Campagne d'Afrique du Sud-Ouest

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Campagne d'Afrique du Sud-Ouest
Description de l'image Südwestafrika 1915.jpg.
Informations générales
Date de à
Lieu Afrique du Sud, Namibie.
Issue Victoire des Alliés, occupation puis annexion du Sud-Ouest africain par l'Afrique du Sud.
Belligérants
Drapeau du Royaume-Uni Empire britannique

Drapeau du Portugal Portugal

Drapeau de l'Empire allemand Empire allemand
  • Drapeau de l'Empire allemand Sud-Ouest africain allemand
    Drapeau : République d'Afrique du Sud République sud-africaine
  • Commandants
    Drapeau du Royaume-Uni Herbert Henry Asquith
    Drapeau : Union d'Afrique du Sud Jan Smuts
    Drapeau d'Afrique du Sud Louis Botha
    Drapeau du Portugal Teófilo Braga
    Drapeau du Portugal Manuel de Arriaga
    Drapeau du Portugal José Augusto Alves Roçadas
    Drapeau de l'Empire allemand Theodor Seitz
    Drapeau : République d'Afrique du Sud Manie Maritz (en)

    Première Guerre mondiale

    Batailles

    Front d'Europe de l’Ouest


    Front italien


    Front d'Europe de l’Est


    Front du Moyen-Orient


    Front des Balkans


    Front africain


    Front océanien et asiatique


    Bataille de l'Atlantique

    Coordonnées 28° 01′ 42″ sud, 19° 44′ 27″ est

    Géolocalisation sur la carte : Afrique

    (Voir situation sur carte : Afrique)
    Campagne d'Afrique du Sud-Ouest

    La Campagne d'Afrique du Sud-Ouest désigne les opérations militaires qui ont eu lieu au cours de la Première Guerre mondiale dans le sud-ouest de l'Afrique. Il s'agit de la conquête des colonies allemandes du sud-ouest de l'Afrique (actuellement la Namibie) par des troupes de l'Union d'Afrique du Sud agissant au nom du gouvernement impérial britannique.

    Introduction[modifier | modifier le code]

    Le déclenchement des hostilités en Europe en août 1914 est anticipée par le gouvernement d'Afrique du Sud, ce dernier a conscience de l'importance de sa frontière avec la colonie allemande. Le premier ministre, Louis Botha, informe Londres que l'Union d'Afrique du Sud est capable de se défendre seule et que la garnison impériale peut donc partir pour la France. Botha dit au gouvernement britannique que les troupes sud-africaines sont capables d'envahir les colonies allemandes.

    Les troupes sud-africaines sont mobilisées le long de la frontière, sous le commandement du général Henry Loukine et le Lt Col Manie Maritz (en) au début du mois de septembre 1914. Peu de temps après, une autre force occupe le port de Lüderitz.

    La révolte des Boer[modifier | modifier le code]

    Article principal : Rébellion Maritz.

    En 1914, la Seconde Guerre des Boers n'est finie que depuis 12 ans. Une partie de la population Boer de l'Union d'Afrique du Sud a beaucoup de sympathie pour la cause allemande. Koos de la Rey, qui a lancé un appel à la neutralité, est tué accidentellement selon la version officielle. La tentative de révolte de Christian de Wet et du colonel Maritz est facilement maîtrisée[1].

    Combats avec les forces allemandes[modifier | modifier le code]

    En mars 1915, les troupes sud-africaines sont prêtes. 67 000 hommes se dirigent en quatre colonnes vers la colonie allemande et contre l'occupation du territoire. Louis Botha lui-même commande la force qui occupe Walvis Bay et Swakopmund, dans le nord du territoire. Pendant cette campagne les forces d'occupation trouvent des mines et des puits empoisonnés. Ils rencontrent aussi de vives résistances. La capitale, Windhoek, est occupée le 12 mai, à cette date les Sud-Africains ont pris la majeure partie du territoire. À ce stade, les sud-africains essayent de persuader les Allemands de se rendre, mais sans réussite. La campagne se poursuit, les forces allemandes sont progressivement réduites dans la partie nord-ouest du territoire. Ils sont défaits à Otavi, le 1er juillet et se rendent à Khorab le 9 juillet 1915.

    Notes et références[modifier | modifier le code]

    1. Marc Michel, Combattre en Afrique dans l'Encyclopédie de la Grande Guerre sous la direction de Stéphane Audoin-Rouzeau et Jean-Jacques Becker, Perrin 2004 coll. Tempus, T.II p. 513

    Annexes[modifier | modifier le code]

    Bibliographie[modifier | modifier le code]

    Articles connexes[modifier | modifier le code]

    Sur les autres projets Wikimedia :