Dessau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dessau (homonymie).
Dessau
Image illustrative de l'article Dessau

Création 1957
Fondateurs Paul-Aimé Sauriol et Jean-Claude Desjardins
Personnages clés Marc Verreault, président et chef de la direction par interim
Siège social Drapeau du Canada Montréal (Québec) (Canada)
Actionnaires Stantec (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité Ingénierie et construction
Filiales Verreault, Plania, Simo, Sogep, Société Gestrans
Site web www.dessau.com

Chiffre d’affaires 750 millions $

Dessau est la cinquième[1] firme d’ingénierie-construction au Canada et la 57e plus importante au monde[2]. Fondée en 1957 sous le nom Desjardins & Sauriol par Jean-Claude Desjardins et Paul-Aimé Sauriol, l’entreprise jouit d’une présence tant à l’échelle nationale qu’internationale. Dessau compte près de 4 800 employés et réalise un chiffre d’affaires annuel de 750 M$. L’entreprise détient des bureaux au Canada ainsi que dans plusieurs pays, principalement au Maghreb, en Amérique centrale, en Amérique du Sud et dans les Caraïbes. Dessau est reconnue parmi les « 50 entreprises les mieux gérées au Canada[3] ».

Historique[modifier | modifier le code]

Les fondateurs de l'entreprise, Paul-Aimé Sauriol et Jean-Claude Desjardins.
Paul-Aimé Sauriol, Fondateur

En septembre 1957, Jean-Claude Desjardins, ingénieur d’autoroutes provinciales, fait la connaissance de Paul-Aimé Sauriol, après qu’un ami commun ait suggéré qu’ils étudient la possibilité de travailler ensemble. M. Sauriol dirige, à l’époque, une petite firme de génie-conseil sur l’île Jésus, au Québec. Dès la fin de 1957, les deux hommes fondent Desjardins & Sauriol, ingénieurs-conseils.

Au Québec, les années suivantes marquent le début de la Révolution tranquille, une période de changements rapides autant pour la province que pour Desjardins et Sauriol, dont la firme compte déjà plus de 30 employés en 1961. À cette époque, la province bouillonne de mégaprojets (projets géants) d’ingénierie-construction, et l’entreprise obtient de nombreux contrats dans les secteurs du transport et du génie urbain. Elle décide donc d’élargir ses activités pour inclure des services de géotechnique, de structures, d’électricité et de mécanique.

Plus tard, le projet hydroélectrique de la Baie-James, surnommé le « projet du siècle » par l’ex-premier ministre Robert Bourassa, permet à l’entreprise d’obtenir une reconnaissance nationale et de préparer le terrain pour l’expansion internationale de Dessau. Avec une capacité de production de 16 000 MW et une zone couvrant une superficie de la taille de l’État de New York, la Baie-James présente l’un des plus grands systèmes hydroélectriques au monde[4]. L’équipe de Dessau, dont le siège social est situé à Matagami, se voit confier l’étude des sols, la vérification du terrain, la logistique ainsi que la construction d’une route stratégique qui traverse les forêts et d’autres obstacles naturels. Une équipe multidisciplinaire d’ingénieurs, de géologues, de géomètres, de bûcherons, de pilotes de brousse, d’ouvriers, de camionneurs et de techniciens sont mobilisés dans le cadre de cette initiative et réussissent à terminer le projet un an plus tôt que prévu.

En 1975, Dessau est mandatée pour construire une nouvelle autoroute nationale au Zaïre; trois ans plus tard, Dessau International voit le jour.

Les années 1980 permettent à Dessau de déployer son expertise à l’échelle internationale et d’entreprendre ses premières démarches dans le domaine de la durabilité environnementale et de l’efficacité énergétique. Dès lors, Dessau adopte sa politique « rêve vert », qui consiste à promouvoir la restauration des cours d’eau dans la région du grand Montréal, et plus récemment la mise en place de plans de conservation qui jouent désormais un rôle clé dans la stratégie énergétique du Québec.

Les années 1990 sont marquées par une série d’acquisitions et de fusions stratégiques.

Alors que Dessau continue à mener un nombre croissant de grands projets internationaux, tels que l’autoroute Est-Ouest en Algérie[5], le projet d’interconnexion au réseau électrique en Amérique centrale SIEPAC[6] ou celui du canal Guajimía en République dominicaine, c’est avant tout grâce à la vision de la direction que l’entreprise continue à jouer un rôle de premier plan dans le marché de l’ingénierie au Canada.

