Christophe Rinero

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rinero.
Christophe Rinero
Image illustrative de l'article Christophe Rinero
Christophe Rinero lors du Tour de l'Avenir 1998.
Informations
Nom Rinero
Prénom Christophe
Date de naissance 29 décembre 1973 (40 ans)
Pays Drapeau de la France France
Équipe amateur
2009
2010
UFR Matouba Rayon d'Argent
U.S.Lamentinois - C.R.B.T.P.
Équipe professionnelle
1996
1996
1997-2001
2002-2003
2004-2005
2006-2007
2008
Force Sud
Mutuelle de Seine-et-Marne
Cofidis
Oktos-Saint Quentin
RAGT Semences
Saunier Duval-Prodir
Agritubel
Principales victoires
Maillot à pois Meilleur grimpeur du Tour de France 1998
Tour de l'Avenir 1998
Christophe Rinero lors du Tour de Romandie 2007.

Christophe Rinero, né le 29 décembre 1973 à Moissac, est un coureur cycliste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Christophe Rinero commence sa carrière professionnelle en 1996 dans l'équipe Force Sud, dissoute au mois de juillet, puis rejoint l'équipe Mutuelle de Seine-et-Marne pour les derniers mois de l'année. Il obtient durant cette saison la 13e place de la Route du Sud et attire l'attention de Cyrille Guimard, directeur de l'équipe Cofidis, qui le recrute.

Rinero court pour Cofidis de 1997 à 2001. Il se révèle au haut niveau au printemps 1998, durant le Grand Prix du Midi libre. Il y remporte une étape à Rodez et termine deuxième du classement général, entre deux coureurs de Festina, Laurent Dufaux et Laurent Brochard[1]. En juillet, il est vainqueur du Grand Prix de la montagne du Tour de France, année où il obtient son meilleur résultat, finissant 4e au classement général et remportant le maillot à pois de meilleur grimpeur. D'après le coureur Philippe Gaumont, Rinero a été préparé pour ce Tour, comme les autres coureurs de Cofidis y participant, par le docteur Vezzani, médecin de l'équipe, qui leur « envoyait en colis express de l'EPO et des hormones de croissance, emballés dans des packs de glace »[2]. La même année, Rinero gagne également le Tour de l'Avenir.

Après une fin de carrière mitigée, il met un terme à sa carrière en 2008, faute d'être parvenu à retrouver une équipe.

Christophe Rinero est redevenu un coureur amateur en 2009 en Guadeloupe au sein de l'UFR Matouba Rayon d'Argent à Capesterre-Belle-Eau puis à partir de 2010 au sein de de l'US Lamentinois - C.R.B.T.P.

Il a remporté le Tour de l'environnement et du développement durable. Il a été porteur du maillot jaune sur le Tour cycliste de Marie-Galante 2009 et a participé au Tour cycliste de Guadeloupe. Il était attendu comme l'un des favoris mais une chute lors d'une étape de montagne a eu raison de sa forme. Il termine 14e du classement général.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès année par année[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

7 participations

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

2 participations

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Christophe Rinero n'arrête plus de grimper », sur lesoir.be,‎ 28 juillet 1998 (consulté le 7 juin 2011)
  2. Philippe Gaumont, Prisonnier du dopage, Paris, Bernard Grasset,‎ 2005, 300 p. (ISBN 978-2-2466-8431-2), p. 66-67

Liens externes[modifier | modifier le code]