Suspiria

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Suspiria

Réalisation Dario Argento
Scénario Dario Argento
Daria Nicolodi
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de l'Italie Italie
Genre Horreur
Sortie 1977
Durée 92 min.

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Suspiria est un film italien réalisé par Dario Argento, sorti en 1977, constituant le premier volet de la Trilogie des Enfers (ou Les Trois Mères), précédant Inferno (1980) et La Troisième Mère (2007).

Synopsis[modifier | modifier le code]

C'est par une nuit d'orage que Suzy Banyon, une jeune étudiante américaine, atterrit à Fribourg pour intégrer l'une des meilleures académies de danse au monde.

Sous la pluie battante, un taxi conduit la jeune femme jusqu'à l'école où, à peine arrivée, elle aperçoit une étudiante affolée crier des mots inintelligibles dans l'interphone puis s'enfuir dans la forêt. La personne de l'autre côté de l'interphone refuse de laisser entrer Suzy qui passe la nuit en ville.

Le lendemain, la jeune femme intègre l'école et apprend que deux étudiantes ont été sauvagement assassinées pendant la nuit... Elle fait alors la connaissance de Sara, l'amie d'une des victimes. Très peu de temps après son arrivée à l'école, Suzy constate que d'étranges événements s'y produisent et rapidement la situation dégénère ; Daniel, le pianiste aveugle, se fait égorger par son propre chien et plusieurs étudiants dont Suzy et Sara sont victimes de phénomènes inquiétants.

En cherchant à élucider les mystères qui nimbent l'école, Suzy apprend que celle-ci aurait été édifiée il y a plus d'un siècle pour servir de demeure à une terrible et puissante sorcière nommée Helena Markos, surnommée la « reine noire ». Et si l'école était encore sous son emprise ?.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Sources d'inspiration[modifier | modifier le code]

Dario Argento s'est inspiré d'un passage du livre Suspiria de Profundis du britannique Thomas De Quincey dans lequel l'auteur évoque un rêve fait au sujet de trois sœurs funestes : Mater Suspirorium, Mater Lachrimarum et Mater Tenebrarum. Celles-ci seraient des entités assez semblables, quoique plus sombres, aux trois Parques ou aux trois Grâces de la mythologie gréco-romaine. Dario Argento eut l'idée d'en faire une trinité de sorcières malfaisantes. Une autre source d'inspiration du film est, d'après Argento, son enfance passée dans une vieille école aux professeurs particulièrement stricts.

Lors d'un entretien paru en 2007 dans le journal Télérama, le cinéaste a déclaré avoir essayé avec Suspiria de « mélanger l'univers des contes de Walt Disney et de Grimm avec la violence de L'Exorciste ». Le film a souvent été qualifié de pastiche horrifique de Alice aux pays des merveilles. Blanche-neige et les sept nains a également inspiré ce film.

Argento a plusieurs fois expliqué s'intéresser depuis longtemps à la sorcellerie et à l’ésotérisme, passant d'ailleurs plusieurs mois à visiter la Forêt-Noire et de nombreux villages de Suisse, d'Allemagne du sud et d'Europe centrale réputés avoir été de hauts lieux de sorcellerie au Moyen Âge.

Dario Argento n'a jamais caché son admiration pour le travail de Mario Bava, un autre cinéaste italien ayant fait des films inspirés du giallo. Les films d'Argento s'inspirent nettement de ceux de Bava et Suspiria ne fait pas exception.

Le réalisateur a affirmé avoir écrit le scénario et réalisé le film en puisant dans son inconscient et ses cauchemars, ce qui explique le rythme « dilaté » ainsi que la cohérence parfois limitée de l'intrigue.

Tournage et sortie[modifier | modifier le code]

Suspiria est sorti en 1977 et reste à ce jour l'un des films les plus connus et reconnus de Dario Argento. Il a souvent été décrit comme une œuvre de rupture dans sa carrière : c'est dans ce film que le réalisateur italien, dont le genre de référence est le giallo, s'est aventuré pour la première fois dans l'univers du cinéma fantastique.

