Santiago Botero

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Botero.
Botero Echeverry est un nom espagnol. Le premier nom de famille, paternel, est Botero ; le second, maternel, parfois omis, est Echeverry.
Santiago Botero Echeverry
Image illustrative de l'article Santiago Botero
Durant le Tour de France 2005
Informations
Nom Botero Echeverry
Prénom Santiago
Date de naissance 27 octobre 1972 (1972-10-27) (41 ans)
Pays Drapeau de la Colombie Colombie
Spécialité Grimpeur
Rouleur
Équipe amateur
2009-07.2010 Orgullo Paisa
Équipe professionnelle
1996-2002
2003
2004
2005-2006
2006-2007
2008
Kelme
Team Deutsche Telekom
T-Mobile
Phonak
Une Orbitel
Rock Racing
Principales victoires
Championnats

Jersey rainbow chrono.svg Champion du monde du contre-la-montre 2002
MaillotColombia.PNG Champion de Colombie du contre-la-montre 2007 et 2009
1 classement annexe de grands tours
Jersey polkadot.svg Meilleur grimpeur du Tour de France 2000
6 étapes dans les grands tours
Tour de France (3 étapes)
Tour d'Espagne (3 étapes)
1 course à étapes

Tour de Romandie 2005
Santiago Botero lors de la 4e étape du Tour de France 2005

Santiago Botero Echeverry est un coureur cycliste colombien né le 27 octobre 1972 à Medellín. Passé professionnel en 1996, il reste au sein des pelotons jusqu'au 6 juillet 2010[1],[2]. Il a notamment remporté le championnat du monde du contre-la-montre en 2002, deux championnats de Colombie du contre-la-montre, le Tour de Romandie 2005 ainsi que le classement de la montagne du Tour de France en 2000. Botero est décoré pour l'ensemble de sa carrière et pour l'exemple qu'il représente pour le peuple colombien[3].

Botero et le Tour de France[modifier | modifier le code]

Il participe, pour la première fois, en 2000. Il s'illustre, lors de la 14e étape, en passant en tête du col de l'Izoard et s'imposant à Briançon. A Paris, il termine 7e du classement général et meilleur grimpeur. En 2001, il termine, à nouveau dans le Top 10 (8e) mais il ne remporte pas d'étape. En 2002, il remporte le chrono de Lorient et l'étape des Deux Alpes. Le lendemain, il passe en tête du col du Galibier mais il est distancé dans la montée finale vers La Plagne. Il termine 4e du général et 3e du classement de la montagne à Paris. En 2003, il est non-partant lors de la 18e étape sans avoir pesé sur la course. En 2004, il termine 75e en se contentant d'un rôle d'équipier pour Jan Ullrich et Andreas Klöden. En 2005, il est échappé sur la route de Briançon, passe en tête du col de la Madeleine et du col du Télégraphe mais il est battu au sprint par Alexandre Vinokourov. À Paris, il termine 51e du général et 6e du classement de la montagne. En 2006, il est écarté de l'équipe pour son implication dans l'Affaire Puerto[4].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès année par année[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

6 participations[5].

  • 2000 : 7e du classement général, vainqueur du Jersey polkadot.svg du classement de la montagne et de la 13e étape.
  • 2001 : 8e du classement général.
  • 2002 : 4e du classement général et vainqueur des 9e (contre-la-montre) et 15e étapes.
  • 2003 : non partant (18e étape).
  • 2004 : 75e du classement général.
  • 2005 : 51e du classement général.

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

6 participations.

  • 1997 : 98e du classement général.
  • 2000 : 72e du classement général.
  • 2001 : 18e du classement général, vainqueur des 7e (contre-la-montre) et 21e (contre-la-montre) étapes, et porteur du Jersey gold.svg maillot or de leader pendant 2 jours.
  • 2002 : 66e du classement général et vainqueur de la 16e étape.
  • 2004 : abandon (5e étape).
  • 2005 : abandon (10e étape).

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

1 participation.

  • 1998 : 51e du classement général.

Résultats sur les championnats[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Course en ligne[modifier | modifier le code]

3 participations.

Contre-la-montre[modifier | modifier le code]

2 participations.

  • 2004 : 8e au classement final[8].
  • 2008 : 25e au classement final.

Championnats du monde de cyclisme sur route[modifier | modifier le code]

Course en ligne[modifier | modifier le code]

2 participations.

  • 2001 : 29e au classement final.
  • 2002 : 128e au classement final.
Contre-la-montre[modifier | modifier le code]

2 participations.

  • 2001 : 3e au classement final.
  • 2002 : Jersey rainbow chrono.svg Champion du monde.

Jeux panaméricains[modifier | modifier le code]

Contre-la-montre[modifier | modifier le code]

1 participation.

  • 2007 : médaille d'or, Amérique Vainqueur de l'épreuve.

Jeux sud-américains[modifier | modifier le code]

Course en ligne[modifier | modifier le code]

1 participation.

  • 2010 : médaille d'or, Amérique du Sud Vainqueur de l'épreuve.
Contre-la-montre[modifier | modifier le code]

1 participation.

  • 2010 : médaille d'or, Amérique du Sud Vainqueur de l'épreuve.

Dopage[modifier | modifier le code]

Santiago Botero avait été contrôlé positif à la testostérone en 1999 et 2002. Pour ce dernier contrôle, il avait échappé aux sanctions en produisant une justification thérapeutique. Suite à l'affaire Puerto il a également été écarté de son équipe pour le Tour de France 2006.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Santiago Botero met fin à sa carrière », sur ffc.fr (consulté le 7 juillet 2010)
  2. (es) « Santiago Botero se retira del ciclismo profesional, pero seguirá como gerente deportivo », sur www.eltiempo.com (consulté le 7 juillet 2010)
  3. (es) « Coldeportes condecoró a Santiago Botero por su carrera profesional », sur www.eltiempo.com (consulté le 28 octobre 2010)
  4. « Santiago Botero dans le Tour de France », sur sfr.fr (consulté le 5 août 2011)
  5. « Les différents classements de Botero dans le Tour de France », sur www.letour.fr (consulté le 7 juillet 2010)
  6. [PDF] « Le rapport officiel du cyclisme sur route des JO 2000, cf p.29 », sur www.la84foundation.org (consulté le 3 octobre 2010)
  7. [PDF] « Le rapport officiel du cyclisme sur route des JO 2004, cf p.23 », sur www.la84foundation.org (consulté le 3 avril 2010)
  8. [PDF] « Le rapport officiel du cyclisme sur route des JO 2004, cf p.40 », sur www.la84foundation.org (consulté le 3 octobre 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :