Variante Zaïtsev

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
abcdefgh
8
Chessboard480.svg
Tour noire sur case blanche a8
Reine noire sur case noire d8
Tour noire sur case noire f8
Roi noir sur case blanche g8
Fou noir sur case blanche b7
Pion noir sur case noire c7
Fou noir sur case noire e7
Pion noir sur case blanche f7
Pion noir sur case noire g7
Pion noir sur case blanche h7
Pion noir sur case blanche a6
Cavalier noir sur case blanche c6
Pion noir sur case noire d6
Cavalier noir sur case noire f6
Pion noir sur case blanche b5
Pion noir sur case noire e5
Pion blanc sur case blanche e4
Fou blanc sur case blanche b3
Pion blanc sur case noire c3
Cavalier blanc sur case blanche f3
Pion blanc sur case blanche h3
Pion blanc sur case blanche a2
Pion blanc sur case noire b2
Pion blanc sur case noire d2
Pion blanc sur case noire f2
Pion blanc sur case blanche g2
Tour blanche sur case noire a1
Cavalier blanc sur case blanche b1
Fou blanc sur case noire c1
Reine blanche sur case blanche d1
Tour blanche sur case noire e1
Roi blanc sur case noire g1
8
77
66
55
44
33
22
11
abcdefgh
Position après 9...Fb7 de la variante Zaïtsev de la partie espagnole

Parmi les ouvertures du jeu d'échecs, la variante Zaïtsev est une ligne capitale de l'Espagnole fermée, qui est elle-même une sous-variante de la partie espagnole. Elle s'obtient après les coups 1. e4 e5 2. Cf3 Cc6 3. Fb5 (la partie espagnole) 3...a6 (la variante Morphy) 4. Fa4 Cf6 5. O-O Fe7 (l'Espagnole fermée) 6. Te1 b5 7. Fb3 d6 (la ligne principale, par laquelle les Noirs évitent le gambit Marshall) 8. c3 O-O 9. h3 (la ligne principale) 9...Fb7 (voir diagramme)[1]. La suite principale est 10. d4 Te8 et il peut en découler 11. Cbd2 Ff8 12. a4 h6 13. Fc2 exd4 14. cxd4 Cb4 15. Fb1 c5 16. d5 Cd7 17. Ta3 puis 17...c4 ou 17...f5. Cependant, les Blancs peuvent imposer une partie nulle par répétition de position en jouant 11. Cg5 Tf8 12. Cf3.

La variante Zaitsev a été développée par Igor Zaïtsev, qui était l'un des entraîneurs du Champion du monde Anatoli Karpov. Ce dernier a abondamment recouru à la variante lors de ses parties contre Garry Kasparov. Cette ligne est ambitieuse car, puisque le Fou en fianchetto exerce une pression sur le pion blanc e4, les Noirs entravent la manœuvre traditionnelle des Blancs Cd2-f1-g3. L'inconvénient est que les Blancs obtiennent des possibilités d'attaque dans la mesure où les Noirs doivent différer la consolidation de leur position par des coups tels que ...h6. Les possibilités d'attaque des Blancs sont immédiates, mais si les Noirs parviennent à tenir leur position, leur supériorité à l'aile Dame peut leur permettre de remporter la partie. La variante Zaitsev conduit à des parties violentes et compliquées.

Exemples de parties[modifier | modifier le code]

Garry Kasparov-Anatoli Karpov, Championnat du monde d'échecs 1990, 22e partie

1. e4 e5 2. Cf3 Cc6 3. Fb5 a6 4. Fa4 Cf6 5. o-o Fe7 6. Te1 b5 7. Fb3 d6 8. c3 o-o 9. h3 Fb7 10. d4 Te8 11. Cbd2 Ff8 12. a4 h6 13. Fc2 exd4 14. cxd4 Cb4 15. Fb1 c5 16. d5 Cd7 17. Ta3 f5 18. exf5 Fxd5 19. Ce4 Ff7 20. axb5 d5 21. Cc3 Txe1+ 22. Cxe1 d4 23. Ca2 Cxa2 24. Fxa2 c4 25. Txa6 Cc5 26. Txa8 Dxa8 27. Fb1 d3 28. Fe3 Da5 29. b3 Cxb3 30. Cxd3 cxd3 31. Fxd3 Cc5 32. Ff1 Dc7 33. Dg4 Rh7 34. Fc4 Fxc4 35. Dxc4 De5 36. Df7 Fd6 37. g3 De7 38. Dg6+ Rh8 39. Fd4 Fe5 40. Fxc5 Dxc5 41. De8+ Rh7 42. Dg6+ Rh8 43. De8+ 1/2-1/2.

Viswanathan Anand-Michael Adams, Championnat du monde FIDE 2005, San Luis

1. e4 e5 2. Cf3 Cc6 3. Fb5 a6 4. Fa4 Cf6 5. o-o Fe7 6. Te1 b5 7. Fb3 d6 8. c3 o-o 9. h3 Fb7 10. d4 Te8 11. Cbd2 Ff8 12. a4 h6 13. Fc2 exd4 14. cxd4 Cb4 15. Fb1 c5 16. d5 Cd7 17. Ta3 c4 18. axb5 axb5 19. Cd4 Db6 20. Cf5 Ce5 21. Tg3 g6 22. Cf3 Ced3 23. Dd2 Fxd5 24. Cxh6+ Fxh6 25. Dxh6 Dxf2+ 26. Rh2 Cxe1 27. Ch4 Ced3 28. Cxg6 Dxg3+ 29. Rxg3 fxg6 30. Dxg6+ Rf8 31. Df6+ Rg8 32. Fh6 1-0 (il suit 32...Ta7 33. Dg6+ Rh8 34. Dxe8+).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Modern Chess Opening, vol. 1, Open games, "Andreevsky Flag/"Andreyevski Flag", Moscou, (ISBN 5-85608-086-6), 1994, Éditeur en chef Nikolaï Kalinichenko, Préface Anatoli Karpov, pp. 185-191.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]