Espagnole ouverte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
a b c d e f g h
8
Chessboard480.svg
Tour noire sur case blanche a8
Fou noir sur case blanche c8
Reine noire sur case noire d8
Roi noir sur case blanche e8
Fou noir sur case noire f8
Tour noire sur case noire h8
Pion noir sur case blanche b7
Pion noir sur case noire c7
Pion noir sur case blanche d7
Pion noir sur case blanche f7
Pion noir sur case noire g7
Pion noir sur case blanche h7
Pion noir sur case blanche a6
Cavalier noir sur case blanche c6
Pion noir sur case noire e5
Fou blanc sur case blanche a4
Cavalier noir sur case blanche e4
Cavalier blanc sur case blanche f3
Pion blanc sur case blanche a2
Pion blanc sur case noire b2
Pion blanc sur case blanche c2
Pion blanc sur case noire d2
Pion blanc sur case noire f2
Pion blanc sur case blanche g2
Pion blanc sur case noire h2
Tour blanche sur case noire a1
Cavalier blanc sur case blanche b1
Fou blanc sur case noire c1
Reine blanche sur case blanche d1
Tour blanche sur case blanche f1
Roi blanc sur case noire g1
8
7 7
6 6
5 5
4 4
3 3
2 2
1 1
a b c d e f g h
Diagramme n° 1: Espagnole ouverte après 5...Cxe4

Parmi les ouvertures du jeu d'échecs, l'Espagnole ouverte est une des variantes les plus importantes de la partie espagnole. Elle s'obtient après les coups 1. e4 e5 2. Cf3 Cc6 3. Fb5 a6 4. Fa4 Cf6 5. o-o Cxe4 (voir diagramme n° 1). Elle est ainsi nommée parce qu'elle entraîne l'élimination des pions centraux. L'Espagnole ouverte se caractérise par l'agressivité des Noirs. Elle a été adoptée par les joueurs au style tranchant Mikhaïl Tal et Viktor Kortchnoï.

Position clé[modifier | modifier le code]

a b c d e f g h
8
Chessboard480.svg
Tour noire sur case blanche a8
Reine noire sur case noire d8
Roi noir sur case blanche e8
Fou noir sur case noire f8
Tour noire sur case noire h8
Pion noir sur case noire c7
Pion noir sur case blanche f7
Pion noir sur case noire g7
Pion noir sur case blanche h7
Pion noir sur case blanche a6
Cavalier noir sur case blanche c6
Fou noir sur case blanche e6
Pion noir sur case blanche b5
Pion noir sur case blanche d5
Pion blanc sur case noire e5
Cavalier noir sur case blanche e4
Fou blanc sur case blanche b3
Cavalier blanc sur case blanche f3
Pion blanc sur case blanche a2
Pion blanc sur case noire b2
Pion blanc sur case blanche c2
Pion blanc sur case noire f2
Pion blanc sur case blanche g2
Pion blanc sur case noire h2
Tour blanche sur case noire a1
Cavalier blanc sur case blanche b1
Fou blanc sur case noire c1
Reine blanche sur case blanche d1
Tour blanche sur case blanche f1
Roi blanc sur case noire g1
8
7 7
6 6
5 5
4 4
3 3
2 2
1 1
a b c d e f g h
Diagramme n° 2: position clé après 8...Fe6

La position clé de l'Espagnole ouverte est obtenue après 6. d4 (pour ouvrir complètement le centre) b5 7. Fb3 d5 8. dxe5 Fe6 (voir diagramme n° 2). Les Noirs ont mis à profit le temps passé par les Blancs à récupérer le pion pour occuper le centre. Ils jouissent d'une plus grande mobilité pour leurs pièces qu'il n'est d'usage pour eux dans la partie espagnole. En revanche, les pions noirs d5 et b5 sont faibles (l'aile Dame noire est à la merci du coup blanc a2-a4) et le pion blanc e5 peut servir de tête de pont à une attaque blanche sur le roque adverse.

