Chris Boardman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chris Boardman
Image illustrative de l'article Chris Boardman
Chris Boardman en 2010
Informations
Nom Chris Boardman
Date de naissance 26 août 1968 (46 ans)
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Spécialité Rouleur
Équipes professionnelles
1993-1998
1999-2000
Gan
Crédit agricole
Principales victoires
Championnats et Jeux olympiques

Drapeau olympique Champion olympique de poursuite (1992)
Maillot arc-en-ciel (contre-la-montre) Champion du monde du contre-la-montre (1994)
Maillot arc-en-ciel Champion du monde de poursuite (1994 et 1996
3 étapes de grands tours

Tour de France (3 étapes)

Chris Boardman est un ancien coureur cycliste anglais né le 26 août 1968 à Hoylake. Il devient professionnel en 1993 avec l'équipe Gan, qui change de nom en 1998 pour devenir Crédit agricole, et arrête sa carrière en 2000. Il est introduit en 2009 au British Cycling Hall of Fame[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Titres nationaux contre-la-montre[modifier | modifier le code]

Chris Boardman remporte son premier titre national contre-la-montre en 1984, lors du championnat cadets des 10 miles George Herbert Stancer. En 1986, il remporte le championnat junior des 25 miles. Il bat également le record national junior des 25 miles en 1984.

En catégorie seniors, il remporte quatre championnats nationaux des grimpeurs consécutifs (de 1988 à 1991), cinq championnats nationaux des 25 miles consécutifs (de 1989 à 1993), le championnat des 50 miles en 1991 et 1992, et le championnat du Royaume-Uni contre-la-montre en 2000. Il bat le record des 25 miles en 1992 puis en 1993 avec 45 minutes et 57 secondes sur un parcours sur l'A34 près d'Oxford (il le conserve jusqu'en 2009)[2]. Il remporte également quatre fois le championnat de 100 km contre-la-montre par équipes, avec le Manchester Wheelers' Club en 1988, 1989 et 1991, puis avec le North Wirral Velo en 1993. Il contribue cette année-là au record de l'épreuve, en 2 heures et 7 secondes.

Carrière sur piste[modifier | modifier le code]

Champion olympique[modifier | modifier le code]

Lors des Jeux olympiques de Barcelone en 1992, Boardman se sert d'un nouveau modèle de vélo pour la poursuite individuelle, le Lotus 108. Ce vélo, développé par Lotus Engineering et surnommé « l'essieu unique », incluait de nombreuses innovations. Lors de la finale, Boardman rattrape son adversaire, le champion du monde allemand Jens Lehmann.

Boardman choisit de ne pas défendre son titre aux Jeux olympiques d'Atlanta en 1996, se concentrant sur le contre-la-montre sur route où il obtient la médaille de bronze.

Champion du monde[modifier | modifier le code]

En 1994, il remporte le titre de champion du monde de poursuite individuelle avec une évolution du vélo Lotus 108, le Lotus 110. En février 1995, à Manchester, il devance de deux secondes Tony Rominger, qui a battu quelques mois plus tôt son record de l'heure, confirmant sa suprématie sur la poursuite mondiale[3]. Il conserve son titre mondial en 1996.

Record de l'heure[modifier | modifier le code]

Au cours des années 1990, Boardman se dispute avec Graeme Obree la suprématie du record du monde de l'heure, chacun battant tour à tour le record de l'autre sur des vélos révolutionnaires. L'Union cycliste internationale mit fin à cette rivalité en imposant l'utilisation d'un vélo de course classique. Chris Boardman fait une tentative de record de l'heure selon les nouvelles règles en 2000, et bat le record de Merckx, vieux de 28 ans, de 10 mètres seulement.

Carrière professionnelle sur route[modifier | modifier le code]

Spécialiste du contre-la-montre, Boardman débute sa carrière professionnelle sur route dans l'équipe Gan de Roger Legeay, qui deviendra Crédit agricole.

