Attaque Richter-Rauzer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Richter.

L'attaque Richter-Rauzer[1], aussi appelée attaque Richter[2] est une ouverture du jeu d'échecs. C'est une sous-variante de la défense sicilienne. Elle s'obtient après les coups 1. e4 c5 2. Cf3 Cc6 (ou d6) 3. d4 cxd4 4. Cxd4 Cf6 5. Cc3 d6 (ou Cc6) 6. Fg5 (voir diagramme).

abcdefgh
8
Chessboard480.svg
Tour noire sur case blanche a8
Fou noir sur case blanche c8
Reine noire sur case noire d8
Roi noir sur case blanche e8
Fou noir sur case noire f8
Tour noire sur case noire h8
Pion noir sur case noire a7
Pion noir sur case blanche b7
Pion noir sur case noire e7
Pion noir sur case blanche f7
Pion noir sur case noire g7
Pion noir sur case blanche h7
Cavalier noir sur case blanche c6
Pion noir sur case noire d6
Cavalier noir sur case noire f6
Fou blanc sur case noire g5
Cavalier blanc sur case noire d4
Pion blanc sur case blanche e4
Cavalier blanc sur case noire c3
Pion blanc sur case blanche a2
Pion blanc sur case noire b2
Pion blanc sur case blanche c2
Pion blanc sur case noire f2
Pion blanc sur case blanche g2
Pion blanc sur case noire h2
Tour blanche sur case noire a1
Reine blanche sur case blanche d1
Roi blanc sur case noire e1
Fou blanc sur case blanche f1
Tour blanche sur case blanche h1
8
77
66
55
44
33
22
11
abcdefgh

Ce développement du fou en g5 est populaire, car 6.Fe2 donne un grand choix aux Noirs: 6...e6 (variante de Scheveningue), 6...g6 (variante du dragon) et 6...e5 (variante Boleslavski) avec de bonnes chances d'égaliser.

Kurt Richter a lié 6. Fg5 à un sacrifice de pion (6...e6 7. Cxc6 bxc6 8. e5) qui s'est avéré peu dangereux pour les Noirs.

Vsevolod Rauzer a associé à Fg5 des buts positionnels : pression sur d6 après Dd2, grand roque et Fxf6 supprimant un des défenseurs du petit roque noir. Ce dernier serait affaibli par l'attaque ...h6 du fou g5.

Les Noirs ont trois grands systèmes à leur disposition:

  • 6...e6 7. Dd2 Fe7 8. 0-0-0 0-0
  • 6...e6 7. Dd2 a6 8. 0-0-0 h6 (ou 8... Fd7)
  • 6...Fd7 suivi de Tc8

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nicolas Giffard et Alain Biénabe, Le Nouveau Guide des échecs. Traité complet, Paris, Robert Laffont, coll. « Bouquins », , 1710 p. (ISBN 978-2-221-11013-3), p. 237
  2. François Le Lionnais et Ernst Maget, Dictionnaire des échecs, Paris, Presses universitaires de France, , 432 p., p. 331

Bibliographie[modifier | modifier le code]