Giovanni Báez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Báez Álvarez est un nom espagnol. Le premier nom de famille, paternel, est Báez ; le second, maternel, souvent omis, est Álvarez.
Giovanni Manuel Báez Álvarez
Image illustrative de l'article Giovanni Báez
Informations
Nom Giovanni Manuel Báez Álvarez
Date de naissance 9 avril 1981 (33 ans)
Pays Drapeau de la Colombie Colombie
Équipe actuelle EBSA Boyacá
Équipes non-UCI
2014 EBSA Boyacá
Équipes UCI
2006
2007-2008
2009
2010-2013
Atom
UNE-Orbitel
UNE-EPM
EPM-UNE

Giovanni Manuel Báez Álvarez, né à Nobsa (département de Boyacá) le 9 avril 1981, est un coureur cycliste colombien des années 2000-2010. Il est professionnel depuis 2006 et membre de l'équipe colombienne EBSA Boyacá, dirigé par Rafael Antonio Niño[1].

Repères biographiques[modifier | modifier le code]

Marié et père d'une enfant[2], il est professionnel depuis 2006. Il a notamment remporté le Tour de Colombie en 2008.

Saison 2011[modifier | modifier le code]

Après une saison 2010 décevante où il a par exemple abandonné lors de son Tour national, il entame l'UCI America Tour 2011 par le Tour du Guatemala, en octobre 2010. Il remporte cette épreuve, dominée par son équipe. Lors de la 7e étape, il s'empare de la tête de la course à l'issue d'un contre-la-montre en côte de 14 kilomètres, qu'il gagne[3]. Son coéquipier Juan Pablo Suárez, leader jusque là, lui reprend le commandement, dès le lendemain[4]. Dans la 9e étape, Báez réalise une échappée solitaire qui lui permet de franchir la ligne d'arrivée avec plus de 4 minutes d'avance. Son initiative de déposséder un coéquipier n'est pas sans provoquer un certain malaise dans l'équipe[5]. Mais trois jours plus tard, Giovanny Báez remporte l'épreuve[6].

Début avril 2011, son équipe débarque en Europe, pour disputer six épreuves, toutes en Espagne[7]. L'effectif comprend huit coureurs qui disputent leur première course sur le sol ibérique, le 10 avril, à l'occasion de la Klasika Primavera. Les résultats y sont peu spectaculaires. Seul, Báez, est dans la bonne échappée[8] mais il est distancé à l'arrivée de 50 secondes et finalement 17e[9].

La seconde épreuve disputée est le Tour de Castille-et-León. Báez finit à la 16e place du classement général final[10]. Il termine dans le premier peloton la troisième étape montagneuse[11], mais perd beaucoup de temps dans le contre-la-montre du lendemain[12]. Le 23 avril, l'équipe cycliste EPM-UNE participe au GP Llodio. De toutes les initiatives, la formation colombienne participe activement à la course, mais Báez la dispute anonymement en finissant à la 36e place[13].

Le lendemain, il fait beaucoup mieux puisqu'il monte sur le podium du Tour de La Rioja, en terminant troisième, juste derrière Juan Pablo Suárez[14]. Báez s'échappe dans la dernière ascension, à 10 km de l'arrivée. Seuls Imanol Erviti et Suárez le rejoignent dans la descente. Ils résistent au retour du peloton, défendant leur maigre avantage. Puis ils attaquent, à tour de rôle, Erviti mais ne peuvent contrer leur adversaire pour la victoire[15].

Suite aux bons résultats obtenus depuis le début de leur périple espagnol et du relief particulièrement accidenté de l'épreuve, l'équipe EPM-UNE arrive en position de favorite au départ de la Vuelta a Asturias[16]. Pourtant, Báez finit l'épreuve à la 9e place[17]. Même s'il termine la première étape avec le peloton réduit à 25 unités[18] et qu'il réussit à ne perdre que 47 secondes lors du contre-la-montre du lendemain[19], il ne peut, toutefois, accompagner les meilleurs lors des troisième[20] et cinquième étapes montagneuses[21].

Giovanni Báez dispute le week-end du 7 et 8 mai, sa dernière compétition en Espagne. La Vuelta a la Comunidad de Madrid est un triptyque avec une étape en ligne, un contre-la-montre, le premier jour et une arrivée en côte, le second jour. Il remporte cette ultime étape, après un violent démarrage dans la dernière ascension. Il finit 7e au classement général final[22].

Ses résultats lors des six épreuves disputées en Espagne lui rapportent 67 points au classement de l'UCI Europe Tour 2011[23].

Un mois plus tard, vainqueur en 2008, il annonce vouloir être sur le podium du Tour de Colombie[24]. Constamment aux avant-postes, Báez, quatrième avant le contre-la-montre en côte de l'ultime étape[25], termine deuxième de son Tour national, échouant de seulement deux secondes pour la victoire finale[26].

En juillet et en août, il prend part à des épreuves du calendrier national et remporte le classement général de la Clásica Carmen del Viboral[27] et de la Clásica del Club Deportivo Boyacá[28]. À la fin du mois d'août, il dispute, aux États-Unis, le USA Pro Cycling Challenge (ou Tour du Colorado), une épreuve de l'UCI America Tour, particulièrement relevé puisque les trois premiers du Tour de France 2011 et pas moins de huit équipes de l'élite mondiale (ou UCI ProTeams) sont présents. Mais il doit abandonner après avoir chuté dans la 2e étape[29].

Il termine l'UCI America Tour 2011 à la 23e place avec 72 points[30].

En octobre, il dispute le Clásico RCN qu'il achève à la 10e place, tout en participant à la domination de son équipe sur l'épreuve[31].

Année 2012[modifier | modifier le code]

Après un début de saison tonitruant, avec deux victoires en deux courses par étapes disputées, le voyage en Espagne, déjà moins prolifique que l'année précédente, a perturbé une bonne partie de sa saison. Il faut attendre la fin novembre pour qu'il remporte un succès hors de ses frontières, avec la Vuelta al Mundo Maya.

Toujours dans l'équipe continentale EPM-UNE, il débute à la fin février à la Vuelta al Valle del Cauca. Il s'impose en solitaire, dans l'étape reine de l'épreuve[32] et remporte, le lendemain, pour la quatrième fois, cette course à étapes[33]. Un mois après, il dispute une autre course du calendrier national, la Clásica de Anapoima. Il s'impose dans la première étape, un contre-la-montre comprenant un col de seconde catégorie[34]. Son équipe contrôle la course et Báez remporte l'épreuve deux jours plus tard. Vainqueur en 2007, il s'octroie ainsi son second succès dans cette Clásica[35].

Compétitions en Espagne[modifier | modifier le code]

En avril, il fait partie des huit coureurs sélectionnés par Raúl Mesa, pour disputer les cinq épreuves espagnoles au programme de son équipe[36]. Le 8, il dispute la Klasika Primavera. Il est le seul de son équipe à pouvoir rester dans le peloton qui sprinte pour la neuvième place, derrière les échappés, il termine finalement 22e[37]. L'épreuve suivante est le Tour de Castille-et-León. Il termine 21e de l'épreuve[38], sans avoir pesé sur la course.
Puis il enchaîne avec le Tour de La Rioja. Deux coureurs russes s'échappent à une cinquantaine de kilomètres de l'arrivée (un seul résistera et gagnera l'épreuve, Evgeny Shalunov). Giovanni Báez attaque dans le dernier col pour tenter de le rejoindre. Mais dans la descente, il doit accepter le retour de deux coureurs qui le battent au sprint pour la deuxième place. Báez termine quatrième[39]. La prochaine épreuve au programme est le Tour des Asturies. Après avoir fini dans le peloton la première étape[40] et le premier tronçon de la deuxième étape[41], il réussit un bon contre-la-montre puisqu'il perd moins d'une minute sur le vainqueur[42]. Ces résultats le placent au 15e rang à 1'16" du leader du classement général provisoire, au matin de la dernière étape[43]. Lors de celle-ci, dans l'ascension finale de l'Alto del Naranco, il soutient le rythme imposé par les Movistar[44]. Il arrive au sommet en septième position[45], et se classe à la neuvième place finale de la Vuelta a Asturias 2012[46].
Début mai, il termine, avec sa formation, par le Tour de la communauté de Madrid, épreuve où il avait remporté la dernière étape, l'année précédente. Il finit 50e le contre-la-montre du premier jour et abandonne lors du second, voyant ses espoirs de récidiver déçus[47], après une chute dans la descente du Puerto de la Morcuera (es). Il se fracture le cinquième métacarpe de la main droite et une petite intervention chirurgicale est nécessaire[48]. Ses résultats lors des cinq épreuves disputées en Espagne lui rapportent 31 points au classement de l'UCI Europe Tour 2012[49].

