Bataille de Quennevières

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Bataille de Quennevières

Informations générales
Date du 6 au
Lieu Quennevières, France
Issue Victoire Française
Belligérants
Drapeau de la France FranceDrapeau de l'Empire allemand Empire allemand
Commandants
général Duboisgénéral von Kluck
Pertes
7 000 morts ou blessés4 000 morts ou blessés

Première Guerre mondiale

Batailles

Front d'Europe de l’Ouest


Front italien


Front d'Europe de l’Est


Front du Moyen-Orient


Front africain


Bataille de l'Atlantique

Coordonnées 49° 27′ 25″ nord, 3° 04′ 19″ est
Géolocalisation sur la carte : Oise
(Voir situation sur carte : Oise)
Bataille de Quennevières
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
(Voir situation sur carte : Hauts-de-France)
Bataille de Quennevières
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Bataille de Quennevières

La bataille de Quennevières ou Offensive de la VIe armée sur le saillant de Quennevières se déroule du 6 au , entre Tracy-le-Mont (Oise) et Nampcel (Oise) au cours de la Première Guerre mondiale.

Ordre de bataille[modifier | modifier le code]

Elle oppose les 73e et 121e brigades du 35e CA français de la VIe armée du général Dubois (QG à Villers-Cotterêts) aux 17. et 18. ID du 9. AK de la I. Armee von Klück (QG à Folembray).

Préambule[modifier | modifier le code]

Le projet d’offensive pour enlever le saillant face à la ferme de Quennevières, située sur la commune de Moulin-sous-Touvent (Oise), a été mis au point par le général Robert Nivelle, commandant la 61e division d’infanterie. Il s'agit d'une opération de diversion afin de soulager le front de l’Artois.

Bataille et affrontements[modifier | modifier le code]

Elle est lancée le . Le 16 juin, après 11 jours de combats acharnés, la bataille de Quennevières, a entraîné des pertes françaises s’élevant à 134 officiers et 7 700 hommes, tandis que 4 000 allemands ont été mis hors de combat pour des gains de terrains limités.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources : Les Armées Françaises dans la Grande Guerre (AFGG) Tome III - Les offensives de 1915, Tome X. Ordres de bataille des grandes unités. Premier volume. Grands quartiers généraux. - Groupes d'armées, armées, corps d'armée. Deuxième volume. Divisions.