Projets majeurs[modifier | modifier le code]

SIEPAC
CRCHUM
Autoroute Est-Ouest, Algérie
Palais des congrès de Montréal
  • 2012: Conception d’un nouveau pont en Colombie, situé au-dessus de la plus importante rivière au pays, la rivière Magdalena - Colombie
  • 2011: Contrôle de qualité pour la construction d'une piste d'atterrissage parallèle de 4,2 km à l'Aéroport international de Calgary – Calgary, Canada
  • 2010: Construction du Centre de recherche du Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CRCHUM) – Montréal, Canada
  • 2010: Autoroute Est-Ouest de 1 200 km en Algérie
  • 2010: Traitement des eaux usées du canal de Guajimía[7] – Santo Domingo, République dominicaine
  • 2010: Modernisation des équipements et des systèmes fixes du métro de Montréal – Montréal, Canada
  • 2008: Projet de train rapide de Trinidad – Trinité-et-Tobago
  • 2008: Système d’interconnexion électrique pour l’Amérique centrale (SIEPAC) – San José, Costa Rica
  • 2007: Grande Mosquée d’Alger – Algérie
  • 2006: Réaménagement des plaines LeBreton – Ottawa, Canada
  • 2005: Construction et agrandissement de la centrale thermoélectrique de Campanario – Chili
  • 2004: Réaménagement du rond-point de l’Acadie – Montréal, Canada
  • 2002: Palais des congrès de Montréal – Montréal, Canada
  • 2000: Supervision du projet d’électrification rurale – Pérou
  • 1990: Musée canadien des civilisations – Gatineau, Canada
  • 1975: projet hydroélectrique de la Baie-James – Québec, Canada

Bureaux[modifier | modifier le code]

Dessau compte près de 80 bureaux répartis au Canada, en Algérie et en Amérique latine (Chili, Colombie, Costa Rica, Pérou, République dominicaine, Trinité-et-Tobago).

Domaines d'expertise[modifier | modifier le code]

Services Marchés et secteurs
  1. Ingénierie
  2. Urbanisme et architecture du paysage
  3. Géotechnique, matériaux et environnement
  4. Gestion et construction
  5. Opération
  1. Bâtiments
  2. Eau
  3. Énergie
  4. Environnement et développement durable
  5. Santé et éducation
  6. Industrie
  7. Télécommunications et sécurité
  8. Transport
  9. Municipalités

Filiales[modifier | modifier le code]

Nom Domaines d'expertise
LVM[8] Géotechnique, matériaux et environnement
Verreault[9] Gestion et construction
Plania[10] Urbanisme et architecture du paysage
Simo[11] Gestion – Installations de traitement d’eau et des eaux usées
Société Gestrans[12] Transport collectif et adapté
Sogep[13] Gestion des équipements publics (loisirs)

Mandats[modifier | modifier le code]

Les mandats de 1957 à 1969[modifier | modifier le code]

Mandats Année(s)
Plan directeur de la voirie, des égouts et de l'aqueduc, paroisse Saint-Martin, Île Jésus 1957
Plans de voirie, d'égouts, d'aqueduc et de drainage des villes de Fabreville, Pont-Viau Sainte-Dorothée et Chomedey 1957-1968
Tronçon de la route Transcanadienne (A-20) Saint-Hyacinthe 1961
Usine de filtration d'eau de Chomedey, Île Jésus 1961
Prolongement de l'autoroute des Laurentides (A-15), Saint-Jérôme 1961-1962
Contrôle des matériaux, autoroutes 10, 40 et 15 1961-1964
Contrôle des matériaux et géotechnique, barrage et digues, prise d'eau du projet hydroélectrique Outardes, Baie-James 1961-1970
École Antoine-Labelle, Sainte-Rose 1962
Divers tronçons autoroutiers au Québec; A-20, A-40, A-540, A-520 et A-10 1962-1966
Autoroute Ville-Marie, tronçon Fullum-Saint-Léonard, Montréal 1963
Reconstruction du pont Pie-IX, Île Jésus-Montréal 1963-1965
Échangeur Turcot, A-20, Montréal 1963-1965
Usine de filtration d'eau de Sainte-Thérèse 1964-1965
Échangeur Vaudreuil-Dorion, Montréal 1964-1966
Étude du réseau routier de l'Île Jésus 1964-1967
Édifice de la sureté du Québec, Montréal 1965-1968
Aréna Saint-Eustache 1965
Réfection du pont Champlain, Ottawa 1969-1970
Étude de la route d'accès à la Baie-James 1969-1970
Analyse des sols et contrôle des matériaux de nombreux projets hydroélectriques d'Hydro-Québec (Manic-Outardes, La Grande, réservoir Caniapiscau, rivière Romaine, Grande-Baleine, etc.) 1961-1980

Les mandats de 1970 à 1979[modifier | modifier le code]

Mandats Année(s)
Élimination de passages à niveau, voies ferrées multiples, Dorion 1969-1972
Pavillon des Sciences de l'Université du Québec à Montréal 1970-1971
Tronçons des autoroutes 19, 13 et 440 à Laval 1970-1977
Route d'accès à la Baie-James, 720 km de route et 11 ponts majeurs 1971-1976
Contrôle des matériaux, Complexe olympique et Stade, Montréal 1971-1980
Aéroport de Matagami, Baie-James 1972-1974
Mécanique et électricité, Collège Montmorency, Laval 1973-1975
Mécanique et électricité, hôpital Cité de la Santé, Laval 1973-1977
Route nationale du Zaïre, 750 km et 16 ponts 1973-1979
Jumelage du pont Lachapelle entre Laval et Montréal 1973-1976
Digues et barrages, réservoir Caniapiscau 1974-1983
Contrôle des matériaux, centrale Manic 3 1975
Contrôle des matériaux, centrale LG2 1975
Siège social, édifice Dessau I, Laval 1975-1977
Lignes de transport d'énergie de la Baie-James, 7 000 km, 6 lignes 1975-1980
Contournement Dorion, autoroute 20 1977-1981
Route 117 à Grand-Remous, 13 km 1977
Contrôle de la qualité, réfection de turbines à Marine Industries 1977
Route d'accès au complexe hydroélectrique Grande-Baleine, 300 km, 11 ponts 1979-1981
Conception et construction de Tennis 13, Laval 1979

Les mandats de 1980 à 1989[modifier | modifier le code]

Mandats Année(s)
Réfection de l'autoroute 40 ouest, Montréal 1980
Réaménagement du boul. Saint-Martin Ouest, Laval 1981
Électrification rurale de 400 villages en Côte d'Ivoire 1981-1986
Édifice Dessau II, Laval 1981-1982
Usine de traitement des eaux usées à Fabreville, Laval 1982-1986
Modernisation de 78 postes du réseau d'Hydro-Québec 1982-1990
Géotechnique et contrôle des matériaux, centrale LG2 et barrage Caniapiscau, Baie-James 1983-1987
Aréna de Saint-Gabriel de Brandon 1983-1984
Intercepteur Marigot, 15 km en tunnel, Laval 1984-1985
Réhabilitation des utilités publiques, Place Montréal Trust, Centre Eaton et Promenades de la Cathédrale, Montréal 1984-1989
Électricité et télécoms, Musée canadien des civilisations, Gatineau 1984-1990
Conception de la Place Saint-Roch, Québec 1984-1985
Élargissement et réhabilitation du pont Viau, Laval-Montréal 1985-1988
Ligne 450 kV Radisson-Nicolet-DesCantons 6e ligne Baie-James 1985-1989
Cinq Ponts ferroviaires - Ligne Douala Yaounde, Cameroun 1984-1985
Contrôle des matériaux, édifices Bella Canada, Montréal 1986
Mécanique-électrique, Centre administratif d'Hydro-Québec, Laval 1986-1989
Réfection du pont suspendu de Beauharnois 1986-1989
Élargissement du tronçon de l'autoroute Décarie, Montréal 1989-1990
Centrale du lac Robertson, Côte-Nord 1984-1995

Les mandats de 1990 à 1999[modifier | modifier le code]

Mandats Année(s)
Réfection de la centrale Beauharnois Depuis 1990
Réfection de la centrale El-Azab, Égypte 1990
Réhabilitation de routes au Nord-Kivu, Zaïre 1990-1996
Plan de transport de la Société de transport de Laval 1990-1991
Gestion intégrée des déchets, Cotonou, Bénin 1991-2000
Agrandissement de l'usine de filtration de Chomedey, Laval 1991
Programme d'entreposage du grain, Bangladesh 1993
Évaluation structurale de 200 ponts, Malaisie 1993-1995
Gestion des eaux usées d'East Lake, Hubei, Chine 1993-1995
Structure du Cosmodôme de laval 1993-1994
Transport d'énergie à 500 kV, Ertan, Chine 1993-1999
Bilan environnemental de sites contaminés, Québec 1994-1995
Réaménagement du boul. Henri-Bourassa, entre Albert-Hudon et Marien, Montréal 1995-1998
Réhabilitaion de la route numéro 1, Viêt Nam 1995-1996
Construction de l'autoroute Rabat-Fès, Maroc 1995-1996
Réfection des lignes de transport d'énergie, Pérou 1996
Programme national d'efficacité énergétique du bâtiment, Chine 1996-2000
Programme d'eau potable et d'assainissement, Dominique 1987-2004
Revitalisation des vallées fossiles du Sine et du Ferlo, Sénégal 1997
Reconstruction du réseau de transport d'énergie d'Hydro-Québec à la suite de la tempête de verglas 1998-2000
Agrandissement du Palais des congrès de Montréal, Structure 1999-2002
Projet autoroutier Highway 2000, Jamaïque 1999-2002

