Ouverture Barnes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
a b c d e f g h
8
Chessboard480.svg
Tour noire sur case blanche a8
Cavalier noir sur case noire b8
Fou noir sur case blanche c8
Reine noire sur case noire d8
Roi noir sur case blanche e8
Fou noir sur case noire f8
Cavalier noir sur case blanche g8
Tour noire sur case noire h8
Pion noir sur case noire a7
Pion noir sur case blanche b7
Pion noir sur case noire c7
Pion noir sur case blanche d7
Pion noir sur case noire e7
Pion noir sur case blanche f7
Pion noir sur case noire g7
Pion noir sur case blanche h7
Pion blanc sur case blanche f3
Pion blanc sur case blanche a2
Pion blanc sur case noire b2
Pion blanc sur case blanche c2
Pion blanc sur case noire d2
Pion blanc sur case blanche e2
Pion blanc sur case blanche g2
Pion blanc sur case noire h2
Tour blanche sur case noire a1
Cavalier blanc sur case blanche b1
Fou blanc sur case noire c1
Reine blanche sur case blanche d1
Roi blanc sur case noire e1
Fou blanc sur case blanche f1
Cavalier blanc sur case noire g1
Tour blanche sur case blanche h1
8
7 7
6 6
5 5
4 4
3 3
2 2
1 1
a b c d e f g h
Ouverture Barnes

L'Ouverture Barnes ou Ouverture Gedult est une ouverture du jeu d'échecs commençant par 1. f3.

Cette ouverture est considérée comme irrégulière et est classée sous le code A00 de l'Encyclopédie des ouvertures d'échecs.

Elle doit son nom à un joueur d'échecs anglais, Thomas Wilson Barnes (1825—1874) qui, lors d'une série de parties amicales contre Paul Morphy[1], en a gagné une en répondant 1...f6 au premier coup blanc 1. e4[2]. Cette ligne d'ouverture 1. e4 f6 est connue sous le nom de défense Barnes.

Stratégie[modifier | modifier le code]

Des vingt coups dont les Blancs disposent pour ouvrir une partie, le coup f3 est considéré comme étant le plus faible. Ce coup permet le contrôle de la case centrale e4, mais les coups 1. d3 et 1. Cc3 sont de meilleures façons pour y parvenir, bien qu'ils soient considérés comme passifs pour les Blancs. 1.f3 ne fait rien pour le développement des forces blanches ; pire, il prive le cavalier g1 de sa meilleure case. De plus, ce coup affaiblit sérieusement et inutilement l'aile roi. Puisque le coup 1. f3 est très faible, il n'est pas joué souvent. Certains joueurs l'utilisent de façon provocante contre un joueur qu'ils estiment plus faible. D'ailleurs ces mêmes joueurs peuvent, après la réponse noire ...e5, jouer le deuxième coup Rf2 totalement dénué de sens. Cette ligne 1. f3 e5 2. Rf2 porte le nom d'ouverture coup de marteau, du renard frit, de la côtelette de porc[3] ou encore selon Fernando Arrabal ouverture panique[4]. On peut citer comme partie exemple de cette ouverture la partie entre Simon Williams et Martin Simons lors du championnat britannique de 1999[5].

Les Noirs peuvent s'assurer un avantage de développement en avançant leurs pions centraux, s'octroyer le contrôle du centre, et développer facilement leurs pièces. Cependant, ces avantages ne sont généralement pas suffisants pour être convertis en victoire.

Mat du lion[modifier | modifier le code]

Après les coups 1. f3 e5 2. g4 Dh4#, les Blancs sont mat en deux coups.

Transpositions[modifier | modifier le code]

  • David Gedult jouait souvent 1.f3 d5 2.e4 dxe4 3.Cc3. Cette ligne est appelée Ouverture Gedult

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.edochess.ca/matches/m405.html.
  2. http://www.chessgames.com/perl/chessgame?gid=1266586.
  3. Selon la liste de Franz Hemmer [1].
  4. Fernando Arrabal, Fêtes et défaites sur l'échiquier, ed. l'Archipel, París, 1992. Recueil de chroniques échiquéennes parues dans L'Express.
  5. Voir Opening Lanes dans chesscafe Garry Lane