Vincent de Lérins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vincent et Saint Vincent.

Vincent de Lérins (Vincentius Lirinensis, Ve siècle, mort vers 445-450) est un moine et écrivain ecclésiastique de Gaule méridionale. Il est reconnu saint et Père de l'Église par les Églises Catholiques et Orthodoxes qui le fêtent le 24 mai.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Toul, Vincent est issu d'une famille illustre des Gaules, il exerce d'abord le métier des armes puis se retire au monastère de Lérins, sur une île en face de Cannes. C'est le frère de Loup de Troyes[1]
Il rédige en 434 un Commonitorium où il énonce les critères qui permettent de savoir si une doctrine est orthodoxe ou hérétique. Les critères remarquablement présentés par saint Vincent sont justement ceux que l'Église orthodoxe continue à appliquer aujourd'hui.

Vincent de Lérins est mort vers 448.

Sa vie est connue par le De viris illustribus de Gennadius Scholasticus.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La France pittoresque, région Est page 31