard, édition d'Abbeville, p. 13, 21 septembre 2015.