Ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ministère des Transports.
Ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports
Ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports

Création
Juridiction Gouvernement du Québec
Siège 700, boul. René-Lévesque E.
Québec (Québec)
G1R 5H1
Coordonnées 46° 48′ 34″ N, 71° 13′ 02″ O
Budget annuel 751,7 M$ (2012-2013)
Ministre responsable André Fortin (homme politique) (Ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports)
Site web http://www.transports.gouv.qc.ca
Géolocalisation du siège

Géolocalisation sur la carte : Québec

(Voir situation sur carte : Québec)
Ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports

Géolocalisation sur la carte : Ville de Québec

(Voir situation sur carte : Ville de Québec)
Ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports

Le ministère des Transports du Québec, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports (MTMDET) est responsable des politiques relatives aux transports à la voirie.

Organismes et sociétés d'État rattachés au ministère[modifier | modifier le code]

Histoire[1][modifier | modifier le code]

Le MTQ a été créé le 12 décembre 1969[2]. Dès 1973, Le ministère intègre l'ancien ministère de la Voirie.

Entre mars 2004 et octobre 2009, plusieurs firmes d'ingénierie, dont Dessau, BPR et SNC-Lavalin, ont participé à un « comité de concertation » du MTQ où est effectuée la « planification stratégique des travaux du ministère »[3].

En 2007, le ministère des transports emploie 6 701 personnes, dont 625 ingénieurs, ce qui en fait le 5e plus important employeur d'ingénieur au Québec[4]. Cette même année, le ministère opère avec un budget de 2,8 milliards de CAD[4]

Liste sommaire des ministres[5][modifier | modifier le code]

Commissaires des Chemins de fer (1880-1886)[modifier | modifier le code]

Le poste de commissaire des chemins de fer est aboli le 27 juillet 1886.

Ministres de la Voirie (1912-1973)[modifier | modifier le code]

De 1952 à 1969, le ministère de la Voirie coexiste avec le ministère des Transports et des Communications. De 1969 à 1973, il coexiste avec le ministère des Transports.

Le ministère de la Voirie est intégré au ministère des Transports le 1er avril 1973.

Ministres des Transports et des Communications (1954-1970)[modifier | modifier le code]

Le ministère des Transports et des Communications est créé le 27 novembre 1952.

Ministres des Transports (1970-2016)[modifier | modifier le code]

Le ministère des Transports est créé le 12 décembre 1969.

Ministres des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports (2016-)[modifier | modifier le code]

Le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports est créé le 28 janvier 2016.

  • Jacques Daoust (lib.), le 28 janvier 2016
  • Laurent Lessard (lib.), le 19 août 2016
  • André Fortin (lib.), le 11 octobre 2017

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.ledevoir.com/politique/quebec/346485/100-ans-du-ministere-des-transports-1912-2012-l-age-d-or-des-grandes-constructions
  2. Ministère des Transports du Québec, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports, « Titulaires précédents », sur www.mtq.gouv.qc.ca, Gouvernement du Québec, (consulté le 6 septembre 2008)
  3. Kathleen Lévesque, « La collusion légitimée? », Le Devoir,‎ (lire en ligne)
  4. a et b Jeanne Morazain, « Top 45 », Plan - La revue de l'Ordre des Ingénieurs du Québec,‎ janvier-février 2008, p. 20 (ISSN 0032-0536)
  5. D'après « Les titulaires de ministères depuis 1867 » sur le site de l'Assemblée nationale et « Titulaires précédents » sur le site du ministère des Transports

Articles connexes[modifier | modifier le code]