Début Larsen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le début Larsen est une ouverture du jeu d'échecs également connue sous le nom d' attaque Nimzo-Larsen.

Son Code ECO est A01.

Lancé par l'école hypermoderne, ce début a été fréquemment joué par le champion danois Bent Larsen qui remporta de nombreux succès avec cette ouverture dans les années 1960 et 1970. Pendant cette période, le début fut populaire, et même Bobby Fischer l'a joué (voir partie ci-dessous). L'ouverture a ensuite été de moins en moins pratiquée après la fin des victoires de Larsen, au point d'être devenue très rare de nos jours.

abcdefgh
8
Chessboard480.svg
Tour noire sur case blanche a8
Cavalier noir sur case noire b8
Fou noir sur case blanche c8
Reine noire sur case noire d8
Roi noir sur case blanche e8
Fou noir sur case noire f8
Cavalier noir sur case blanche g8
Tour noire sur case noire h8
Pion noir sur case noire a7
Pion noir sur case blanche b7
Pion noir sur case noire c7
Pion noir sur case blanche d7
Pion noir sur case noire e7
Pion noir sur case blanche f7
Pion noir sur case noire g7
Pion noir sur case blanche h7
Pion blanc sur case blanche b3
Pion blanc sur case blanche a2
Pion blanc sur case blanche c2
Pion blanc sur case noire d2
Pion blanc sur case blanche e2
Pion blanc sur case noire f2
Pion blanc sur case blanche g2
Pion blanc sur case noire h2
Tour blanche sur case noire a1
Cavalier blanc sur case blanche b1
Fou blanc sur case noire c1
Reine blanche sur case blanche d1
Roi blanc sur case noire e1
Fou blanc sur case blanche f1
Cavalier blanc sur case noire g1
Tour blanche sur case blanche h1
8
77
66
55
44
33
22
11
abcdefgh
Début Larsen. Position après 1.b3.

Analyse[modifier | modifier le code]

  • 1. b3 e5
  • 2. Fb2 Cc6
  • 3. e3 d5
  • 4. Fb5 Fd6
  • 5. f4
abcdefgh
8
Chessboard480.svg
Tour noire sur case blanche a8
Fou noir sur case blanche c8
Reine noire sur case noire d8
Roi noir sur case blanche e8
Cavalier noir sur case blanche g8
Tour noire sur case noire h8
Pion noir sur case noire a7
Pion noir sur case blanche b7
Pion noir sur case noire c7
Pion noir sur case blanche f7
Pion noir sur case noire g7
Pion noir sur case blanche h7
Cavalier noir sur case blanche c6
Fou noir sur case noire d6
Fou blanc sur case blanche b5
Pion noir sur case blanche d5
Pion noir sur case noire e5
Pion blanc sur case noire f4
Pion blanc sur case blanche b3
Pion blanc sur case noire e3
Pion blanc sur case blanche a2
Fou blanc sur case noire b2
Pion blanc sur case blanche c2
Pion blanc sur case noire d2
Pion blanc sur case blanche g2
Pion blanc sur case noire h2
Tour blanche sur case noire a1
Cavalier blanc sur case blanche b1
Reine blanche sur case blanche d1
Roi blanc sur case noire e1
Cavalier blanc sur case noire g1
Tour blanche sur case blanche h1
8
77
66
55
44
33
22
11
abcdefgh
Début Larsen. Position après 5.f4.

Les Noirs ont effectué un développement standard, ce qui permet aux Blancs d'exercer une forte pression sur la case e5 (voir la partie Ljubomir Ljubojevic-Lajos Portisch ci-dessous).

Après 1. b3 d5, la partie transpose souvent dans l'attaque Nimzowitsch (1. Cf3 d5 2. b3).

Exemples de parties[modifier | modifier le code]

Bobby Fischer-Vladimir Toukmakov, Buenos Aires (Argentine), 1970

1. b3 e5 2. Fb2 Cc6 3. c4 Cf6 4. e3 Fe7 5. a3 o-o 6. d3 d5 7. cxd5 Dxd5 8. Cc3 Dd6 9. Cf3 Ff5 10. Dc2 Tfd8 11. Td1 h6 12. h3 De6 13. Cd2 Cd7 14. Fe2 Rh8 15. o-o Fg6 16. b4 a6 17. Tc1 Tac8 18. Tfd1 f5 19. Ca4 Ca7 20. Cb3 b6 21. d4 f4 22. e4 Cb5 23. Fg4 Df6 24. dxe5 Cxe5 25. Fxc8 Txc8 26. Td5 1-0 (les Noirs perdent leur cavalier e5 et, s'ils jouent 26...Fd6, le cavalier blanc prendra le pion en b6 au 27e coup, et pourra ensuite aller en c4 ou en d7, menaçant toujours le cavalier noir en e5).


Bent Larsen-Boris Spassky, Match URSS contre le reste du monde, Belgrade (Serbie), 1970

Article détaillé : Larsen - Spassky (Belgrade, 1970).

