Autoroute 35 (Québec)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

B35
Autoroute 35
Autoroute de la Vallée-des-Forts

Carte de l'autoroute 35.
Carte de l'autoroute 35.
Informations
Longueur 40,0 kilomètres (24,9 mi)[réf 1]
Direction nord / sud
En service 1966 [réf 2] -
Localisation
Villes Carignan, Saint-Jean-sur-Richelieu, Saint-Alexandre, Saint-Sébastien
Intersections
Extrémité sud B133 R-133 à Saint-Sébastien
Extrémité nord B10 A-10 à Chambly
Réseaux
Autoroutes du Québec

L'autoroute 35 (A-35) ou Autoroute de la Vallée-des-Forts est une autoroute interurbaine québécoise desservant la région de la Montérégie. Elle lie la municipalité de Saint-Sébastien à Montréal, en passant par la ville de Saint-Jean-sur-Richelieu . Elle fait partie du principal axe routier reliant Boston et Montréal. Elle était autrefois appelée autoroute de la Nouvelle-Angleterre. Sa section la plus achalandée est entre la route 219 et la route 223 à Saint-Jean-sur-Richelieu avec un débit journalier moyen annuel de 49 000 véhicules (2016)

Elle est en cours de prolongement jusqu'à la frontière Vermont/Québec ce qui permettra éventuellement d'atteindre l'Interstate 89[1]. Ce prolongement complètera le lien autoroutier entre Montréal et Boston. Il remplacera la Route 133 comme route de transit. Cela entrainera un développement accru de l'économie montérégienne et montréalaise. Une fois le prolongement complété, l'autoroute aura une longueur de 55 kilomètres.

Historique[modifier | modifier le code]

Construction initiale[modifier | modifier le code]

L'autoroute 35 fut construite au milieu des années 1960. Jusqu'en 1999, la vitesse sur cette autoroute était limitée à 90 km/h puisqu'à quatre endroits, des rues la coupaient, soit au niveau des chemins Saint-André et Saint-Raphaël, à Saint-Jean-sur-Richelieu (secteur Saint-Luc), et au rang Saint-Édouard, puis au kilomètre 38,5 (secteur Saint-Athanase). En 1999, un échangeur a été construit au chemin Saint-André et rang Saint-Édouard et le chemin Saint-Raphaël a été terminé en cul-de-sac au niveau de l'autoroute. Les bretelles d'accès au km 38,5 ont été fermées. La vitesse a alors été montée à 100 km/h.

Segments 1 et 2[modifier | modifier le code]

En 2009, les travaux de prolongement de l'autoroute ont débuté sur le segment 2. Celui-ci s'étend de Saint-Alexandre à Saint-Sébastien. En 2010, les travaux du segment 1 ont été entrepris entre Saint-Jean-sur-Richelieu et Saint-Alexandre. L'ouverture des segments 1 et 2, de Saint-Jean-sur-Richelieu à Saint-Sébastien, a eu lieu le 8 octobre 2014.

Le segment 2 devait inclure un échangeur à Saint-Alexandre. La proposition originale de 2005 du ministère des Transports du Québec était de construire l'échangeur dans le prolongement du rang des Soixante (route 227). Cette solution est rejetée par le BAPE et un décret gouvernemental ordonne la construction de l'échangeur à l'intersection du rang des Dussault. La municipalité de Saint-Alexandre a contesté cette décision en 2009 pour revenir à la solution originale du ministère des Transports. En 2012, la municipalité a obtenu gain de cause devant le Tribunal administratif du Québec relativement aux autorisations requises pour procéder au dézonage et à l'expropriation des terrains nécessaires[2]. Le ministère des Transports a depuis formulé une demande au ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC) afin d’autoriser la relocalisation prévue de l’échangeur à Saint-Alexandre dans le prolongement de la route 227[réf 3]. Afin de ne pas retarder l'ouverture de ce tronçon en 2014, le ministère des Transports a construit un pont d’étagement temporaire sans accès à l'autoroute.

Segments 3 et 4[modifier | modifier le code]

Lors d'une conférence de presse[3] qui a eu lieu le 10 juin 2019 à Pike-River, des représentants du gouvernement du Québec et de celui d'Ottawa ont confirmé le prolongement de l'A-35 vers Saint-Armand (segment 3).

En mai 2019, le ministère des Transports du Québec lance deux appels d'offre, le premier pour compléter la préparation des plans et devis nécessaires aux travaux de la phase III-A du prolongement de l'A-35[4] et le second pour poursuivre la préparation des plans et devis définitifs nécessaires aux travaux pour la phase III-B du prolongement de l'A-35[5].

La phase III-A consiste en la construction de deux chaussées de deux voies chacune sur une longueur de 4,2 km et d’un pont d’étagement. Le pont d’étagement est prévu sur la route 202 pour enjamber l’A-35 à la limite des municipalités de Saint-Sébastien et de Pike-River. À noter qu'aucun accès n'est prévu à cet endroit. La ville de Venise-en-Québec a demandé au ministère des Transports du Québec de revoir cette décision[6]

La phase III-B consiste en la construction de deux chaussées de deux voies chacune sur une longueur de 4,7 km, un pont au-dessus de la rivière aux Brochets, un échangeur et un carrefour giratoire. Le pont de la rivière aux Brochets n'aura pas de piliers dans la rivière afin de minimiser l'impact sur l'environnement. L’aménagement d’un échangeur dans le secteur nord de Saint-Armand permettra la jonction des trois liens routiers suivants : nouvelle A-35, Route 133 et chemin Champlain. L’aménagement d’un carrefour giratoire dans le secteur nord de Saint-Armand, à la sortie de l’autoroute, permettra la jonction des liens routiers suivants: nouvelle A-35, route 133 et chemin du Moulin.

