Rohan Dennis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rohan Dennis
Image illustrative de l'article Rohan Dennis
Rohan Dennis lors du Tour d'Alberta 2013.
Informations
Nom Rohan Dennis
Date de naissance (25 ans)
Pays Drapeau de l'Australie Australie
Équipe actuelle BMC Racing
Spécialité Contre-la-montre[1]
Équipes UCI
01.2009-06.2009[n 1]
07.2009-12.2010[n 2]
2011
2012
01.2013-08.2014[n 3]
08.2014-[n 4]
AIS
Jayco-AIS
Rabobank Continental
Jayco-AIS
Garmin-Sharp
BMC Racing
Principales victoires
Championnats

Jersey rainbow.svg Champion du monde de poursuite par équipes 2011
médaille d'or, monde Champion du monde du contre-la-montre par équipes 2014
Course par étapes

Tour Down Under 2015

Rohan Dennis, né le à Ashford, est un coureur cycliste australien spécialiste de la piste, membre de l'équipe BMC Racing. Vainqueur du Tour Down Under 2015, il fut également détenteur du 8 février 2015 au 2 mai 2015 du record du monde de l'heure avec un total de 52,491 kilomètres parcourus.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et jeunesse[modifier | modifier le code]

D'abord adepte du ski nautique et de la natation, Rohan Dennis débute le cyclisme après avoir participé à un programme visant à orienter les jeunes vers le sport le mieux adapté à leur physiologie. Il le pratique d'abord comme un entraînement pour la natation, puis choisit le cyclisme « plus social et interactif[2] ».

Carrière sur piste[modifier | modifier le code]

La carrière de Rohan Dennis débute sur la piste, où, spécialiste de la poursuite, il devient Champion du monde junior par équipes en 2008. Chez les professionnels, il devient champion d'Australie de poursuite par équipes en 2010 et 2011, vice-champion du monde de la spécialité, puis champion du monde à Apeldoorn en 2011.

À titre individuel, il remporte le classement général de la Coupe du monde de poursuite en 2010-2011.

Il fait des Jeux olympiques de Londres son objectif pour 2012[2]. Aux championnats du monde, qui ont lieu en avril à Melbourne, il est médaillé d'argent de la poursuite par équipes avec Glenn O'Shea, Jack Bobridge et Michael Hepburn. Ils sont battus en finale par l'équipe britannique, qui bat le record du monde. En poursuite individuelle, Dennis est quatrième, tandis que Hepburn et Bobridge sont médaillés d'or et d'argent. Aux Jeux olympiques, Dennis, Bobridge, Hepburn et O'Shea sont à nouveau battus en finale de la poursuite par équipe par les Britanniques, qui établissent un nouveau record du monde.

Carrière sur route[modifier | modifier le code]

Rohan Dennis commence sa carrière sur route en 2009 dans l'équipe Jayco. Spécialiste du contre-la-montre, il y obtient ses premiers résultats dès 2009 sur le Tour de Thuringe (7e) et le Herald Sun Tour (4e), et participe au début de la saison 2010 à son premier Tour Down Under.

Au cours de la saison 2010, Dennis confirme son aptitude pour le contre-la-montre. Il devient champion d'Australie espoirs de la spécialité, termine deuxième d'un contre-la-montre de l'Olympia's Tour derrière Taylor Phinney en mai 2010, et prend la quatrième place finale de l'épreuve. Le mois suivant, il contribue à la victoire de son équipe dans le contre-la-montre par équipes du Tour de Thuringe et y prend la troisième place finale. À la fin de la saison 2010, il est sélectionné pour participer au championnat du monde dans la catégorie espoirs (moins de 23 ans) à Melbourne, en Australie. Il prend la cinquième place de l'épreuve contre-la-montre[3] et la 76e de la course en ligne[4]. Il prend également la sixième place du contre-la-montre des Jeux du Commonwealth.

En 2011, Dennis déménage en Europe et rejoint l'équipe Rabobank Continental. En septembre, il prend la deuxième place du prologue du Tour de l'Avenir, puis profite de sa sixième place le lendemain pour prendre la tête du classement général, impressionnant les suiveurs par sa puissance dans l'ascension du col de Grosse Pierre[2].

En 2012, bien que l'objectif principal de sa saison soit le tournoi de poursuite par équipes des Jeux olympiques, Dennis obtient de bons résultats sur route. En janvier, aux championnats d'Australie, il remporte les titres de la course en ligne et du contre-la-montre de la catégorie espoirs. Il dispute ensuite le Tour Down Under avec la sélection nationale UniSA-Australia. Cinquième du classement général, il est meilleur jeune de la course, et remporte le classement de la montagne. En juin, il est le premier Australien à gagner le Tour de Thuringe[5]. De retour sur route après les Jeux, il s'impose en septembre sur deux courses contre-la-montre, le Mémorial Davide Fardelli et le Chrono champenois. Aux championnats du monde sur route, il est médaillé d'argent du contre-la-montre des moins de 23 ans.

