Saint-Maxent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saint-Maxent
Mairie.
Mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Somme
Arrondissement Abbeville
Canton Gamaches
Intercommunalité Communauté de communes du Vimeu
Maire
Mandat
Bernard Leneveu
2014-2020
Code postal 80140
Code commune 80710
Démographie
Population
municipale
383 hab. (2014 en diminution de 6,59 % par rapport à 2009)
Densité 60 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 00′ 25″ nord, 1° 43′ 49″ est
Altitude Min. 93 m
Max. 118 m
Superficie 6,38 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte administrative de la Somme
City locator 14.svg
Saint-Maxent

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte topographique de la Somme
City locator 14.svg
Saint-Maxent

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Maxent

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Maxent

Saint-Maxent est une commune française, située dans le département de la Somme en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Essentiellement agricole, ce village picard du Vimeu vert est situé à l'intersection des routes départementales 29 (axe Feuquières-Oisemont) et 928 (axe Abbeville-Rouen). Il est desservi par la sortie 24 de l'autoroute gratuite A28.

Histoire[modifier | modifier le code]

Un petit château carré aurait existé sur une motte dont les traces ont pu encore être observées au XIXe siècle[1]. Cette « butte circulaire défendue par un fossé » est facilement repérable, sur le plan du cadastre napoléonien, dans une propriété à proximité immédiate (au nord-est) de l'église[2]. De nombreuses galeries souterraines sillonnent le village, occasionnant à plusieurs reprises des éboulements.

Deuxième Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

À Saint-Maxent, l'armée britannique a tenté de résister à l'avancée allemande.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de l'arrondissement d'Abbeville du département de la Somme, en région Hauts-de-France. Pour l'élection des députés, elle dépend depuis 1958 de la troisième circonscription de la Somme.

La commune faisait partie depuis 1801 du canton de Moyenneville[3]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, elle intègre le canton de Gamaches.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune faisait partie de la communauté de communes du Vimeu Vert créé par arrêté préfectoral du et qui succèdait au SIVOM de Moyenneville.

Dans le cadre des dispositions de la loi portant nouvelle organisation territoriale de la République du 7 août 2015, qui prévoit que les établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre doivent avoir un minimum de 15 000 habitants, cette intercommunalité a fusionné avec la communauté de communes du Vimeu Industriel, formant à compter du la communauté de communes du Vimeu, dont est désormais membre la commune.

Toutefois, par délibération du conseil municipal du du conseil municipal, la commune de Saint Maxent sollicite sa sortie de la communauté de communes du Vimeu et son adhésion à la Communauté de communes interrégionale Aumale - Blangy-sur-Bresle[4]. Cette demande, agréée par les conseils communautaires concernés[5],[6], est soumise à l'accord préfectoral après avis de la commission départementale de coopération intercommunale[7].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1959 1971 Amédée Tellier    
mars 1971 1995 Henry Hazard    
mars 1995 2001 Michel Duchaussoy    
mars 2001 en cours
(au 7 juillet 2017)
Bernard Leneveu   Réélu pour le mandat 2014-2020[8], [9]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[11].

En 2014, la commune comptait 383 habitants[Note 1], en diminution de 6,59 % par rapport à 2009 (Somme : +0,33 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
398 440 461 442 467 491 471 496 497
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
475 501 492 482 482 494 502 663 682
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
740 694 709 677 729 557 417 442 449
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
421 417 379 365 365 369 382 410 383
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Vincent[13],[14], dont l'entretien (voire la restauration) devenait nécessaire au printemps 2006, comme c'est le cas pour de nombreux édifices religieux dans le département.
Façade de l'église (avril 2006).

L'édifice est en pierre, silex et brique. L'assise de ses murs, plus particulièrement du côté de la place, est constituée d'un assemblage en damier de pierre et de silex, comme on le rencontre fréquemment dans le Vimeu. Depuis 2014, l'église est inscrite à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques[15].

Moulin de Saint-Maxent (été 2006).
Moulin de Saint-Maxent (été 2006).

Le moulin, datant du XVIe siècle, est un moulin dit sur pivot ou sur pioche. Il est le dernier moulin de Picardie de ce type, complet et d'origine. Il a tout de même connu de nombreuses réparations au fil des années et des siècles, les dernières datant de 2006, après que la foudre l'a frappé, cassant une aile, fendant le pivot central et détruisant l'un des huit pieds.

  • Ancienne voie de chemin de fer[16]

La ligne de chemin de fer n'existe plus. Elle faisait essentiellement du trafic FRET en desservant les coopératives mais aussi quelques voyageurs.

L'ancien arrêt se situait au point kilométrique 22,225 depuis la gare de Longpré-les-Corps-Saints se situant entre Saint-Maxent et Martainneville.

La ligne Longpré-les-Corps-Saints / Gamaches, à voie unique, a été ouverte le 9 mai 1872 et déclassée le 10 novembre 1993, elle desservait :

Longpré-les-Corps-Saints / Bettencourt-Rivière / Airaines / Allery / Wiry-au-Mont / Forceville / Oisemont / Cerisy-Buleux / Martainneville - Saint-Maxent / Vismes-au-Val / Maisnières /Gamaches et Longroy - Gamaches.

Ligne Longpré-les-Corps-Saints Longroy-Gamaches.png

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • L'abbé Joseph Charles Antoine Hoin (1839-1901). Il aurait écrit l'histoire du village, d'après le "Dictionnaire biographique international des écrivains", d'Henri Carnoy[17].

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ernest Prarond, Histoire de cinq villes et de trois cents villages, hameaux ou fermes, 1863, page 43
  2. Plan du Cadastre napoléonien, feuille B2, 1835 - Archives départementales de la Somme
  3. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Vincent Héry, « Le maire de Saint-Maxent déterminé à quitter le Vimeu : Bernard Leneveu se dit prêt à aller jusqu'à saisir la justice pour changer d'intercommunalité », Le Courrier picard,‎ (lire en ligne).
  5. « Assemblée Générale du 29 juin 2017 (Compte-rendu du conseil communautaire) » [PDF], Communauté de communes : Comptes-rendus, sur http://www.cc-blangysurbresle.fr (consulté le 8 juillet 2017), p. 5.
  6. V. Héry, « Saint-Maxent met le feu aux poudres en demandant à quitter la communauté de communes du Vimeu : son choix de quitter la communauté de communes du Vimeu a fait débat, mardi soir », Le Courrier picard,‎ (lire en ligne).
  7. Julien Levasseur, « Echanges musclés autour du départ de Saint-Maxent du Vimeu : La commune de Saint-Maxent a fait savoir en conseil du mardi 27 juin qu’elle souhaitait quitter les rangs de la Communauté de communes du Vimeu. Des velléités qui ont mis le feu aux poudres », Le Réveil,‎ (lire en ligne).
  8. « Liste des maires de la Somme », sur http://www.somme.pref.gouv.fr, (consulté le 17 mars 2009)
  9. « Liste des maires de la Somme » [xls], Liste des élus du département de la Somme, Préfecture de la Somme, (consulté le 9 juin 2014)
  10. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.
  13. Clochers.org
  14. 40000clochers.com
  15. JORF n°0146 du 26 juin 2015 page 10778 texte n° 45 Liste des immeubles protégés au titre des monuments historiques en 2014
  16. Source:Fcvnet [1]
  17. "Dictionnaire biographique international des écrivains", sous la direction de Henry Carnoy, Emile Maton secrétaire de rédaction. Imprimerie de l'Armorial Français, Paris, 1902. (4 tomes, voir tome 2 page 159).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]