La construction du segment 3 (de Saint-Sébastien à Saint-Armand) est en phase de réalisation. Les travaux ont commencé en mai 2020 par le déboisement du tronçon de la phase III-A [7]. Les travaux de construction proprement dit ont commencé en août 2020. Le déboisement de la phase III-B a été réalisé au printemps 2021. Le chantier débutera à l'été 2021. L'ouverture du segment 3 dans sa totalité est prévue pour 2023. Le coût global de la phase III est de 222.9 M$, incluant une contribution financière de 82 M$ du gouvernement fédéral dans le cadre du Nouveau Fonds Chantiers Canada 2014-2024[1].

Quant au segment 4, qui va de Saint-Armand à la frontière américaine, il est en phase de planification par le ministère des Transports du Québec. En avril 2020, un appel d'offres a été lancé pour choisir la firme qui sera responsable de mener les expropriations requises pour ce segment. Les plans et devis alors publiés montrent que le chemin South sera prolongé pour donner accès aux résidents qui accèdent présentement par la Route 133 qui deviendra éventuellement l'A-35. Il se terminera en boucle aux limites de la frontière. De plus, un chemin de service partant de l'actuel chemin du Moulin permettra l'accès à l'entreprise exploitant une carrière également près de la future A-35. La planification actuelle prévoit le début des travaux en 2023 pour une inauguration en 2025.

Chronologie de la construction[réf 2]
Kilomètres Inauguration Notes
15 à 38 2014 De la jonction de la Qc133.svg Route 133 à Saint-Sébastien à la jonction de la Route 133 (Chemin de la Grande-Ligne) à Saint-Jean-sur-Richelieu
38 à 39 1967 De la jonction de la Qc133.svg Route 133 (Chemin de la Grande-Ligne) à Saint-Jean-sur-Richelieu à la jonction de la Qc104.svg Route 104 Est à Saint-Jean-sur-Richelieu
39 à 55 1966 De la jonction de la Qc104.svg Route 104 Est à Saint-Jean-sur-Richelieu à la jonction de l'Quebec Autoroute 10.svg Autoroute 10 à Chambly

Liste des sorties[modifier | modifier le code]

Autoroute de la Vallée-des-Forts
MRC Municipalité km
,[réf 1],[réf 4],[réf 5]
#Ancien
,[note 1]
#Actuel
,[note 2]
Intersections / Destinations Notes
Le Haut-Richelieu Saint-Sébastien 14.81 (15) B133 R-133, vers I-89.svg I-89 Vermont, Bedford, Henryville, Venise-en-Québec Terminus sud de l'autoroute 35. Sortie non numérotée.
Saint-Jean-sur-Richelieu (Iberville) 35.50 36 B133 R-133 sud, Chemin de la Grande-Ligne Est, Boulevard d'Iberville, Sainte-Anne-de-Sabrevois Sortie en direction nord seulement et entrée en direction sud seulement.
37.61 1 38 B133 R-133 sud, Boulevard d'Iberville, Chemin de la Grande-Ligne Est, Sainte-Anne-de-Sabrevois Sortie en direction sud seulement et entrée en direction nord seulement. Le pont d'étagement a été mis en service en 2012 en prévision du prolongement de l'autoroute.
39.18 3 39 B104 R-104 est, Mont-Saint-Grégoire, Farnham En août 2017, le feuillet temporaire qui recouvrait la destination Farnham et sur lequel était écrit Cowansville a été retiré.
42.21 6 42 B133 R-133 nord, Chemin des Patriotes Est, Richelieu
Rivière Richelieu, Pont Félix-Gabriel-Marchand
Le Haut-Richelieu Saint-Jean-sur-Richelieu (Saint-Jean-sur-Richelieu)
43.55 7 43 B223 R-223, Boulevard du Séminaire, CENTRE-VILLE
44.88 9 45 B219 R-219, Rue Pierre-Caisse
Saint-Jean-sur-Richelieu (Saint-Luc) 46.64 11-E 47-E Boulevard Saint-Luc est
46.88 11-O 47-O B104 R-104 ouest, Boulevard Saint-Luc ouest, La Prairie
50.52 14 50 Chemin Saint-André
La Vallée-du-Richelieu Carignan 54.41 18-E 55-E B10 A-10 Est, Sherbrooke Donne également accès au chemin de la Grande-Ligne
54.99 18-O 55-O B10 A-10 Ouest, Montréal
Chambly Rue Patrick-Farrar, boulevard Fréchette Feux de circulation Ampel.svg
  • Échangeur partiel

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. De l'ouverture de l'autoroute à la fin des années 1960 jusqu'en 2010, les numéros de sorties étaient basés sur la distance entre la sortie et l'extrémité sud de l'autoroute 35 à Saint-Jean-sur-Richelieu (Iberville). À la suite des travaux de prolongement de l'autoroute vers la frontière américaine, les sorties ont été renumérotées en conséquence.
  2. Les numéros de sorties sont basés sur la distance entre la sortie et la future extrémité sud de l'autoroute 35 à la frontière américaine à Saint-Armand.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Ministère des Transports du Québec, Distances routière, Québec, Les Publications du Québec, , 206 p. (ISBN 978-2-551-19693-7 et 2-551-19693-0, ISSN 0714-2153, présentation en ligne)
  2. a et b Ministère des Transports du Québec, « Répertoire des autoroutes du Québec » (consulté le 7 novembre 2019)
  3. Ministère des Transports du Québec, Inauguration de l'autoroute 35, entre Saint-Jean-sur-Richelieu et Saint-Sébastien, (présentation en ligne)
  4. Google Earth
  5. Google Maps–tracé A-35