Hocine Soltani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hocine Soltani
Fiche d’identité
Nom complet Hocine Soltani
Nationalité Drapeau de l'Algérie Algérie
Date de naissance 27 décembre 1972
Lieu de naissance Thenia, Algérie
Date de décès 1er mars 2002 (à 29 ans)
Lieu de décès Marseille, France
Taille 1,73 m (5 8)
Catégorie Poids plumes et poids légers
Palmarès
  Professionnel
Combats 4
Victoires 4
Victoires par KO 2
Titres amateurs Champion olympique aux Jeux d'Atlanta en 1996 (poids légers)

Médaillé de bronze aux Jeux de Barcelone en 1992 (poids plumes)

Médaillé de bronze aux championnats du monde de Sydney en 1991 (poids plumes)
Dernière mise à jour : 7 février 2014

Hocine Soltani (حسين سلطاني), né le 27 décembre 1972 à Thenia et mort le 1er mars 2002 à Marseille, est le seul champion olympique algérien de boxe anglaise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Thenia en 1972, l'enfant terrible de la ville de Boudouaou dans la wilaya de Boumerdès reste à ce jour le boxeur algérien le plus titré. Il fut en effet champion d'Afrique, champion du monde Arabe, vainqueur des Jeux méditerranéens, médaillé de bronze aux Jeux olympiques de Barcelone en 1992 dans la catégorie poids plumes et médaillé d'or aux Jeux olympiques d'Atlanta en 1996 dans la catégorie poids légers[1]. Il décroche à cette occasion la première et la seule médaille d'or de son pays et la deuxième du continent africain après celle du Kényan Wangila en 1988 du noble art en battant en finale le boxeur bulgare Tontcho Tontchev.

À son retour au pays, il fut accueilli comme un héros par sa ville de Boudouaou fière de son enfant qui venait d'offrir à l'Algérie et à l'Afrique sa première médaille d'or de boxe aux Jeux olympiques. Pour service rendu à la nation et à sa ville, les autorités de Boudouaou le récompensent en lui donnant des parcelles de terrain et un complexe sportif à son nom au nord de la ville.

Il passe professionnel en 1998 et s'exile aux États-Unis pour se perfectionner et s'affuter en se confrontant aux meilleurs. Des gens mal intentionnés et des mauvaises fréquentations en France le mettent dans des sacrés problèmes ce qui le contraint à mettre un terme à sa carrière après seulement 4 combats (tous victorieux). Il fut assassiné quelques années plus tard à Marseille dans l'anonymat le plus total. Son corps fut rapatrié en 2004 à Boudouaou en Algérie pour y reposer en paix.

Soltani aura marqué le sport Algérien puisqu'il fait partie de cette génération dorée au même titre que les athlètes Hassiba Boulmerka et Noureddine Morceli qui se sont distingués aux JO de 92 et 96.

Aujourd'hui, sa ville essaye de se tourner vers l'avenir en plaçant tous ses espoirs sur son successeur qui est nul autre que son propre neveu Mebarek Soltani. Il est déjà champion méditerranéen et champion du monde arabe.

Référence[modifier | modifier le code]

  1. (en) Résultats des Jeux olympiques 1996 (amateur-boxing.strefa.pl)

Lien externe[modifier | modifier le code]