Utica (New York)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Utica.
Utica
Flag of Utica-New York.png
Utica Panorama.JPG
Géographie
Pays
État
Comté
Capitale de
Superficie
44,07 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Altitude
139 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Oneida County New York incorporated and unincorporated areas Utica highlighted.svg
Démographie
Population
62 235 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
1 412,3 hab./km2 ()
Fonctionnement
Statut
Cité (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Histoire
Fondation
Identifiants
Code postal
13500–13599Voir et modifier les données sur Wikidata
Code FIPS
36-76540Voir et modifier les données sur Wikidata
GNIS
Indicatif téléphonique
315Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

La ville d’Utica est le siège du comté d’Oneida, dans l’État de New York, aux États-Unis. Sa population s’élevait à 62 235 habitants lors du recensement de 2010[1], estimée à 60 652 habitants en 2016. Avec la ville voisine de Rome, elle forme une aire urbaine de près de 300 000 habitants.

Histoire[modifier | modifier le code]

Utica a été bâtie sur le site de Fort Schuyler, érigé par les colons britanniques pour leur défense en 1758 lors de la guerre de Sept Ans. Restée un village, la localité a connu une forte croissance en 1825, lorsque l'achèvement du canal Érié a stimulé son économie.

Une charte municipale reconnaît son existence le et sa population atteint 20 000 habitants en 1845, ce qui en fait la 29e agglomération des États-Unis.

Une ligne télégraphique, autorisée le , a atteint Utica le [2], permettant la publication de nouvelles récentes dans l'Utica Gazette. La plus ancienne agence de presse américaine, la New-York State Associated Press, est née en 1846 à Utica, en réunissant les quotidiens existant le long du canal Érié, qui relie New York à Buffalo. Elle y aura son siège jusqu'aux années 1860[3].

Démographie[modifier | modifier le code]

Historique des recensements
Ann. Pop.
18202 972
18308 323 +180,05 %
184012 782 +53,57 %
185017 565 +37,42 %
186022 529 +28,26 %
187028 804 +27,85 %
188033 914 +17,74 %
189044 007 +29,76 %
190056 383 +28,12 %
191074 419 +31,99 %
192094 156 +26,52 %
1930101 740 +8,05 %
1940100 518 -1,2 %
1950100 489 -0,03 %
1960100 410 -0,08 %
197091 611 -8,76 %
198075 632 -17,44 %
199068 637 -9,25 %
200060 523 -11,82 %
201062 235 +2,83 %
Est. 201660 652 -2,54 %
Composition de la population en % (2010)[4],[5]
Groupe Utica Drapeau de l'État de New York New York Drapeau des États-Unis États-Unis
Blancs 69,0 66,8 72,4
Afro-Américains 15,3 15,9 12,6
Asiatiques 7,4 7,3 4,8
Métis 4,0 3,0 2,9
Autres 3,9 7,4 6,2
Amérindiens 0,3 0,6 0,9
Océaniens 0,1 0,1 0,2
Total 100 100 100
Latino-Américains 10,5 17,6 16,7

Personnalités liées à la ville[modifier | modifier le code]

  • James Sherman (1855-1912), homme politique américain, qui fut maire de la ville
  • Lech Kowalski, réalisateur américain et ancien habitant d'Utica, y a tourné un film fait de témoignages, afin de représenter une partie de la population marginalisée, I Pay For Your Story[6], en 2017.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « U.S. Census Bureau QuickFacts: Utica city, New York », sur www.census.gov (consulté le 8 juillet 2019)
  2. Schwarzlose 1989, p. 59
  3. (en) « The New-York State Associated Press. », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 29 juillet 2016)
  4. (en) « Utica, NY Population - Census 2010 and 2000 », sur censusviewer.com (consulté le 28 juillet 2016).
  5. (en) « Population of New York - Census 2010 and 2000 », sur censusviewer.com (consulté le 28 juillet 2016).
  6. (en) « I Pay For Your Story », sur IMDb.com (consulté le 7 mai 2019)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (en) Richard Schwarzlose, The Nation's Newsbrokers: The formative years, from pretelegraph to 1865, Volume 1, Northwestern University Press, . 

Liens externes[modifier | modifier le code]