Predator 2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Predator 2

Description de l'image  Predator 2.jpg.
Réalisation Stephen Hopkins
Scénario Jim Thomas & John Thomas
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre science-fiction
Sortie 1990
Durée 108 min

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Predator 2 est un film américain de science-fiction réalisé par Stephen Hopkins, sorti le . C'est le second film de la série Predator.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 1997, Los Angeles souffre à la fois d'une vague de chaleur et d'une guerre civile entre colombiens lourdement armés et jamaïcains de cartel de la drogue. Un Predator observe une fusillade entre la police et les colombiens, particulièrement le lieutenant Michael Harrigan (Danny Glover) lors des échanges de tirs pour sauver deux officiers blessés, et pour débusquer les colombiens de retour dans leur repaire. Avant que la police ne puisse les suivre, le Predator entre par une lucarne et tue tous les colombiens. Harrigan et ses détectives Leona Cantrell (Maria Conchita Alonso) et Danny Archuleta (Ruben Blades) retrouvent les colombiens qui ont été abattus. Harrigan poursuit le chef de gang sur le toit et lui tire dessus, ayant un aperçu de la silhouette du Predator camouflé, qu'il a rejeté comme étant un effet de la chaleur. Il est réprimandé par ses supérieurs pour avoir désobéi aux ordres. Il est également remis en cause par l'agent spécial Peter Keyes (Gary Busey), leader d'un groupe de travail fédéral qui enquête prétendument sur les cartels, et accueille dans son équipe le détective Jerry Lambert (Bill Paxton).

Le Predator tue alors plusieurs membres du cartel jamaïcain qui étaient en train d'assassiner un seigneur de guerre colombien. En dépit de devoir attendre Keyes, Harrigan et son équipe entrent dans la maison où ils trouvent les jamaïcains, où plutôt les cadavres sans peau suspendus aux chevrons. Keyes avertit Harrigan, mais Danny revient plus tard pour continuer l'enquête. Il trouve l'une des armes du Predator dans une grille de la climatisation, découverte qui lui coûte la vie car le Predator veillait. Harrigan veut tout faire pour découvrir le tueur de Danny, croyant qu'ils ont affaire à un assassin. Un médecin légiste estime que l'arme ramassée ne correspond à aucun élément du tableau périodique des éléments. Harrigan rencontre le jamaïcain baron de la drogue King Willie, un praticien vaudou, qui lui dit que le tueur est surnaturel et qu'il le guette incessamment. Juste après le départ de Harrigan, le Predator le tue.

Cantrell et Lambert interviennent lors d'une agression dans le métro lorsque le Predator les attaque. Cantrell amène les passagers en sécurité quand Lambert affronte le Predator et se fait tuer. Le Predator s'apprête à tuer Cantrell, mais la libère lorsque sa vision thermique révèle qu'elle est enceinte. Harrigan qui arrive sur les lieux poursuit le Predator mais est arrêté par Keyes, qui révèle que le tueur est un chasseur extraterrestre avec une vision infrarouge, habilement camouflé, qui chasse les humains pour en faire des trophées. Keyes et son équipe ont tendu un piège dans un abattoir à proximité, en utilisant des costumes isothermes et armes cryogéniques pour tenter de le capturer pour l'étudier. Toutefois, le Predator voit le piège à l'aide de son masque qui parcourt diverses longueurs d'ondes électromagnétiques, et tue l'équipe. Harrigan intervient, affronte le Predator et en dernier recours décharge son arme sur lui à bout portant, avant de lui retirer son masque.

Toujours vivant, le Predator tue Keyes en utilisant un disque de lancer et s'échappe par la toiture. Harrigan échange des tirs avec lui et le précipite, lui avec, du haut de l'immeuble. Il se retrouve sur un rebord étroit avec le Predator accroché à lui. Le Predator tente d'activer le dispositif d'auto-destruction sur son avant-bras afin d'anéantir toute la ville, mais Harrigan utilise au dernier moment le disque de lancer pour lui trancher l'avant-bras et détruire l'appareil. Le Predator tombe à travers une fenêtre de l'appartement et utilise un kit médical pour soigner ses blessures pendant que Harrigan descend, puis fuit à travers le bâtiment. Harrigan le suit dans une cage d'ascenseur et trouve son vaisseau spatial dans une chambre souterraine. À l'intérieur, les deux rivaux s'affrontent dans un duel final, à l'issue duquel Harrigan parvient à tuer le Predator en l'empalant avec le disque de lancement. Un certain nombre d'autres Predators apparaissent, encerclent Harrigan puis récupèrent leur camarade mort. Le chef des Prédators donne ensuite à Harrigan une antiquité, un pistolet à silex étiqueté « Raphaël Adolini 1715 ». Harrigan sort du vaisseau car celui-ci décolle et atteint la surface alors que le reste de l'équipe de Keyes arrive, furieux de ne pas avoir pu saisir l'extraterrestre. Harrigan déclare que les créatures reviendront.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Anecdotes[modifier | modifier le code]

  • Dans le vaisseau du Predator, on aperçoit divers crânes, dont un d'Alien, c'était en fait un clin d'œil de l'époque aux comics Alien vs. Predator déjà existants (édités par Dark Horse Comics).
  • Il s'agit de l'un des derniers films de Kevin Peter Hall, décédé en avril 1991.
  • À l'exception de l'acteur Lance Henriksen, Bill Paxton est le seul acteur à avoir joué dans trois des plus célèbres franchises du cinéma de science fiction, à savoir : Terminator, Alien et Predator (Lance Henriksen ayant joué dans quatre films desdites franchises : Terminator, Aliens, le retour, Alien 3 et Alien vs. Predator).
  • Danny Glover, Gary Busey ainsi que Steve Kahan ont déjà joué ensemble dans L'Arme fatale.
  • On aperçoit un des éléments techniques, sûrement la perche du micro, dans le coin gauche en haut lors de la scène du toit avec Danny Glover (environ à 1h19).
  • On remarque que le Predator, démuni de son masque multi-visions à la fin du film, voit toujours en vision thermique.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]