Bataille de la Haute Meurthe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bataille de la Haute Meurthe
Description de cette image, également commentée ci-après
Le front sur l'est au 9 septembre 1914.
Informations générales
Date
Lieu Vosges
Issue Arrêt de l'avancée allemande
Belligérants
Drapeau de la France FranceDrapeau de l'Empire allemand Empire allemand
Commandants
Auguste DubailJosias von Heeringen
Forces en présence
Ire ArméeVIIe armée

Première Guerre mondiale

Batailles

Front d'Europe de l’Ouest
Liège (8-1914) · Frontières (8-1914) · Anvers (9-1914) · Grande Retraite (9-1914) · Marne (9-1914) · Course à la mer (9-1914) · Yser (10-1914) · Messines (10-1914) · Ypres (10-1914) · Givenchy (12-1914) · 1re Champagne (12-1914) · Hartmannswillerkopf (1-1915) · Neuve-Chapelle (3-1915) · 2e Ypres (4-1915) · Colline 60 (4-1915) · Artois (5-1915) · Festubert (5-1915) · Linge (7-1915) · 2e Artois (9-1915) · 2e Champagne (9-1915) · Loos (9-1915) · Verdun (2-1916) · Hulluch (4-1916) · 1re Somme (7-1916) · Fromelles (7-1916) · Arras (4-1917) · Vimy (4-1917) · Chemin des Dames (4-1917) · 3e Champagne (4-1917) · 2e Messines (6-1917) · Passchendaele (7-1917) · Cote 70 (8-1917) · 2e Verdun (8-1917) · Malmaison (10-1917) · Cambrai (11-1917) · Offensive du Printemps (3-1918) · Lys (4-1918) · Aisne (5-1918) · Bois Belleau (6-1918) · 2e Marne (7-1918) · 4e Champagne (7-1918) · Château-Thierry (7-1918) · Le Hamel (7-1918) · Amiens (8-1918) · Cent-Jours (8-1918) · 2e Somme (9-1918) · Bataille de la ligne Hindenburg · Meuse-Argonne (10-1918) · Cambrai (10-1918)


Front italien


Front d'Europe de l’Est


Front du Moyen-Orient


Front africain


Bataille de l'Atlantique

La bataille de la Haute Meurthe fait partie de l'ensemble d'opérations que l'on désigne comme la bataille des Frontières au début de la Première Guerre mondiale et qui se traduisent par la mise en place de la ligne de front.

Après les défaites des batailles de Lorraine (bataille de Sarrebourg et bataille de Morhange), les Ire armée et IIe armée se retirent sur la rivière la Meurthe. La bataille de la Haute Meurthe regroupe les combats qui se déroulent du au devant Rambervillers (au col de la Chipotte, Saint-Barbe), autour de Saint-Dié, Mandray, le col d'Anozel, Taintrux, Nompatelize, Étival…) et des massifs environnants. Ces combats, tout d'abord défensifs puis offensifs (à partir du ), sont menés par la Ire armée, (13e, 21e, 14e corps d'armée et Groupement des Vosges).

Dans ce secteur entre Nancy et les Hautes Vosges la ligne de front sera stabilisée jusqu'à la fin du conflit. Des combats locaux, parfois très meurtriers, s'y dérouleront de façon sporadique : bataille du Hartmannswillerkopf, de la Fontenelle à Ban-de-Sapt, du col de la Chapelotte

La bataille de la Haute Meurthe est simultanée à la bataille du Grand-Couronné autour de Nancy. Toutes deux, en fixant un nombre important de divisions allemandes, ont permis de soulager les troupes françaises sur le front de la Marne et y permettre leur contre-offensive victorieuse.