Bataille de Mulhouse (1914)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Mulhouse
Informations générales
Date du 7 au
Lieu Mulhouse, Alsace (France)
Issue Victoire allemande
Belligérants
Drapeau de la France France Drapeau de l'Empire allemand Empire allemand
Commandants
Louis Bonneau
Joseph Joffre
Paul Pau.
Général von Heeringen
Forces en présence
Ie Armée française, 45 000 hommes VIIeArmée allemande, 30 000 hommes
Pertes
4 000 hommes 3 000 hommes
Première Guerre mondiale
Batailles
Front d'Europe de l’Ouest

Liège (8-1914) · Frontières (8-1914) · Anvers (9-1914) · Grande Retraite (9-1914) · Marne (9-1914) · Course à la mer (9-1914) · Yser (10-1914) · Messines (10-1914) · Ypres (10-1914) · Givenchy (12-1914) · 1re Champagne (12-1914) · Hartmannswillerkopf (1-1915) · Neuve-Chapelle (3-1915) · 2e Ypres (4-1915) · Artois (5-1915) · Festubert (5-1915) · Linge (7-1915) · 2e Artois (9-1915) · 2e Champagne (9-1915) · Loos (9-1915) · Verdun (2-1916) · Hulluch (4-1916) · 1re Somme (7-1916) · Fromelles (7-1916) · Arras (4-1917) · Vimy (4-1917) · Chemin des Dames (4-1917) · 3e Champagne (4-1917) · 2e Messines (6-1917) · Passchendaele (7-1917) · Cote 70 (8-1917) · 2e Verdun (8-1917) · Cambrai (11-1917) · Offensive du printemps (3-1918) · Lys (4-1918) · Aisne (5-1918) · Bois Belleau (6-1918) · 2e Marne (7-1918) · 4e Champagne (7-1918) · Château-Thierry (7-1918) · Le Hamel (7-1918) · Amiens (8-1918) · Cent-Jours (8-1918) · 2e Somme (9-1918) · Bataille de la ligne Hindenburg · Meuse-Argonne (10-1918) · Cambrai (10-1918)


Front italien


Front d'Europe de l’Est


Front du Moyen-Orient


Front africain


Bataille de l'Atlantique

Coordonnées 47° 44′ 58″ N 7° 20′ 24″ E / 47.749444444444, 7.3447° 44′ 58″ Nord 7° 20′ 24″ Est / 47.749444444444, 7.34

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

(Voir situation sur carte : Haut-Rhin)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de Mulhouse (1914).

Géolocalisation sur la carte : Alsace

(Voir situation sur carte : Alsace)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de Mulhouse (1914).

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de Mulhouse (1914).

La bataille de Mulhouse est une bataille qui se déroule du 7 au 10 août 1914, entre la Ie Armée française et la VIIeArmée allemande, au début de la Première Guerre mondiale. Elle s'inscrit dans le Plan XVII, qui prévoyait une offensive française en Alsace et en Moselle, afin de reprendre ces deux régions perdues après la guerre franco-prussienne de 1870.

Déroulement[modifier | modifier le code]

La force française sous le commandement du général Louis Bonneau se compose du 7e Corps d'Armée, de la 14e et 41e divisions d'infanterie, renforcé par une brigade de la 57e division de réserve de Belfort et par la 8e division de cavalerie. Ces troupes sont impliquées dans la plus grande offensive française en Alsace-Lorraine prévu par le Plan XVII.
Du côté allemand, le XIVe et XVe Corps d'Armée de la VIIe Armée sous le commandement du général von Heeringen s'opposent à l'avance française.

Dans la matinée du 7 août, l'armée française s'empare de la ville d'Altkirch et se déplaçe vers le nord le jour suivant, gagnant le contrôle de Mulhouse grâce à un repli stratégique des Allemands. Le succès rapide de cette offensive est largement célébré à Paris.

Avec l'arrivée de réserves allemandes de Strasbourg, les Allemands montent une contre-attaque dans la matinée du 9 août à proximité à Cernay (Haut-Rhin). Le général Koschenbart, mène cette contre-attaque, il est tué à la tête de ses troupes [1].

En l'absence de réserves et incapables de monter une défense concentrée, le général Bonneau commence un retrait lent le même jour. Les Français sont contraints d'évacuer Mulhouse, deux jours seulement après l'avoir prise. Le général Joffre, commandant des armées françaises, envoie une division de réserve en renfort qui arrive trop tard pour sauver la ville. Le 10 août, afin d'échapper à l'encerclement allemand, le général Bonneau replie ses troupes vers Belfort.

Le 19 août une nouvelle attaque française entraine à nouveau d'importants affrontements aux portes de Mulhouse ainsi qu'un nouveau repli.

Le retrait de Bonneau à Belfort est vu à la fois comme une humiliation réelle et symbolique par le général Joffre, sa réponse est immédiate. Suite à la retraite, le général Bonneau est relevé de son commandement pour son manque d'agressivité. Reconnaissant le nombre élevé de pertes, le général Joffre ajoute quatre nouvelles divisions de l'armée d'Alsace, dans le secteur placé sous le commandement du général Pau.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. 1914-1918 en Alsace, page 21, Bernard Fischbach et François Wagner, Éditions Alan Sutton, 2007