Guerre d'indépendance de la Lettonie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2014).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Guerre d'indépendance lettonne
Informations générales
Date -
Lieu Lettonie
Issue Indépendance de la Lettonie en tant que République de Lettonie
Traité de Riga
Paix de Riga.
Belligérants
Flag of Latvia.svg Lettonie
Flag of Poland.svg Pologne
Flag of Estonia.svg Estonie
Flag of the United Kingdom.svg Royaume-Uni
Flag of France.svg France
Flag of Latvian SSR (1918-1920).svg RSS de Lettonie
Drapeau de la République socialiste fédérative soviétique de Russie RSFS de Russie
United Baltic Duchy flag.svg Duché balte uni
Flag of Russia.svg Russes blancs volontaires
Commandants
Flag of Latvia.svg Jānis Balodis
Flag of Latvia.svg Oskars Kalpaks (en)
Flag of Poland.svg Edward Rydz-Śmigły
Flag of Latvian SSR (1918-1920).svg Jukums Vācietis (en) United Baltic Duchy flag.svg Rüdiger von der Goltz
Coordonnées 57° 00′ 00″ Nord, 24° 56′ 24″ Est

La Guerre d'indépendance de la Lettonie est une guerre qui s'est produite en Lettonie après la Première Guerre mondiale.

Cette guerre est le résultat d'une lutte d'influence que mène l'Allemagne, vaincue lors de la Première Guerre mondiale, qui essaie d'annexer l'Estonie et la Lettonie, qui ont connu, au Moyen Âge, l'influence allemande. Ainsi en 1918, les Allemands représentaient 7 % de la population lettonne et les barons baltes, noblesse germanique, y possédaient de nombreuses terres.

Les Soviétiques veulent récupérer les régions baltiques, qui ont été une possession de l'Empire russe depuis 1721.

Elle peut être reliée à la guerre russo-polonaise de 1920 en raison de l'intervention de la Pologne et des bolcheviks russes.

Historique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Histoire de la Lettonie.
Déroulement de la guerre d'indépendance
 : Au moment de l'armistice, les forces allemandes (orange) occupent pratiquement tout le territoire letton.
 : L'offensive de l'armée soviétique (rose) permet aux bolchéviques de prendre le contrôle de la quasi-totalité du territoire letton.
 : Les forces allemandes et lettones (jaune) alliées contre-attaquent en mars et reprennent la Courlande aux Soviétiques.
 : La troisième division estonienne (violet) et la brigade lettone du nord battent les forces allemandes à Cēsis.
 : L'armée lettone a repris la plus grande partie de la Livonie lettone (Vidzeme) et attaque les forces allemandes qui sont contraintes de reculer.
Le CMB no 4 (en) de la Royal Navy au Imperial War Museum en 1920. Il opéra contre la marine soviétique en 1919 durant la guerre d'indépendance de la Lettonie lors d'un raid sur Kronstadt.

La révolution dans la Russie impériale conduit à l'effondrement du front de l'Est et aboutit à la prise de Riga en septembre 1917 et du reste des pays baltes. Les Lettons vivent jusqu'en sous la domination militaire allemande et ne peuvent faire entendre leur opinion au contraire des élites allemandes qui demandent d'être rattachés sous forme ou une autre à l'Allemagne.

Une partie des divisions lettonnes, les tirailleurs lettons, soutient alors l’effort des bolchéviques et devient le fer de lance de l’Armée rouge en combattant les armées blanches (mais des unités lettonnes sont également formées en Sibérie au sein des armées blanches).

En , l'effondrement de l'Allemagne aboutit à l'entrée des troupes rouges en Lettonie. Les élites lettonnes se décident à proclamer l'indépendance le . Jusqu'à l'été 1919, l'autorité du nouveau gouvernement letton reste très faible (pas d'administration, peu de moyens financiers et militaires, difficulté à convaincre la population de sa légitimité). Riga, le Latgale et une partie de la Livonie sont occupées par les forces bolcheviques, et les communistes lettons proclament la naissance d'une République soviétique socialiste de Lettonie. Réfugié à Libau, le gouvernement letton est brimé et persécuté par les troupes allemandes qui soutiennent les anciennes élites allemandes du pays, les « barons baltes ». Ces forces germano-baltes proclament même un nouveau gouvernement pro-allemand, à la place du gouvernement de Karlis Ulmanis. Les volontaires allemands affluent et forment les fameux corps francs. Riga est libérée en mais, devant la menace de ces corps francs, les puissances alliées envoient des missions militaires et la flotte alliée en soutien. Le gouvernement letton s'installe à Riga en .

Les corps francs se refusent cependant à évacuer la Courlande. Elles se qualifient de troupes au service d'un gouvernement russe dirigé par l'aventurier Bermondt-Avalov, elles attaquent à nouveau les Lettons et sont près de conquérir à nouveau Riga. Seul un sursaut national de grande ampleur (analogue à celui de la Marne pour la France), soutenu par les navires alliés, parvient à repousser ce dernier assaut et à l'évacuation allemande du pays.

En , l’État letton commence à fonctionner, le pays ayant souffert considérablement. Après des réticences (désir de voir renaître une Russie forte et doutes sur la viabilité de la Lettonie), les puissances reconnaissent de jure la Lettonie le et acceptent en son entrée à la SDN. Le traité de Riga est signé entre le gouvernement letton et la Russie communiste le .

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur le contexte historique
Sur la guerre d'indépendance