Machete Kills

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Machete.

Machete Kills

Description de cette image, également commentée ci-après

Logo de la franchise Machete.

Titre québécois Machete tue
Titre original Machete Kills
Réalisation Robert Rodriguez
Scénario Kyle Ward
Sociétés de production AR Films
Aldamisa Entertainment
Troublemaker Studios
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Action
Sortie 2013

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Machete Kills ou Machete tue au Québec et au Nouveau-Brunswick est un film américain de Robert Rodriguez sorti en 2013. Il fait suite à Machete, sorti en 2010, adapté d'une fausse bande-annonce du projet Grindhouse.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Accusé de l'assassinat de l'agent Sartana (Jessica Alba), Machete (Danny Trejo) est recruté par le Président des États-Unis (Charlie Sheen) pour éliminer un marchand d'armes mexicain voulant envoyer une arme destructrice sur Washington. Le tueur mexicain va découvrir alors un complot menaçant la Terre entière.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Drapeau de la France France : 2 octobre 2013[2]
Drapeau des États-Unis États-Unis / Drapeau du Canada Canada : 11 octobre 2013[3]

Distribution[modifier | modifier le code]

Source et légende : Version française (V. F.) sur AlloDoublage[5] et RS Doublage[6], Voxofilm[7] et d'après le reportage sur le doublage du film[8]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse du projet[modifier | modifier le code]

Dès la sortie de Machete en 2010, deux suites sont annoncées dès la fin du générique : Machete Kills et Machete Kills Again. En 2011, au Comic-Con de San Diego, Robert Rodriguez annonce qu'il veut que les aventures de Machete continuent dans l'espace. Le scénariste Kyle Ward s'est alors longuement demandé comment il allait y parvenir[9].

Robert Rodriguez compare cette suite à celle de Rambo : « ce nouveau volet, pour moi, était comme Rambo 2 : La Mission. Il fallait que Machete soit recruté par le gouvernement américain pour une mission que personne d'autre que lui n'était capable de remplir »[9].

Casting[modifier | modifier le code]

Danny Trejo, Michelle Rodriguez, Tom Savini ou encore Jessica Alba reprennent les rôles qu'ils tenaient dans Machete. Lindsay Lohan, qui jouait April dans le premier film, aurait pu apparaître dans cette suite mais le réalisateur trouvait que son personnage ne s'imbriquait pas dans l'histoire[10].

Malgré son apparition, Jessica Alba n'est pas créditée.

La chanteuse Lady Gaga fait ici ses débuts au cinéma. Danny Trejo l'a rencontré chez un tatoueur. Lorsqu'il a évoqué le tournage de Machete Kills, Lady Gaga lui avoue qu'elle adorerait y participer. L'acteur a donc contacté Robert Rodriguez[9].

Michelle Williams et Tony Jaa devaient apparaître dans le film, mais ils se sont finalement désistés. Le personnage de Michelle Williams a donc été offert à Amber Heard[9].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage débute le 10 juin 2012 pour une durée de 29 jours[11]. Il a eu lieu principalement à Austin au Texas[12],[9].

Sortie[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

Machete Kills reçoit des critiques défavorables aux États-Unis, totalisant un pourcentage de 29% d'opinions favorables sur l'agrégateur Rotten Tomatoes, pour 85 critiques[13]. Sur Metacritic, le film obtient une note de 41/100 pour 33 critiques[14].

En France, la presse est également partagée : dans sa moyenne des notes de presse, le site AlloCiné trouve une moyenne de 2,9 sur 5[15]. Pour 20 minutes, Machete Kills est un « pur bonheur pour les amateurs de série B ». De son côté, Le Journal du dimanche apprécie « les filles (...) toujours déshabillées et sexy » ainsi que Mel Gibson « irrésistible en clone cynique du Dr No »[15]. Le Parisien relève surtout l'humour noir du film. Laurent Djian de L'Express aime cet « hommage vintage au cinéma Z s'inscrit cette fois dans une intrigue aux accents jamesbondiens (le méchant mégalo, son repaire gigantesque...) » tout en regrettant quelques longueurs[16]. Pour Libération, c'est un « festival de faux raccords et d'effets pourris plutôt réjouissants »[15]. Pour Télérama, la « potacherie devient un pur plaisir ». Par ailleurs, plusieurs critiques comme celle d'Écran large, trouve que « tout ceci sent le réchauffé » ou que cela « provoque d'une part un ennui terrible (...) et d'autre part un malaise » pour L'Écran fantastique[15]. Mad Movies, qui ne donne au film qu'une étoile du cinq, Machete Kills « prend l'eau de toutes parts. (...) Un scénario prétexte (...). Un érotisme de pacotille (...), et surtout une mise en scène ras des pâquerettes. C'est simple, Rodriguez n'essaye même plus de faire du cinéma »[15].

Box-office[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis, le film totalise 3 837 183 $ pour son premier week-end d'exploitation, se classant en quatrième position du box-office à cette période[17]. Le film fait une forte chute au cours des deux week-ends suivants, ne totalisant que 7 268 659 $[17].

Clins d’œil[modifier | modifier le code]

  • Le film contient plusieurs références à l'univers de Star Wars. Dans la base futuriste de Luther Voz, ce dernier emmène Machete dans une réplique roulante du landspeeder de Luke Skywalker dans Star Wars, épisode IV : Un nouvel espoir (1977). Par ailleurs, au début du film, dans la fausse bande-annonce de Machete Kills again... in space, Machete utilise une Machette sabre laser.
  • Il y a également une référence à Star Trek lorsque Mel Gibson utilise un Bat'leth (en).
  • Robert Rodriguez glisse également quelques références à ses propres films. Le personnage incarné par Sofía Vergara, Madame Desdemona, porte une arme entre ses jambes similaire à celle portée par le personnage de Sex Machine dans Une nuit en enfer (1996). De plus, on retrouve Felix Sabates qui incarne ici Doc Felix, tout comme il le faisait dans Planète Terreur (2007) et Machete (2010). On retrouve également les nièces de Robert Rodriguez, Electra et Elise Avellan, qui apparaissent dans Machete et Planète Terreur. Par ailleurs, lorsque le shérif Doakes interroge Machete, pendu à une corde, on peut voir sur le mur une affiche du Sénateur John McLaughlin, incarné par Robert De Niro dans Machete.
  • Le véhicule avec lequel Machete et Mendez traversent la frontière mexico-américaine porte l'inscription Chingon sur sa carrosserie. C'est un clin d’œil au groupe de musique Chingón, dont fait partie le réalisateur Robert Rodriguez.
  • Lorsque Machete est dans un restaurant avec Mendez, un homme entre et pointe son arme sur Mendez. Machete braque le 3e homme à son tour. Mendez ricane et dit « on se croirait dans un Tarantino ! », en référence à l'Impasse mexicaine, technique souvent utilisée par Quentin Tarantino (Reservoir Dogs en 1992, Inglourious Basterds en 2009), ami de longue date de Robert Rodriguez.
  • Il est également fait référence à d'anciens films de Robert Rodriguez, tel que Desperado. La scène d'ouverture de ce film est exactement la même que la scène d'apparition du Caméléon. Par ailleurs, le revolver-ceinture est présent dans les deux films.

Suite[modifier | modifier le code]

Le film débute et se conclut par une fausse bande-annonce du 3e volet, Machete Kills Again… In Space.

Saga Machete[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Dates de sortie sur l’Internet Movie Database
  2. Machete Kills sur Allociné
  3. Des dates de sortie US pour Machete Kills et Gravity ! - AlloCiné
  4. Charlie Sheen change de nom ? - AlloCiné
  5. « Fiche du doublage français du film » sur AlloDoublage, consulté le 25 septembre 2013
  6. « Deuxième fiche de doublage français du film » sur RS Doublage, consulté le 25 septembre 2013
  7. « Troisième fiche du doublage français du film » sur Voxofilm, consulté le 4 octobre 2013
  8. « Reportage sur le doublage du film » sur Gentlegeek.net
  9. a, b, c, d et e « Machete Kills - secrets de tournage », sur AlloCiné.fr (consulté le 14 octobre 2013)
  10. (en) Josh Wigler, Josh Horowitz, « Lindsay Lohan Not In Machete Sequel, Robert Rodriguez Confirms », sur MTV.com,‎ 30 janvier 2013 (consulté le 14 octobre 2013)
  11. (en) Compte Twitter de Robert Rodriguez - Twitter
  12. (en) Lieux de tournage sur l’Internet Movie Database
  13. (en) « Machete Kills (2013) », sur Rotten Tomatoes.com, Flixster Inc. (consulté le 14 octobre 2013)
  14. (en) « Machete Kills », sur Metacritic.com, CBS Interactive (consulté le 14 octobre 2013)
  15. a, b, c, d et e « Machete Kills », sur AlloCiné.fr (consulté le 14 octobre 2013)
  16. Laurent Djian, « Machete Kills », sur L'Express.fr,‎ 1 octobre 2013 (consulté le 14 octobre 2013)
  17. a et b (en) « Machete Kills », sur Box Office Mojo.com, IMDb,‎ 13 octobre 2013 (consulté le 14 octobre 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]