Été : Tour de Colombie et Tour du lac Qinghai[modifier | modifier le code]

Il se présente au départ du Tour de Colombie, pas en pleine possession de ses moyens, suite à sa fracture[50]. Bien qu'il soit le seul de son équipe à intégrer le groupe de tête lors de la première étape de montagne[51], il perd plus de cinq minutes dans les trois dernières étapes et termine le Tour à la quinzième place[52].
Moins d'une semaine plus tard, il se retrouve en Chine, pour disputer le Tour du lac Qinghai. Présent dans l'échappée de la troisième étape, il prend position[53]. Dans la huitième étape, passant en tête le col de hors-catégorie de la journée, il insiste jusqu'à l'étape volante suivante pour accéder au podium de cette épreuve[54]. Il y engrange 45 points au classement de l'UCI Asia Tour 2012[55].
Le dernier résultat de l'été est une deuxième place à la Vuelta a Santander[56]. Présent tous les jours, il laisse les honneurs à son coéquipier Mauricio Ortega et termine dans un quatuor d'EPM - UNE aux quatre premières places de la course[57]. Il termine l'UCI America Tour 2012 sans aucun point.

Fin d'année et début de l'UCI America Tour 2013[modifier | modifier le code]

Comme l'année précédente, Giovanni Báez a peu d'influence sur le déroulement du Clásico RCN, qu'il achève à la treizième place[58]. Dans la troisième étape, comme tous ses coéquipiers, il s'avoue impuissant devant l'attaque décisive d'Óscar Sevilla et Alex Cano[59]. Pire, trois jours après, l'Alto de La Línea lui est fatal, il perd six minutes ce jour-là[60] et toute chance de bien figurer.
Il finit l'année en remportant la première édition de la Vuelta al Mundo Maya, au Guatemala, comptant pour l'UCI America Tour 2013. Il dépossède du maillot de leader son coéquipier Robigzon Oyola lors de la cinquième étape, montagneuse[61] et résiste à la pression exercée par les Movistar, qui effectuaient leur dernière course. Il remporte l'épreuve trois jours plus tard devant trois autres Colombiens[62].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) « Iván Parra y Giovanny Báez listos para el proyecto EBSA de 2014 », sur www.revistamundociclistico.com,‎ 16 décembre 2013 (consulté le 19 janvier 2014)
  2. (es) « Oscar Sevilla comandará al Epm-Une en la Clásica de Fusagasugá », sur www.revistamundociclistico.com,‎ 10 avril 2013 (consulté le 19 avril 2013)
  3. (es) « Triplete del EPM-UNE en la cronoescalada de la Vuelta a Guatemala », sur www.biciciclismo.com (consulté le 15 mai 2011)
  4. (es) « Vuelta Guatemala Etapa 8 : José Contreras gana etapa 8 y Juan Pablo Suárez es líder », sur www.siteducyclisme.net (consulté le 15 mai 2011)
  5. (es) « Colombia sentenció el título de la 51 Vuelta a Guatemala », sur www.eltiempo.com (consulté le 15 mai 2011)
  6. (es) « Le classement général individuel officiel du Tour du Guatemala 2010 », sur www.edosof.com (consulté le 8 mai 2011)
  7. (es) « El EPM-UNE colombiano viajó a España para disputar seis carreras », sur www.biciciclismo.com (consulté le 15 mai 2011)
  8. « Hivert tient sa revanche », sur www.velo101.com (consulté le 15 mai 2011)
  9. (es) « Le classement officiel de la Klasika Primavera 2011 », sur www.scamorebieta.com (consulté le 15 mai 2011)
  10. (es) « Le classement général officiel du Tour de Castille-et-León », sur www.vueltacastillayleon.com (consulté le 15 mai 2011)
  11. (es) « Les résultats officiels de la 3e étape du Tour de Castille-et-León », sur www.vueltacastillayleon.com (consulté le 15 mai 2011)
  12. (es) « Les résultats officiels de la 4e étape du Tour de Castille-et-León », sur www.vueltacastillayleon.com (consulté le 15 mai 2011)
  13. (es) « Santiago Pérez vencedor del G.P. de Llodio, con gran protagonismo de Epm – Une », sur nuestrociclismo.com (consulté le 15 mai 2011)
  14. (es) « Le classement officiel du Tour de La Rioja », sur www.edosof.com (consulté le 15 mai 2011)