1. b3 e5 2. Fb2 Cc6 3. c4 Cf6 4. Cf3 e4 5. Cd4 Fc5 6. Cxc6 dxc6! 7. e3 Ff5 8. Dc2 De7 9. Fe2 o-o-o 10. f4? Cg4! 11. g3 h5! 12. h3 h4!! 13. hxg4 hxg3 14. Tg1 Th1!! 15. Txh1 g2 16. Tf1 Dh4+ 17. Rd1 gxf1D+ et Larsen abandonna car le mat est inévitable après 18. Fxf1 Fxg4+.


Ljubomir Ljubojevic-Lajos Portisch, Teeside (Angleterre), 1972

1. b3 e5 2. Fb2 Cc6 3. e3 d5 (provoque une faiblesse; Pour défendre le pion e5 les noirs vont devoir soit pousser le pion f7 en f6 et avoir des difficultés pour développer le Cavalier g8, soit comme dans cette ils vont se retrouver avec un pion isolé en a6 et un ilot de pion faible en c7, c6 et d5. Á haut niveau les maîtres préfèrent jouer 3... Cf6) 4. Fb5 Fd6 (4...f6 se joue aussi) 5. f4 Dh4+ (provoque une faiblesse dans la structure de pion des blancs qui va compenser les faiblesse du camp noir. Le direct 5... De7 donne des positions presque similaires mais sans la faiblesse du pion g3. 5... f6 se joue aussi. 5... exf4 est une faute qui perd la Tour 6. Fxg7 Dh4+ 7. Rf1 cependant après 7... Cf6 8. Cf3 Dh5 9. Fxh8 Ce4, Odessky juge que la position est difficile pour les blancs et propose de ne se contenter d'un Cavalier par 9. Fxf6) 6. g3 De7 7. Cf3 Fg4 (7... f6 est également joué. 7... e4 est une faute 8. Fxg7) 8. fxe5 Fxe5 (8...Fxf3 perd la partie après le coup intermédiaire 9. exd6 qui libère la grande diagonale pour le Fou b2. après 9... De4 10. Cc3, les menaces des blancs sont trop nombreuses et il n'y a pas de contre-jeu noir) 9. Fxe5 Fxf3 10. Dxf3 Dxe5 11. Cc3 (les blancs ont le choix dans l'ordre de leur 3 prochain coups. après 11. Cc3, les noirs pourraient être tentés par le faible 11... Ce7, croyant faussement empêcher le doublement de leur pion c. Après 11. o-o les noirs peuvent être tentés par prendre la Tour a1, après quoi les blancs ont un mat en 8 coups. 11. Fxc6+ bxc6 transpose dans la partie.) 11... Cf6 12. Fxc6+ bxc6 13. o-o o-o (la position est égale, cependant les noirs doivent défendre leur position et éviter les échanges de pièces alors que les blancs ont un jeu plus facile) 14. Df5 (14.Df4 a été joué plus souvent.) Dd6 15. Tf4 Tae8 16. Ta4 c5 17. Tf1 d4 18. exd4 cxd4 19. Cb5 Db6 20. Cxd4 c5 21. Cf3 c4+ 22. Rh1 cxb3 23. axb3 Te2 24. Dd3 Tfe8 25. Td4 h5 26. Rg1 a5 27. Tf2 T2e7 28. Cg5 Te1+ 29. Rg2 Dc6+ 30. Rh3 T1e5 31. Tc4 Db7 32. Rh4 (une faute, 32...Txg5 33. Rxg5 Ce4+ 34. Txe4 Txe4 et les noirs gagnent facilement. Il fallait jouer 32. Tf5) 32... De7 33. Tf5 Te2 34. h3 g6 35. Txf6 Dxf6 36. Tf4 Dd8 37. Dxd8 Txd8 38. Cxf7 Tdxd2 39. Rg5 Rg7 40. Rh4 Td5 41. c4 Tc5 42. Tf1 a4 43. bxa4 Txc4+ 44. g4 hxg4 45. Cd6 Td4 46. Cb5 Tb4 47. hxg4 Tg2 48. Rh3 Tgxg4 49. a5 Th4+ 50. Rg3 Tbg4+ 51. Rf3 Tf4+ 52. Rg3 Txf1 53. Rxh4 Tf4+ 54. Rg3 Ta4 55. Cd6 Txa5 56. Ce4 Ta3+ 57. Rg4 Ta4 58. Rg5 Ta5+ 59. Rg4 Rh6 0-1.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Wesley So, My secret weapon : 1.b3, ChessBase, 2018 (DVD)
  • (en) Cyrus Lakdawala, The Nimzo-Larsen attack move by move, Everyman Chess, 2013
  • (fr) John Watson, Maîtriser les ouvertures volume 4, Olibris, 2010
  • (en) Ilya Odessky, Play 1. b3! The Nimzo-Larsen attack : a friend for life, New in Chess, 2008
  • (en) Byron Jacobs, Jonathan Tait, Nimzo-Larsen Attack, Everyman Chess, 2001