Le réalisateur aurait eu pour projet initial de faire se dérouler le film dans un pensionnat pour enfants de 8 à 12 ans. Toutefois, Salvatore Argento, son père et producteur pour ce film, refusa le projet au motif que les distributeurs et en particulier la Fox interdiraient la projection d'un film d'horreur faisant intervenir des acteurs aussi jeunes. Par conséquent, Argento dût consentir à embaucher des acteurs plus âgés mais refusa de changer le script, ce qui expliquerait pourquoi certaines répliques et passages du film semblent enfantins voire un peu « niais ». Les poignées de portes du décor furent surélevées afin d'obliger les acteurs à ouvrir les portes comme l'auraient fait des enfants et renforcer ainsi l'illusion.

Dario Argento passait très fort la bande-son que le groupe Goblin avait composée pour le film afin de mettre les acteurs dans l'atmosphère étrange, baroque et ésotérique du film.

Esthétique[modifier | modifier le code]

Images[modifier | modifier le code]

Suspiria possède une esthétique caractéristique très particulière que Dario Argento a déjà lui-même qualifiée de « baroque ». C'est l'un des derniers films à avoir été tourné en Technicolor et ce dans le but de pouvoir réaliser un travail minutieux sur les couleurs primaires. D'ailleurs, les couleurs et les lumières contribuent en grande partie à créer l'ambiance du film.

Le réalisateur multiplie également les références à l'artiste néerlandais Maurits Cornelis Escher, très connu pour ses nombreuses constructions irrationnelles et autres effets d'optique. On retrouve par exemple l'une des compositions d'Escher sur le papier peint de la chambre où se fait attaquer la première victime. Par ailleurs, la rue où se situe l'académie de danse se nomme "Escher Strasse", c'est-à-dire "rue Escher".

Dans de nombreuses scènes, les expressions hantées des visages des acteurs rappellent nettement les films du courant expressionniste, dont le Nosferatu le vampire de F.W. Murnau.

Musique[modifier | modifier le code]

La musique du film a été composée en 1977 par le groupe italien de rock progressif Goblin et fait partie intégrante de l'identité de Suspiria. Outre les instruments électroniques, le groupe a utilisé beaucoup d'effets vocaux comme des soupirs, des râles, des chuchotements, dans le but de créer une musique saisissante et organique en rapport avec l'atmosphère mystique et anxiogène du film.

En 2012, le thème principal a été utilisé par l'équipe russe de natation synchronisée lors de l'épreuve en duo des jeux olympiques de Londres.

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Daria Nicolodi était la petite amie de Dario Argento à l'époque, on peut l'apercevoir au début du film, dans l'aéroport (la femme blonde en rose). Elle a également prêté sa voix à Helena Markos. Co-scénariste du film, Daria Nicolodi confie trente ans plus tard que sa principale source d’inspiration furent les souvenirs de sa grand-mère qui lui a maintes fois raconté que, lorsqu'elle était encore une enfant, elle fut inscrite dans une académie de piano avant de s’en échapper en découvrant qu’on y enseignait en réalité la magie noire. Cette école, dont elle tait le nom, existerait toujours quelque part entre la Suisse et l’Allemagne.
  • Le casting du film mêle de grandes gloires du cinéma comme Joan Bennett et Alida Valli à de jeunes acteurs qui ont depuis connu une belle carrière comme Miguel Bosé et Jessica Harper.
  • Dario Argento a confié que des évènements étranges incluant de nombreux problèmes techniques inexpliqués se sont produits durant le tournage, effrayant même certains membres de l'équipe.
  • Les mains du tueur que l'on aperçoit à plusieurs reprises sont celles du réalisateur, Dario Argento.
  • Le projet d'un nouveau film a longtemps circulé sur l'Internet et pourrait être réalisé par David Gordon Green. Toutefois, dans un entretien avec le magazine Première, Dario Argento a confié ne pas être très favorable au projet.

Liens externes[modifier | modifier le code]