  15. (es) « Juan Pablo Suárez y Giovanny Báez, en el podio de la Vuelta a La Rioja », sur www.eltiempo.com (consulté le 15 mai 2011)
  16. (es) « Santi Pérez: «Estoy bien y no renuncio a nada en Asturias» », sur www.lavueltaasturias.com (consulté le 15 mai 2011)
  17. (es) « Le classement général officiel du Tour des Asturies 2011 », sur www.lavueltaasturias.com (consulté le 15 mai 2011)
  18. (es) « Le classement de la première étape du Tour des Asturies 2011 », sur www.lavueltaasturias.com (consulté le 15 mai 2011)
  19. (es) « Le classement du second secteur de la seconde étape du Tour des Asturies 2011 », sur www.lavueltaasturias.com (consulté le 15 mai 2011)
  20. (es) « Le classement de la troisième étape du Tour des Asturies 2011 », sur www.lavueltaasturias.com (consulté le 15 mai 2011)
  21. (es) « Le classement de la cinquième étape du Tour des Asturies 2011 », sur www.lavueltaasturias.com (consulté le 15 mai 2011)
  22. (es) « Le classement officiel du Tour de la communauté de Madrid », sur www.edosof.com (consulté le 15 mai 2011)
  23. (en) « Le classement de l'UCI Europe Tour au 25 mai 2011 », sur www.uci.com (consulté le 30 avril 2012)
  24. (es) « “Quiero estar en el podio final en Medellín”: Giovanni Báez », sur www.ciclismodecolombia.com (consulté le 2 février 2012)
  25. (es) « Les classements de la douzième étape du Tour de Colombie 2011 », sur docs.google.com (consulté le 2 février 2012)
  26. (es) « Les différents classements finals du Tour de Colombie 2011 », sur docs.google.com (consulté le 2 février 2012)
  27. (es) « Giovanni Báez ganó la Clásica El Carmen de Viboral », sur www.elespectador.com (consulté le 2 février 2012)
  28. (es) « Clásica del Club Deportivo Boyacá: Giovanni Báez ganó la CRI y se coronó campeón », sur www.ciclismodecolombia.com (consulté le 3 février 2012)
  29. (es) « USA Procycling Challenge, 3ª etapa: Leipheimer no perdona en las cronómetro », sur www.nuestrociclismo.com (consulté le 3 février 2012)
  30. (en) « Le classement final de l'UCI America Tour 2011 », sur www.uci.com (consulté le 30 avril 2012)
  31. (es) « Les différents classements finals du Clásico RCN 2011 », sur docs.google.com (consulté le 2 février 2012)
  32. (es) « Giovanni Báez es nuevo líder de la 'Vuelta al Valle' », sur www.elpais.com.co (consulté le 5 mars 2012)
  33. (es) « Giovanni Báez ganó la Vuelta al Valle 2012 », sur www.occidente.co (consulté le 5 mars 2012)
  34. (es) « Giovanni Báez, primer líder en Anapoima », sur www.elespectador.com (consulté le 30 mars 2012)
  35. (es) « Giovanni Báez es el campeón de la Clásica de Anapoima », sur www.elcolombiano.com,‎ 29 mars 2012 (consulté le 31 août 2012)
  36. (es) « EPM – Une hará su estreno en España en la Clásica de Primavera », sur nuestrociclismo.com (consulté le 27 avril 2012)
  37. (es) « Valverde y Movistar se exhiben en la “Klásika”, Báez el mejor de Epm, cf Informe Equipo Epm », sur nuestrociclismo.com (consulté le 27 avril 2012)
  38. (es) « Les classements officiels du Tour de Castille-et-León 2012 », sur www.edosof.com (consulté le 28 avril 2012)
  39. (es) « Camilo Suárez campeón de la montaña en La Rioja », sur nuestrociclismo.com (consulté le 27 avril 2012)
  40. (es) « Parra y Báez (Epm-Une), en el pelotón de los elegidos en Asturias », sur www.biciciclismo.com (consulté le 29 avril 2012)
  41. (es) « Le classement officiel du premier secteur de la deuxième étape du Tour des Asturies 2012 », sur www.lavueltaasturias.com (consulté le 30 avril 2012)
  42. (es) « Le classement officiel du second secteur de la deuxième étape du Tour des Asturies 2012 », sur www.lavueltaasturias.com (consulté le 29 avril 2012)
  43. (es) « Le classement général après le second secteur de la deuxième étape du Tour des Asturies 2012 », sur www.lavueltaasturias.com (consulté le 29 avril 2012)
  44. (es) « Asturias: Di Gregorio ganó la etapa reina y título final para Intxausti », sur www.nuestrociclismo.com (consulté le 2 mai 2012)