Continuations après le huitième coup[modifier | modifier le code]

a b c d e f g h
8
Chessboard480.svg
Tour noire sur case blanche a8
Roi noir sur case blanche g8
Pion noir sur case noire c7
Pion noir sur case noire g7
Pion noir sur case blanche h7
Pion noir sur case blanche a6
Pion noir sur case blanche b5
Pion noir sur case blanche d5
Reine noire sur case noire e5
Pion blanc sur case blanche f3
Pion noir sur case noire g3
Fou blanc sur case blanche h3
Pion blanc sur case blanche a2
Pion blanc sur case noire b2
Pion blanc sur case blanche g2
Tour blanche sur case noire a1
Fou blanc sur case noire c1
Tour blanche sur case blanche f1
Roi blanc sur case blanche h1
8
7 7
6 6
5 5
4 4
3 3
2 2
1 1
a b c d e f g h
Diagramme n° 3: la grande variante de l'Espagnole ouverte après 22...De5

L'arborescence des principaux coups est:

  • 9. De2, qui libère la case d1 pour la Tour f1. La suite courante est 9...Fe7 10. Td1 suivi de 10...Cc5 ou 10...o-o.
  • 9. c3, la ligne classique, qui libère la case c2 pour le Fou b3, afin de conserver le "fou d'attaque" au cas où les Noirs joueraient 9...Ca5. Les Noirs ont le choix entre 9...Cc5, 9...Fe7 et 9...Fc5. La grande variante est 9. c3 Fc5 10. Cbd2 o-o 11. Fc2 f5 12. Cb3 Fa7 13. Cfd4 Cxd4 14. Cxd4 Fxd4 15. cxd4 f4 16. f3 Cg3 17. hxg3 fxg3 18. Dd3 Ff5 19. Dxf5 Txf5 20. Fxf5 Dh4 21. Fh3 Dxd4+ 22. Rh1 Dxe5. Comme on le voit, cette variante est très violente (voir le diagramme n° 3 après 22...Dxe5).
a b c d e f g h
8
Chessboard480.svg
Tour noire sur case blanche a8
Tour noire sur case noire f8
Roi noir sur case blanche g8
Pion noir sur case noire c7
Pion noir sur case noire g7
Pion noir sur case blanche h7
Pion noir sur case blanche a6
Cavalier noir sur case blanche c6
Fou noir sur case blanche e6
Reine noire sur case noire f6
Pion noir sur case blanche b5
Pion noir sur case blanche d5
Pion blanc sur case noire c3
Cavalier blanc sur case blanche f3
Pion blanc sur case blanche a2
Pion blanc sur case noire b2
Fou blanc sur case blanche c2
Cavalier blanc sur case noire d2
Roi blanc sur case noire f2
Pion blanc sur case blanche g2
Pion blanc sur case noire h2
Tour blanche sur case noire a1
Fou blanc sur case noire c1
Reine blanche sur case blanche d1
8
7 7
6 6
5 5
4 4
3 3
2 2
1 1
a b c d e f g h
Diagramme n° 4: variante Dilworth après 14...Df6

Une autre possibilité est la variante Dilworth: 9. c3 Fc5 10. Cbd2 o-o 11. Fc2 Cxf2 12. Txf2 f6 13. exf6 Fxf2+ 14. Rxf2 Dxf6 (voir le diagramme n° 4 après 14...Dxf6). Cette dernière ligne de jeu conduit à des fins de partie qui exigent une grande précision de part et d'autre. Le score des Noirs y est plutôt bon.

  • 9. Cbd2, le coup remis à la mode par Anatoli Karpov lors de son match de Championnat du monde de 1978 contre Viktor Kortchnoï (voir la partie ci-dessous). Ce coup limite les possibilités de choix des Noirs. Lors de ce match, après 9. Cbd2 Cc5 10. c3 (pour remiser le fou b3 en c2) d4, Anatoli Karpov introduisit la nouveauté théorique 11. Cg5!?, un coup recommandé par son entraîneur, Igor Zaïtsev. La justification tactique de ce coup est la variante 11...Dxg5?! 12. Df3 Rd7 13. Fd5!, qui est bonne pour les Blancs. Cette dernière variante 11. Cg5 joua un rôle décisif lors du match de Championnat du monde de 1995 entre Garry Kasparov et Viswanathan Anand. En effet, ce dernier se révéla incapable de défendre avec succès le camp des Noirs (voir la partie ci-dessous).

Les trois coups 9. De2, 9. c3 et 9. Cbd2 entraînent des parties extrêmement complexes, comme on pourra s'en rendre compte à la pratique. Jouer l'Espagnole ouverte exige pour les Noirs un très important effort de mémorisation.

Le grand pédagogue Siegbert Tarrasch s'était fait un propagandiste résolu de l'Espagnole ouverte. Selon lui, elle résolvait les problèmes des Noirs dans la partie espagnole. L'avis des théoriciens a bien changé depuis. Le coup 9. Cbd2 a entraîné une sorte de crise pour l'Espagnole ouverte.

Exemples de parties[modifier | modifier le code]

Anatoli Karpov-Viktor Kortchnoï, Championnat du monde 1978, Baguio (Philippines), 8e partie:

1. e4 e5 2. Cf3 Cc6 3. Fb5 a6 4. Fa4 Cf6 5. o-o Cxe4 6. d4 b5 7. Fb3 d5 8. dxe5 Fe6 9. Cbd2 Cc5 10. c3 g6 11. De2 Fg7 12. Cd4 Cxe5 13. f4 Cc4 14. f5 gxf5 15. Cxf5 Tg8 16. Cxc4 dxc4 17. Fc2 Cd3 18. Fh6 Ff8 19. Tad1 Dd5 20. Fxd3 cxd3 21. Txd3 Dc6 22. Fxf8 Db6+ 23. Rh1 Rxf8 24. Df3 Te8 25. Ch6 Tg7 26. Td7 Tb8 27. Cxf7 Fxd7 28. Cd8+ 1-0.

Anatoli Karpov-Viktor Kortchnoï, championnat du monde d'échecs 1981, Méran (Italie), 6e partie:

1. e4 e5 2. Cf3 Cc6 3. Fb5 a6 4. Fa4 Cf6 5. o-o Cxe4 6. d4 b5 7. Fb3 d5 8. dxe5 Fe6 9. c3 Fc5 10. Cbd2 o-o 11. Fc2 Ff5 12. Cb3 Fg6 13. Cfd4 Fxd4 14. cxd4 a5 15. Fe3 a4 16. Cc1 a3 17. b3 f6 18. exf6 Dxf6 19. Ce2 Cb4 20. Fb1 De7 21. De1 Tfe8 22. Cf4 Ff7 23. Dc1 c5 24. dxc5 Df6 25. Fxe4 Txe4 26. Ce2 d4 27. Cg3 Tee8 28. Dd2 Cc6 29. Fg5 De5 30. Tac1 d3 31. Tfd1 Fg6 32. Fe3 Te6 33. Ff4 Df6 34. Te1 Tae8 35. Txe6 Txe6 36. Tb1 h5 37. h3 h4 38. Fg5 Dd4 39. Fe3 Dd5 40. Cf1 Fe4 41. Ff4 Fxg2 0-1.

Garry Kasparov-Viswanathan Anand, championnat du monde d'échecs 1995, New York, 10e partie:

1. e4 e5 2. Cf3 Cc6 3. Fb5 a6 4. Fa4 Cf6 5. o-o Cxe4 6. d4 b5 7. Fb3 d5 8. dxe5 Fe6 9. Cbd2 Cc5 10. c3 d4!? (le coup le plus agressif, mais aussi le plus risqué; 10...Fg4 est plus sûr) 11. Cg5!? dxc3? (coup douteux) 12. Cxe6 fxe6 13. bxc3 Dd3 14. Fc2!! (un coup extraordinaire basé sur un sacrifice de Tour; l'idée vient de l'ancien Champion du monde Mikhaïl Tal) Dxc3 15. Cb3! Cxb3 16. Fxb3 Cd4 (temps de réflexion d'Anand pour jouer ce coup: près d'une heure) 17. Dg4! Dxa1 18. Fxe6 Td8 19. Fh6! Dc3 20. Fxg7 Dd3 21. Fxh8 (temps total de réflexion de Kasparov jusqu'à ce moment: près de six minutes, ce qui dénote un extraordinaire travail de préparation au niveau des ouvertures) Dg6 22. Ff6 Fe7 23. Fxe7 Dxg4 24. Fxg4 Rxe7 25. Tc1 c6 26. f4 a5 27. Rf2 a4 28. Re3 b4 29. Fd1 a3 30. g4 Td5 31. Tc4 c5 32. Re4 Td8 33. Txc5 Ce6 34. Td5 Tc8 35. f5 Tc4+ 36. Re3 Cc5 37. g5 Tc1 38. Td6 1-0.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Glenn Flear, Open Ruy Lopez, Everyman Chess, 2000
  • (en) John Shaw, Starting Out: The Ruy Lopez, Everyman Chess, 2003