Poésie concrète

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La poésie concrète est une forme de poésie expérimentale qui ne fait appel ni à la syntaxe ni au rythme mais considère le poème comme un objet sensible indépendamment du sens.

Historique[modifier | modifier le code]

Poèmes à Lou
(Guillaume Apollinaire 1914)

Calligramme.jpg

Le concept de « poésie concrète », ou « concrétisme », apparaît dans les années 1950 avec Eugen Gomringer (de) et Augusto de Campos. En Suède, Öyvind Fahlström publie un recueil de poèmes concrets et un manifeste pour la poésie concrète en 1953[1]. Une exposition d'art concret, organisée autour des poètes Augusto et Haroldo de Campos, Décio Pignatari et Ronaldo Azeredo, a lieu au Musée d'art moderne de São Paulo en 1956[2]. Ces poètes brésiliens publient également un manifeste dans la revue Noigandres en 1958. Les artisans de la poésie concrète sont influencés en particulier par le dadaïsme et le futurisme. Mallarmé, Apollinaire, Pound, E. E. Cummings et Joyce peuvent être considérés comme des précurseurs en ce domaine. Le terme « poésie concrète » est maintenant utilisé pour désigner une grande variété d'innovations et d'expériences poétiques. Il y a actuellement tant de formes de poésie expérimentale, qu’il est difficile d’en donner une définition plus précise[3].

Moyens et objectifs[modifier | modifier le code]

S'inspirant des arts plastiques non figuratifs, ces auteurs ont cherché à mettre en avant la structure du poème, en l'associant à la disposition spatiale des mots, pour exprimer du sens. L'idée est exprimée à travers le graphe formé par les mots, à la manière des idéogrammes. Cette poésie expérimentale s'oriente aujourd'hui vers des poèmes codés, où les signes interagissent pour exprimer l'idée.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Öyvind Fahlström: Hätila ragulpr på fåtskliaben: Manifest för konkret poesi. In: Odyssé, Nr. 3-4, 1954.
  2. Exposição Nacional de Arte Concreta, Museu de Arte Moderna, São Paulo, 4.-18. décembre 1956, Kultur- und Erziehungsministerium, Rio de Janeiro, Februar 1958.
  3. Mary Ellen Solt Introduction sur ubu.com

Annexes[modifier | modifier le code]

Idee des Döhl

(Joseph Felix Ernst 2011)
Joseph Felix Ernst Idee des Döhl.jpg

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Anne Moëglin-Delcroix, Esthétique du livre d'artiste, Paris,‎ 1997.
  • (en) David Seaman, Concrete Poetry in France, Ann Arbor, UMI Research Press,‎ 1981 (ISBN 0835712532).

Liens externes[modifier | modifier le code]