Spoken word

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

« L'expression spoken word comme telle nous vient des États-Unis, inspirée des traditions jazz, soul et blues, et surtout de la Beat generation, symbolisée par Kerouac, Ginsberg et Burroughs. »[1]

Le « spoken word » est une façon particulière d'oraliser un texte, qu'il soit poétique ou autre. Il comprend souvent une collaboration (ou expérimentation) avec d'autres formes d'art comme la musique, le théâtre ou la danse. Cependant, le « spoken word » se concentre essentiellement sur les mots eux-mêmes, la dynamique et le ton de la voix, les gestes, les expressions.

Historique[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis, le mouvement Beat d'une part, des artistes Noirs d'autre part, ont désigné par l'expression Spoken word (mot parlé) une technique de poésie à voix haute, souvent accompagnée de musique, dont le slam est l'évolution directe.

Les poètes Beat Allen Ginsberg, ou Lawrence Felinghetti ont enregistré de nombreux disques de Spoken word.

Les plus célèbres restent néanmoins The Last Poets. Ce groupe de poètes noirs fortement inspirés politiquement par Marcus Garvey, est ouvertement révolutionnaire. Parfois désignés comme les ancêtres ou les précurseurs du rap, ils se sont formés en 1968 et sont toujours en activité en 2007.

Gil Scott-Heron, avant d'évoluer vers une musique nettement soul-jazz, débuta sa carrière artistique comme poète scandant ses textes engagés sur scène, avec un accompagnement musical très réduit. Son titre phare, The Revolution Will Not Be Televised (1971), à la transition du Spoken word et de la soul, préfigure lui aussi le rap, et prolonge la longue histoire du Parlé-chanté.

Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Le mot est aujourd'hui très employé en France et en Allemagne dans l'univers du slam afin de le distinguer de ce dernier par son accompagnement musical.

Artistes importants[modifier | modifier le code]

Rock
Chanson française

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]