Nicolas Giffard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Giffard.
Nicolas Giffard
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Titres aux échecs
Classement Elo
2 265 ()
2 265 ()
2 260 ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Nicolas Giffard, né le à La Baule, est un joueur d'échecs français, maître international depuis 1980.

Championnats de France[modifier | modifier le code]

Nicolas Giffard a remporté le championnat de France d'échecs en 1978 et 1982.

En 2012 et 2016, il est vice-champion de France vétérans. En 2013, il est champion de France vétérans[1], ainsi qu'en 2015[2].

Résultats en tournoi[modifier | modifier le code]

Nicolas Giffard a remporté les tournois d'Alès 1981, Paris-Ulm 1983, Andorre 1985 et Meudon 1987.

Compétitions par équipe[modifier | modifier le code]

Nicolas Giffard a été membre de l'équipe de France aux olympiades d'échecs en 1978 (6 points sur 10 au deuxième échiquier), 1980 (8 points sur 13 au deuxième échiquier) et 1982 (5/11 au troisième échiquier)[3].

Publications[modifier | modifier le code]

Conseiller technique[modifier | modifier le code]

Nicolas Giffard a été consultant technique sur le film La Diagonale du fou[4] de Richard Dembo (1984). Il est notamment le créateur des parties d'échecs vues à l'écran dans le film.

Commentateur télévisé[modifier | modifier le code]

Dans les années 1990, Nicolas Giffard a officié en tant que commentateur de parties d’échecs à la télévision sur Paris Première et Eurosport, commentant notamment le Grand Prix Intel de parties rapides avec son compère le maître international Éric Birmingham[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Championnat de France 2013 - Vétérans », sur le site de la FFE (consulté le 29 octobre 2017).
  2. « Championnat de France 2015 - Vétérans », sur le site de la FFE (consulté le 29 octobre 2017).
  3. Fiche de Giffard sur olimpbase.org.
  4. (en) « La diagonale du fou: interviews (2003) », sur IMDb.com (consulté le 29 octobre 2017).
  5. Christian Losson, « Un boîtier pour jouer en simultané avec les champions. Les échecs cherchent leurs marques au petit écran entre le retour au tableau noir et les parties interactives. », sur un site du journal Libération, (consulté le 29 octobre 2017).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]