  45. (es) « Le classement officiel de la troisième étape du Tour des Asturies 2012 », sur www.lavueltaasturias.com (consulté le 30 avril 2012)
  46. (es) « Le classement officiel du Tour des Asturies 2012 », sur www.lavueltaasturias.com (consulté le 30 avril 2012)
  47. (es) « Vuelta a la Comunidad de Madrid: Otra gran exhibición de Nairo Quintana, fue 2º en la general. Ivan Parra 8º. Mauricio Ortega gana la montaña », sur www.revistamundociclistico.com (consulté le 8 mai 2012)
  48. (es) « El Epm-Une alista maletas para la Vuelta a Guatemala. Giovanny Báez fue intervenido quirúrgicamente de la mano derecha », sur www.revistamundociclistico.com (consulté le 11 mai 2012)
  49. (en) « Le classement de l'UCI Europe Tour au 25 mai 2012 », sur www.uci.com (consulté le 10 juin 2012)
  50. (es) « Reportajes Clásico RCN-Claro. Raúl Mesa: “Los muchachos llegan en muy buena forma y seguramente daremos la pelea por el título” », sur revistamundociclistico.com,‎ 23 septembre 2012 (consulté le 2 janvier 2013)
  51. (es) « Vuelta a Colombia: Félix Cárdenas ‘araña’ el triunfo en Armenia y reafirma su camiseta de líder. Fabio Duarte es segundo en la general », sur revistamundociclistico.com,‎ 16 juin 2012 (consulté le 2 janvier 2013)
  52. (es) « Le classement de la onzième étape et les différents classements finals du Tour de Colombie 2012 », sur docs.google.com (consulté le 2 janvier 2013)
  53. (es) « Tour de Qinhai Lake, 3° etapa: Walter Pedraza 2º en la general », sur nuestrociclismo.com,‎ 1er juillet 2012 (consulté le 2 janvier 2013)
  54. (es) « Tour de Qinghai Lake: Giovanny Báez ya es 2º en la general que sigue encabezada por Hossein Alizadeh », sur revistamundociclistico.com,‎ 7 juillet 2012 (consulté le 2 janvier 2013)
  55. (en) « UCI Asia Tour Ranking - Giovanni Manuel BAEZ ALVAREZ », sur www.uci.html.infostradasports.com (consulté le 2 janvier 2013)
  56. (es) « Les différents classements officiels de la Vuelta a Santander 2012 », sur docs.google.com (consulté le 3 janvier 2013)
  57. (es) « Título inédito para Mauricio Ortega y Epm –Une en Vuelta a Santander », sur nuestrociclismo.com,‎ 26 août 2012 (consulté le 3 janvier 2013)
  58. (es) « Les différents classements finals du Clásico RCN 2012 », sur docs.google.com (consulté le 3 janvier 2013)
  59. (es) « Clásico RCN-Claro: Oscar Sevilla explotó en Ventanas, ganó en Santa Rosa y es nuevo líder. Alex Cano su único escolta en el duelo de titanes », sur revistamundociclistico.com,‎ 1er octobre 2012 (consulté le 30 décembre 2012)
  60. (es) « Les différents classements de la sixième étape du Clásico RCN 2012 », sur docs.google.com (consulté le 30 décembre 2012)
  61. (es) « Vuelta al Mundo Maya: Giovanny Báez ganó en Esquipulas y apunta seriamente al título », sur revistamundociclistico.com,‎ 22 novembre 2012 (consulté le 4 janvier 2013)
  62. (es) « Les différents classements de la Vuelta al Mundo Maya 2012 », sur www.edosof.com (consulté le 5 janvier 2013)
  63. (es) « Giovanni Báez se adjudicó la Vuelta a Colombia Pilsen 2008 y Arthur García la última etapa. », sur www.esciclismo.com (consulté le 2 novembre 2010)
  64. (es) « Vuelta a Colombia: Giovanni Báez se impuso en la undécima etapa que vio abandonar a Botero. », sur www.esciclismo.com (consulté le 8 mai 2010)
  65. (es) « Colombiano Giovanni Báez ganó la Vuelta ciclística a Guatemala », sur www.eltiempo.com (consulté le 2 novembre 2010)
  66. (es) « Colombiano Giovanny Báez es el nuevo líder de la Vuelta a Guatemala », sur www.eltiempo.com (consulté le 2 novembre 2010)
  67. (es) « Colombia sentenció el título de la 51 Vuelta a Guatemala », sur www.eltiempo.com (consulté le 2 novembre 2010)
  68. (es) « Juan Pablo Suárez y Giovanny Báez, segundo y tercero en La Rioja », sur www.elespectador.com (consulté le 24 avril 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]