Sa première course professionnelle est le Grand Prix Eddy Merckx 1993, un contre-la-montre de 66 km qu'il remporte. L'année suivante, il remporte plusieurs étapes du Grand Prix du Midi libre et du Critérium du Dauphiné libéré, dont la dernière étape en ligne.

Boardman se fait connaître du grand public en 1994, lorsqu'il remporte le prologue du Tour de France avec la vitesse la plus élevée jamais enregistrée[4]. Il perd le maillot jaune lors du contre-la-montre par équipes. Il est alors considéré au Royaume-Uni comme un futur vainqueur du Tour, malgré ses récriminations. Il expliquera après son abandon que son profil hormonal ne lui permettait pas de récupérer assez bien lors des courses par étapes. « Ça toujours été comme ça, probablement depuis ma naissance, mais pour le type de courses auquel j'ai pris part auparavant, ce n'était pas un problème. »

Lors du Tour de France 1995, Boardman est le grand favori du prologue disputé à Saint-Brieuc sous la pluie, dont l'horaire a été choisi pour permettre aux téléspectateurs britanniques de suivre la course. Déterminé à l'emporter, Boardman chute dans un virage, se casse la cheville gauche et le bras droit, et est contraint d'abandonner[5].

Sur le Tour de France 1996, il termine deuxième du prologue remporté sous la pluie par Alex Zülle. Quelques semaines plus tard, il obtient la médaille de bronze du contre-la-montre aux Jeux olympiques d'Atlanta.

Boardman réussit son retour sur le Tour de France 1997 en remportant une nouvelle fois le prologue du Tour, mais une chute le contraint à l'abandon lors de la 13e étape.

Lors du Tour de France 1998, le Tour s'élance de Dublin, en Irlande. Boardman remporte à nouveau le prologue mais chute lors de la 2e étape alors qu'il porte le maillot jaune.

En 1998, il découvre qu'il est atteint d'une forme d'ostéoporose, qui ne peut être traitée que par une thérapie hormonale à base de testostérone. La prise de testostérone étant interdite aux cyclistes professionnels par le règlement anti-dopage, Boardman choisit de prolonger sa carrière de deux ans afin de la terminer sur un exploit aux Jeux olympiques de Sydney en 2000.

Au cours de sa préparation, Boardman manque le Tour de France 1999 à cause de problèmes aux sinus[6]. Boardman termine onzième du contre-la-montre des Jeux olympiques[7].

L'après-cyclisme[modifier | modifier le code]

Dans une interview, Boardman reconnaît que les deux dernières années de sa carrière professionnelle auront été les plus difficiles, notamment du fait de ses problèmes de santé et conjugaux. Son ostéoporose lui est diagnostiquée alors qu'il n'a que 30 ans, ce qui est particulièrement jeune pour cette maladie. Il répond aux critiques sur son potentiel en affirmant : « Je ne me suis jamais considéré comme particulièrement doué, mais je suis parvenu à tirer parti de mes capacités, et ai trouvé une niche qui me convenait ».

Boardman vit avec sa femme et ses six enfants dans le Merseyside. Depuis la fin de sa carrière professionnelle, il a été commentateur cycliste pour ITV et possède désormais une marque de cycles et accessoires dénommée Boardman bikes[8],[9]. Il produit également des cycles de compétition sous la marque Boardman Elite[10].

Boardman est nommé conseiller technique de l'équipe du Royaume-Uni de cyclisme sur route et sur piste en 2004, et est manager technique de l'équipe britannique aux Jeux olympiques de Pékin en 2008 [11],[12],[13].

En 2009 Boardman participe au Flora London Marathon, qu'il termine en 3 heures 19 minutes et 27 secondes. Il est également admis au British Cycling Hall of Fame[14].

Palmarès et résultats[modifier | modifier le code]

Palmarès sur route[modifier | modifier le code]

  • 1984
    • Maillot de champion de Grande-Bretagne Champion de Grande-Bretagne des 10 miles cadets²²
  • 1986
    • Maillot de champion de Grande-Bretagne Champion de Grande-Bretagne des 25 miles juniors
  • 1988
    • Maillot de champion de Grande-Bretagne Champion de Grande-Bretagne de la course en côte
    • Maillot de champion de Grande-Bretagne Champion de Grande-Bretagne du contre-la-montre par équipes
  • 1989
    • Maillot de champion de Grande-Bretagne Champion de Grande-Bretagne de la course en côte
    • Maillot de champion de Grande-Bretagne Champion de Grande-Bretagne des 25 miles
    • Maillot de champion de Grande-Bretagne Champion de Grande-Bretagne du contre-la-montre par équipes
    • Grand Prix de France (contre-la-montre)
    • 3e étape du Tour du Lancashire (contre-la-montre)
  • 1990
    • Maillot de champion de Grande-Bretagne Champion de Grande-Bretagne de la course en côte
    • Maillot de champion de Grande-Bretagne Champion de Grande-Bretagne des 25 miles
    • 6e étape du Tour du Texas
    • médaille de bronze Médaillé de bronze du contre-la-montre par équipes aux Jeux du Commonwealth
  • 1991
    • Maillot de champion de Grande-Bretagne Champion de Grande-Bretagne de la course en côte
    • Maillot de champion de Grande-Bretagne Champion de Grande-Bretagne des 50 miles
    • Maillot de champion de Grande-Bretagne Champion de Grande-Bretagne des 25 miles
    • Maillot de champion de Grande-Bretagne Champion de Grande-Bretagne du contre-la-montre par équipes
    • Tour du Lancashire :
      • Classement général
      • 1re étape
    • Prologue de l'Olympia's Tour
  • 1992
    • Maillot de champion de Grande-Bretagne Champion de Grande-Bretagne des 50 miles
    • Maillot de champion de Grande-Bretagne Champion de Grande-Bretagne des 25 miles
  • 1993
  • 1994
  • 1995

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

  • 1994 : abandon (11e étape), vainqueur du prologue, Maillot jaune maillot jaune pendant 3 jours
  • 1995 : abandon sur chute (prologue)
  • 1996 : 39e
  • 1997 : abandon (13e étape), vainqueur du prologue, Maillot jaune maillot jaune pendant 1 journée
  • 1998 : abandon (2e étape), vainqueur du prologue, Maillot jaune maillot jaune pendant 2 jours
  • 1999 : 119e

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

Palmarès sur piste[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Jeux du Commonwealth[modifier | modifier le code]

  • 1986
    • médaille de bronze Médaillé de bronze de la poursuite par équipes
  • 1990
    • médaille de bronze Médaillé de bronze de la poursuite par équipes

Championnats nationaux[modifier | modifier le code]

  • Maillot de champion de Grande-Bretagne Champion de Grande-Bretagne de la poursuite amateurs en 1989, 1991 et 1992

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. 50 Cycling Heroes Named in British Cycling's Hall of Fame
  2. « The National Governing Body for Cycling Time Trials in England & Wales », sur rttc.org.uk
  3. (en) « 12 February 1995 », sur cyclingews.com,‎ 12 février 1995
  4. « Le Tour en chiffres Les autres records », sur letour.fr
  5. (en) « Prologue - 7.3 km », sur cyclingnews.com,‎ 1er juillet 1995
  6. « Boardman: Illness forcing me to quit », sur BBC.co.uk,‎ 25 septembre 2000
  7. « Ekimov upstages the rest », sur Cyclingnews.com
  8. (en) « Boardman Bikes : Chris Boardman »
  9. (en) « Boardman Bikes at Halfords »
  10. (en) « Future bike revealed », sur SkySports.com,‎ 12 August 2009
  11. (en) Mark Appleton, « Boardman's technical quest for Beijing gold », sur Bike Radar.com
  12. (en) Patrick Sawyer, « Revolutionary skinsuit helps UK cyclists go for Olympic gold », sur Telegraph.co.uk,‎ 6 août 2008
  13. (en) Jeremy Whittle, « Chris Boardman frets over final preparations », sur timesonline.co.uk,‎ 12 août 2008
  14. (en) « 50 Cycling Heroes Named in British Cycling's Hall of Fame », sur BritishCycling.org.uk,‎ 17 décembre 2009

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :