Alim Ben Mabrouk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alim Ben Mabrouk
Pas d'image ? Cliquez ici.
Biographie
Nom Alim Ben Mabrouk
Nationalité Drapeau : Algérie Algérien
Naissance 25 juin 1960 (54 ans)
Lieu Lyon (France)
Taille 1,8 m (5 11)
Période pro. 1980-1992
Poste Milieu de terrain
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1981-1982 Drapeau : France Paris FC  ? (?)
1982-1990 Drapeau : France RC Paris 127 (?)
1990-1991 Drapeau : France Girondins de Bordeaux 17 (0)
1991-1992 Drapeau : France Olympique lyonnais 13 (?)
Total 157 (?)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1986-1989 Drapeau : Algérie Algérie 4 (?)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Alim Ben Mabrouk est un ancien footballeur professionnel algérien, né le 25 juin 1960 à Lyon. Il évoluait au poste de milieu de terrain. Il mesure 1,80 m pour 70 kg.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alim Ben Mabrouk, joueur du Paris FC à l'origine, évolue au Racing club de Paris du début à la fin de la période professionnelle des années 1980 (1982-1990).

Milieu besogneux et exemplaire par son travail sur le terrain, il était aisément reconnaissable par son look très particulier en son temps : le crane rasé depuis l'apparition d'une maladie cutanée : la pelade.

Il est considéré comme l'un des meilleurs joueurs de la ligue 1 de l'époque et comme l'un des plus courageux.

Milieu de terrain récupérateur répertorié comme infatigable, « l’homme aux trois poumons » selon les propos de son coéquipier Philipe Mahut.

Convoité par de nombreux grands clubs français (Marseille, Monaco, Bordeaux) il reste fidèle au club de son cœur : le racing club de Paris qui devient le Matra Racing en 1987 sous la houlette du président Lagardère.

Il joue alors au sein d'une équipe de stars de renommée mondiale (Enzo Francescoli, Pierre Littbarski, Maxime Bossis, Luis Fernandez) et entraîné par Artur Jorge champion d'Europe en titre avec le F.C Porto dont il est un élément incontournable.

Mais l'équipe n'obtient pas les résultats escomptés ce qui provoque le départ du président Lagardère et le retrait du groupe Matra.

Le Matra racing devint alors le racing paris 1 en 1989.

Il y joue une dernière saison et il est finaliste de la Coupe de France 1990.

Il quitte le Racing lors de la chute en 1990, et joue ensuite Bordeaux puis à Lyon.

Il met un terme à sa carrière en 1993.

Convoité par l'équipe de France, il opte pour l'équipe d'Algérie et participe au mondial mexicain de 1986.

Il compte 53 sélections en équipe d'Algérie.

Il est aussi champion de France de deuxième division en 1986 avec le Racing club de Paris.

Il a deux enfants : Rayan (1988) et Ambre (1993).

Carrière[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]