Deuxième circonscription du Doubs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le Doubs image illustrant la politique en France
Cet article est une ébauche concernant le Doubs et la politique en France.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

La deuxième circonscription du Doubs est l'une des 5 circonscriptions législatives françaises que compte le département du Doubs (25) situé en région Franche-Comté. Elle est actuellement représentée à l'Assemblée Nationale par le député écologiste Éric Alauzet, également conseil général de Besançon-Est.

Description géographique et démographique[modifier | modifier le code]

La deuxième circonscription du Doubs est délimitée par le découpage électoral de la loi n°86-1197 du 24 novembre 1986 [1], elle regroupe les divisions administratives suivantes[2] : Cantons de Besançon Est, Besançon Nord-Est, Besançon Sud, Marchaux, Ornans, Roulans.

D'après le recensement général de la population en 1999, réalisé par l'Institut National de la Statistique et des Études Économiques (INSEE)[3], la population totale de cette circonscription est estimée à 105622 habitants[4],[5].

Historique des députations[modifier | modifier le code]


Députés de la circonscription élus à l'Assemblée nationale pour les législatures de la Ve République v · d · m )
Législature Début de mandat Fin de mandat Député Parti politique Observations
IXe Michel Jacquemin[6] UDF-CDS[6]
Xe Michel Jacquemin[7],[6] UDF-CDS[7],[6] Mandat écourté à la suite d'une dissolution parlementaire décidée par Jacques Chirac.
XIe Paulette Guinchard-Kunstler[8],[9] PS[8],[9]
XIIe Paulette Guinchard-Kunstler[10],[11] PS[10],[11]
XIIIe Jacques Grosperrin[12] UMP[12]
XIVe Éric Alauzet[13] EELV[13]

Historique des élections[modifier | modifier le code]

Voici la liste des résultats des élections législatives dans la circonscription depuis le découpage électoral de 1986[1] :

Élections de 1988[modifier | modifier le code]

Les élections législatives françaises de 1988 ont eu lieu les dimanches 5 et 12 juin 1988.

2e tour des élections de 1988
Candidat Parti % Voix
A compléter A compléter A compléter A compléter
A compléter A compléter A compléter A compléter


Le taux d'abstention fut de ? % au premier tour, et de ? % au deuxième tour.

Élections de 1993[modifier | modifier le code]

Les élections législatives françaises de 1993 ont eu lieu les dimanches 21 et 28 mars 1993.

2e tour des élections de 1993 [7]
Candidat Parti % Voix
Michel Jacquemin UDF 57,10 25 174
Jean-Louis Fousseret PS 42,90 18 912

Le taux d'abstention fut de 29,79 % au premier tour, et de 27,28 % au deuxième tour[7].

Élections de 1997[modifier | modifier le code]

Les élections législatives françaises de 1997 ont eu lieu les dimanches 25 mai et 1er juin 1997.

2e tour des élections de 1997 [14],[9]
Candidat Parti % Voix
Paulette Guinchard-Kunstler PS 51,78 24 573
Michel Jacquemin UDF-FD 48,22 22 883


Le taux d'abstention fut de 30,71 % au premier tour, et de 24,13 % au deuxième tour[14],[9].

Élections de 2002[modifier | modifier le code]

Les élections législatives françaises de 2002 ont eu lieu les dimanches 9 et 16 juin 2002.

2e tour des élections de 2002 [11],[15]
Candidat Parti % Voix
J.Claude Duverget UMP 47,44 % 21 132 voix
Paulette Guinchard-Kunstler (élue) PS 52,56 % 23 414 voix

Le taux d'abstention fut de 31,41 % au premier tour, et de 34,44 % au deuxième tour[11],[15].

Élections de 2007[modifier | modifier le code]

Les élections législatives françaises de 2007 ont eu lieu les dimanches 10 et 17 juin 2007.

2e tour des élections de 2007 [12]
Candidat Parti % Voix
Jacques Grosperrin (élu) UMP 52,68 % 24 416 voix
Marie-Guite Dufay PS 47,32 % 21 934 voix

Élections de 2012[modifier | modifier le code]

Les élections législatives françaises de 2012 ont eu lieu les dimanches 10 et 17 juin 2012.

2e tour des élections de 2012 [13]
Candidat Parti % Voix
Éric Alauzet (élu) EELV 50,12 % 23 232 voix
Jacques Grosperrin UMP 49,88% 23 124 voix

Entre les scores des deux candidats, la différence n'est que de 89 voix. Soit un des différentiels les plus bas pour cette élection. Le taux d'abstention fut de 37,98 % au premier tour, et de 37,47 % au deuxième tour[13].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Loi relative à la délimitation des circonscriptions pour l'élection des députés, surnommée redécoupage Pasqua (du nom de Charles Pasqua, ministre de l'intérieur en 1986) : « Publication au JORF du 25 novembre 1986 », sur http://www.legifrance.gouv.fr/, site du service public de la diffusion du droit en France (consulté le 13 juin 2007). Cette loi crée en outre 86 nouvelles circonscriptions législatives en France, leur nombre total passant de 491 à 577.
  2. « Circonscriptions électorales du Doubs et divisions administratives associées », sur http://www.assemblee-nationale.fr, site de l'Assemblée nationale française (consulté le 10 juin 2007)
  3. Résultats du recensement de 1999 : « Tableaux et Analyses de la deuxième circonscrition du Doubs (Pour la population totale, consulter la page POP1) », sur http://www.insee.fr, site de l'Institut National de la Statistique et des Études Économiques (consulté le 10 juin 2007) [PDF].
  4. « La population des circonscriptions électorales (Recensement de 1999) », sur http://www.assemblee-nationale.fr, site de l'Assemblée nationale française (consulté le 13 juin 2007)
  5. Ce qui fait que la circonscription est sous-représentée par rapport à la moyenne nationale (voir la carte de représentativité des circonscriptions législatives françaises), la représentativité théorique par circonscription étant de 105 600 habitants.
  6. a et b « Description et Atlas des circonscriptions électorales de France », sur http://www.atlaspol.com, Atlaspol, site de cartographie géopolitique (consulté le 13 juin 2007)
  7. a, b et c « Législatives de 1993 : Circonscriptions du Doubs (25) », sur http://elections.figaro.net/popup_2004/accueil.html, historique des scrutins organisés depuis 1989, site du journal Le Figaro (consulté le 13 juin 2007)
  8. « Liste des députés par département de la XIe législature », sur http://www.assemblee-nationale.fr, site de l'Assemblée nationale française (consulté le 10 juin 2007)
  9. a, b et c « Législatives de 1997 : Circonscriptions du Doubs (25) », sur http://elections.figaro.net/popup_2004/accueil.html, historique des scrutins organisés depuis 1989, site du journal Le Figaro (consulté le 13 juin 2007)
  10. « Liste des députés par département de la XIIe législature », sur http://www.assemblee-nationale.fr, site de l'Assemblée nationale française (consulté le 10 juin 2007)
  11. a, b et c « Résultats des élections législatives de 2002 : Doubs (25) -- deuxième circonscription (résultats officiels) », sur http://www.interieur.gouv.fr, site officiel du Ministère de l'Intérieur français (consulté le 12 juin 2007)
  12. a et b « Résultats des élections législatives de 2007 : Doubs (25) -- deuxième circonscription (résultats officiels) », sur http://www.interieur.gouv.fr, site officiel du Ministère de l'Intérieur français (consulté le 12 juin 2007)
  13. a, b et c « Résultats des élections législatives de 2012 : Doubs (25) -- deuxième circonscription (résultats officiels) », sur http://www.interieur.gouv.fr, site officiel du Ministère de l'Intérieur français (consulté le 14 novembre 2013)
  14. a et b « Résultats des élections de la XIe législature dans le département du Doubs », sur http://www.assemblee-nationale.fr, site de l'Assemblée nationale française (consulté le 13 juin 2007)
  15. a et b « Résultats des élections de la XIIe législature dans le département du Doubs », sur http://www.assemblee-nationale.fr, site de l'Assemblée nationale française (consulté le 13 juin 2007)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Département du Doubs[modifier | modifier le code]

Circonscriptions en France[modifier | modifier le code]