Les mandats de 2000 à 2009[modifier | modifier le code]

Mandats Année(s)
Agrandissement du Palais des congrès de Montréal 1999-2002
Projet autoroutier Highway 2000, Jamaïque 1999-2002
Cellule d'essai Trent Atwater, Rolls-Royce, Montréal 2000-2002
Réfection des équipements fixes du métro de Montréal et des équipements du prolongement à Laval 2000-2011
Programme de réhabilitation de ponts, Grenade 2001
Aménagement des plaines Le Breton, Ottawa 2001-2006
Projets de minicentrales, République dominicaine 2001-2007
École nationale de cirque, Montréal 2002-2003
Inspection et DAO de 25 ponts majeurs, Algérie 2002-2003
Réaménagement du rond-point l'Acadie, Montréal 2002-2005
Réhabilitation de systèmes d'assainissement des eaux, Venezuela 2002-2006
Avant-projet préliminaire et définitif, 2e rocade autoroutière d'Alger, Algérie 2003-2005
Câble optique sous-marin de télécommunication, Gaspésie—Îles-de-la-Madeleine 2003-2004
Gestion des actifs de la Ville de Longueuil 2003-2006
Réfection et agrandissement de l'hôpital Honoré-Mercier 2003-2005
Décontamination et réhabilitation de l'île Fort-Georges 2003-2006
Assainissement des eaux, canal de Guajimia, République dominicaine 2003-2008
Centre commercial Quartier DIX-30, Brossard 2004-2006
Réhabilitation et élargissement de la route 175, Saguenay 2004-2008
Centre communautaire Outremont, comprenant les télécommunications, Outremont 2004-2006
Systèmes électromécaniques de la centrale Toulnustouc 2001-2005
Avant-projet de l'autoroute Princes Town-Mayaro, Trinité-et-Tobago 2005-2006
Assistance à la maîtrise d'ouvrage de l'autoroute Est-Ouest, Algérie 2006-2010
Projet d'interconnexion électrique en Amérique centrale 2006-2009
Assistance à la maîtrise d'ouvrage, construction de la Grande mosquée d'Alger, Algérie 2007-2012

Les mandats depuis 2010[modifier | modifier le code]

Mandats Année(s)
Études pour la conception-réalisation d'une ligne à double voie électrifiée en Algérie 2010-
Construction du Centre de recherche du Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CRCHUM), au Canada 2010-2013
Construction du Centre universitaire de santé McGill (CUSM), Montréal, Canada 2010-
Contrôle de qualité pour la construction d'une piste d'atterrissage parallèle de 4,2 km à l'Aéroport de Calgary, au Canada 2011-

La commission Charbonneau[modifier | modifier le code]

Au mois de novembre 2011, le gouvernement en place créait la commission Charbonneau. Cette commission a pour but d'enquêter sur l'octroi et la gestion des contrats publics dans l'industrie de la construction.

Rosaire Sauriol, V.P. principal chez Dessau, a reconnu lors de l'audience du 20 mars que Dessau a participé au financement occulte de plusieurs partis politiques, durant plusieurs années[14].

En plus du financement occulte, l'entreprise a aussi fait partie d'un système de collusion avec d'autres firmes de génie conseil, afin de se partager les contrats de la ville de Montréal notamment.

À la suite de son passage à la commission Charbonneau, Rosaire Sauriol démissionnait et revendait ses parts dans l'entreprise. Il sera suivi de son frère Jean-Paul, qui démissionnera quelques semaines plus tard[15].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Michel Féchette(Texte, entrevues et idéation), Matt Sendbuehler & Mayra Parra (Traduction)et le Service des Communications Dessau inc., Dessau, Canada, Dessau inc., , 225 p.

Voir aussi[modifier | modifier le code]