En 2013, il est recruté par l'équipe américaine Garmin-Sharp, qui l'engage pour deux ans. Il quitte la piste et se consacre désormais uniquement à la route[6]. En juin, il prend le maillot jaune du Critérium du Dauphiné lors de la 4e étape en terminant deuxième du contre-la-montre derrière Tony Martin. Il le perd le lendemain au profit de Christopher Froome. Il termine 8e du classement général et remporte le classement du meilleur jeune. Il participe ensuite à son premier grand tour lors du Tour de France où son équipe prévoit de le retirer de l'épreuve à la première journée de repos[7]. Dernier de la huitième étape à plus de 38 minutes du vainqueur Christopher Froome, Dennis est non-partant le lendemain, une étape avant cette journée de repos[7].

En 2014, il commence la saison avec Garmin-Sharp. Deuxième du contre-la-montre du Critérium international en mars, il prend la même place du contre-la-montre et du classement général du Circuit de la Sarthe le mois suivant, ainsi qu'au prologue du Tour de Romandie. À nouveau deuxième du contre-la-montre au Tour de Californie, il s'impose le lendemain au mont Diablo et termine cette course à la deuxième place du classement général, derrière Bradley Wiggins. Fin juillet, il est médaillé d'argent du contre-la-montre aux Jeux du Commonwealth, battu de neuf secondes par l'Anglais Alex Dowsett. En août, il quitte Garmin-Sharp et rejoint l'équipe BMC Racing. Il dispute avec elle le Tour d'Espagne, terminé à la 84e place du classement général, avec une troisième place lors de la dernière étape, un contre-la-montre. Avec ses coéquipiers de BMC Racing, il devient champion du monde du contre-la-montre par équipes en septembre. Il est également sélectionné en équipe nationale pour le contre-la-montre et la course en ligne de ces championnats du monde[8]. Il prend la cinquième place du contre-la-montre, à 58 secondes du vainqueur Bradley Wiggins.

Il commence sa saison 2015 par une deuxième place lors du championnat d'Australie du contre-la-montre[9] et une victoire en costaud sur la troisième étape du Tour Down Under[10]. Leader de la course après cette victoire d'étape, il parvient à conserver assez d'avance sur son compatriote Richie Porte, pour remporter sa première course World Tour[11]. Le 8 février 2015, il bat le record de l'heure en parcourant 52,491 kilomètres sur la piste du vélodrome suisse à Granges[12]. Il est dépossédé de ce record le 2 mai 2015 par Alex Dowsett qui réalise 52,937 kilomètres.[13]

Style[modifier | modifier le code]

Rohan Dennis se décrit comme « hyperactif »[2]. Le sélectionneur australien, Neil Stephens, dit de lui qu'il « peut devenir un très bon coureur de classiques[2] ».

Palmarès sur piste[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Championnats du monde juniors[modifier | modifier le code]

Championnats d'Australie[modifier | modifier le code]

Palmarès sur route[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

1 participation

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

1 participation

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2010 2011 2012 2013 2014
UCI World Tour 110e[14] 142e[15]
UCI Europe Tour 405e[16] 747e[17] 42e[18]
UCI Oceania Tour 44e[19]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Du 1er janvier 2009 au 30 juin 2009
  2. Du 1er juillet 2009 au 31 décembre 2010
  3. Du 1er janvier 2013 au 3 août 2014
  4. Du 4 août 2014

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Rohan Dennis », sur slipstreamsports.com (consulté le 14 août 2013)
  2. a, b, c, d et e Alexandre Roos, « Dynamite Dennis », L'Equipe,‎ , p. 10
  3. De la graine de champion sur velo101.com
  4. (en) « Australia's Matthews grabs home turf title », sur cyclingnews.com,‎ 1er octobre 2010 (consulté le 7 juillet 2011)
  5. (en) « Rohan Dennis relishes the pressure on the road to London », sur cyclingnews.com,‎ (consulté le 24 janvier 2015)
  6. (en) « Silver bullet Rohan Dennis signs new deal with Garmin-Sharp », sur news.com.au,‎ (consulté le 24 janvier 2015)
  7. a et b (en) « Rohan Dennis withdraws from the Tour de France », sur cyclingnews.com,‎
  8. (en) « Australian squad for 2014 World Championships announced », sur cyclingnews.com,‎
  9. Championnat d'Australie — Porte d'entrée sur velo101.com
  10. Tour Down Under — Dennis du tac au tac sur velo101.com
  11. Tour Down Under — Wouter Wippert première ! sur velo101.com
  12. « Cyclisme : un Australien pulvérise le record de l'heure », Le Monde,‎ (consulté le 8 février 2015)
  13. « Record de l'heure : Alex Dowsett efface Rohan Dennis en parcourant 52,937km » (consulté le 2 mai 2015)
  14. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2013 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 1 novembre 2014)
  15. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2014 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 14 octobre 2014)
  16. (en) « Europe Tour Points Detail », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 12 janvier 2015)
  17. (en) « Europe Tour Points Detail », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 31 décembre 2014)
  18. (en) « Europe Tour Points Detail », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 31 décembre 2014)
  19. (en) « Oceania Tour Points Detail », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 12 janvier 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :