Grands rhétoriqueurs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les grands rhétoriqueurs (ou grands rhéteurs) est un terme inventé au XIXe siècle pour désigner péjorativement des poètes de langue française de la fin du XVe siècle. Le terme fait également allusion aux "rhétoriqueurs" du Moyen Âge.

Leur nom vient de la « seconde rhétorique », qui codifie alors la poésie. Ils ne forment pas une école, mais, proches des princes, diplomates ou secrétaires, et communiquant parfois entre eux, ils ont adopté des principes d'écriture comparables. Innovateurs, ils affirment leur virtuosité technique dans des poèmes amples et surchargés, développent les métaphores, multiplient les jeux poétiques (acrostiches, palindromes, rimes équivoquées, fatras, coq-à-l'âne...). Ces occupations permettent d'explorer les potentialités de la langue française à un moment où celle-ci est en train de se stabiliser : ces poèmes ont une fonction d'illustration de la langue.

Ils préfigurent en quelque sorte les recherches et exercices de style de l'Oulipo.

Ces poètes vivent dans des cours princières ou royales. Ils sont payés pour montrer leur virtuosité, mais aussi pour louer le mécène qui les nourrit.

La poésie de la Grande Rhétorique est poésie complexe qui se caractérise par l’abondance des ornements poétiques voyants, et notamment une versification complexe. Cette poésie a recours à des formes fixes souvent difficiles comme la ballade, le chant royal mais aussi le rondeau (poème bref dans lequel la première partie du premier vers revient à la fin des strophes) ou l’épître. On recherche ici des rimes riches et difficiles, en particulier la rime équivoquée (rime qui résulte d’un jeu de mot), batelée (l’hémistiche rime avec la fin du vers), couronnée ou encore enchaînée.

Réhabilitation[modifier | modifier le code]

Divers travaux (notamment ceux de Paul Zumthor) ont contribué à réhabiliter les grands rhétoriqueurs pour leur esprit d'innovation et leur recherche esthétique.

Grands rhétoriqueurs[modifier | modifier le code]

Sont considérés comme « grands rhétoriqueurs » :

du XVe siècle 
du XVIe siècle 

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul Zumthor, La Lettre et la Voix. De la “littérature” médiévale, Paris, Le Seuil, 1987.
  • Paul Zumthor, Le Masque et la Lumière. La poétique des grands rhétoriqueurs, Paris, Le Seuil, 1978.

Liens internes[modifier | modifier le code]