Bataille du Grand-Couronné

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille du Grand-Couronné
Description de cette image, également commentée ci-après

Le 5e bataillon du 314e RI du capitaine Montlebert défend la colline Sainte-Geneviève.

Informations générales
Date du 4 au
Lieu Meurthe-et-Moselle, France
Issue Victoire française
Belligérants
Drapeau de la France France Drapeau de l'Empire allemand Empire allemand
Commandants
Drapeau de la France Édouard de Castelnau Drapeau de l'Allemagne Rupprecht de Bavière
Forces en présence
IIe armée
(225 000 hommes)
VIe armée
(350 000 hommes)

Première Guerre mondiale

Batailles

Front d'Europe de l’Ouest
Liège (8-1914) · Frontières (8-1914) · Anvers (9-1914) · Grande Retraite (9-1914) · Marne (9-1914) · Course à la mer (9-1914) · Yser (10-1914) · Messines (10-1914) · Ypres (10-1914) · Givenchy (12-1914) · 1re Champagne (12-1914) · Hartmannswillerkopf (1-1915) · Neuve-Chapelle (3-1915) · 2e Ypres (4-1915) · Artois (5-1915) · Festubert (5-1915) · Linge (7-1915) · 2e Artois (9-1915) · 2e Champagne (9-1915) · Loos (9-1915) · Verdun (2-1916) · Hulluch (4-1916) · 1re Somme (7-1916) · Fromelles (7-1916) · Arras (4-1917) · Vimy (4-1917) · Chemin des Dames (4-1917) · 3e Champagne (4-1917) · 2e Messines (6-1917) · Passchendaele (7-1917) · Cote 70 (8-1917) · 2e Verdun (8-1917) · Malmaison (10-1917) · Cambrai (11-1917) · Offensive du printemps (3-1918) · Lys (4-1918) · Aisne (5-1918) · Bois Belleau (6-1918) · 2e Marne (7-1918) · 4e Champagne (7-1918) · Château-Thierry (7-1918) · Le Hamel (7-1918) · Amiens (8-1918) · Cent-Jours (8-1918) · 2e Somme (9-1918) · Bataille de la ligne Hindenburg · Meuse-Argonne (10-1918) · Cambrai (10-1918)


Front italien


Front d'Europe de l’Est


Front du Moyen-Orient


Front africain


Bataille de l'Atlantique
Coordonnées 48° 40′ nord, 6° 10′ est

Géolocalisation sur la carte : Meurthe-et-Moselle

(Voir situation sur carte : Meurthe-et-Moselle)
Bataille du Grand-Couronné

Géolocalisation sur la carte : Lorraine

(Voir situation sur carte : Lorraine)
Bataille du Grand-Couronné

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Bataille du Grand-Couronné

La bataille du Grand Couronné est un épisode de la bataille des Frontières, au début de la Première Guerre mondiale qui oppose du 4 au 13 septembre 1914, la VIe armée allemande commandée par le prince Rupprecht de Bavière à la IIe armée française d'Édouard de Castelnau.

Contexte[modifier | modifier le code]

Le 1er bataillon de Landwehr bavaroise au combat de Lunéville, image et poème en dialecte bavarois. Carte postale allemande, 1914.
Les axes d'offensive lors de la bataille.
Soldats français sur le front de Lorraine, 1914.

Après l'échec de la bataille de Morhange le 20 août 1914, la deuxième armée française s'est repliée. Elle occupe le Grand-Couronné, une série de hauteurs à l'est de Nancy, sur un arc Pont-à-Mousson, Champenoux, Lunéville, Dombasle. Après la bataille de la trouée de Charmes, une première tentative de percée au point de jonction de la Ire et de la IIe armée française, les troupes allemandes décident d'attaquer simultanément Saint-Dié dans la bataille de la Haute Meurthe et Nancy lors de la bataille du Grand-Couronné.

Après l'échec de Charmes, la prise de Nancy serait pour les Allemands une importante victoire psychologique. Guillaume II vient en personne superviser l'offensive.

Parallèlement, les forces alliées sont mises en difficulté plus à l'ouest et Castelnau doit se séparer de plusieurs divisions pour renforcer la IIIe armée.

Déroulement[modifier | modifier le code]

La bataille débute le 4 par une opération d'artillerie allemande. De nombreux villages du secteur sont détruits. Du 5 au 11 septembre, malgré de lourdes pertes, l'issue reste incertaine. Le 9 et le 10, Nancy est bombardée.

Le 12 septembre, les Allemands entament une retraite sous la protection de leur artillerie. Le 13, Pont-à-Mousson et Lunéville sont repris par les Français sans combat.

Les forces françaises continueront d'avancer jusqu'à la Seille où le front se stabilisera jusqu'en 1918.

Conclusion[modifier | modifier le code]

Le Grand-Couronné et la bataille de la Haute Meurthe contribuent à la réussite alliée de la 1re bataille de la Marne en fixant un nombre important de troupes allemandes en Lorraine.

Le 18 septembre 1914, Castelnau est promu grand officier de la Légion d'honneur.

Voir aussi[modifier | modifier le code]