Spoken word

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le « spoken word » est une façon particulière d'oraliser un texte, qu'il soit poétique ou autre. Il comprend souvent une collaboration (ou expérimentation) avec d'autres formes d'art comme la musique, le théâtre ou la danse. Cependant, le « spoken word » se concentre essentiellement sur les mots eux-mêmes, la dynamique et le ton de la voix, les gestes, les expressions.

Historique[modifier | modifier le code]

« L'expression spoken word comme telle nous vient des États-Unis, inspirée des traditions jazz, soul et blues, et surtout de la Beat generation, symbolisée par Kerouac, Ginsberg et Burroughs. »[1]

Article détaillé : Sprechgesang#Influences.

En France[modifier | modifier le code]

Le « spoken word » a été employé dès le tout début des années 1970 par un chanteur comme Léo Ferré sur des albums comme Amour Anarchie (1970), Il n'y a plus rien, Et... Basta ! (1973) ou encore Métamec (posthume, 2000).

Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Le mot est aujourd'hui très employé en France et en Allemagne dans l'univers du slam afin de le distinguer de ce dernier par son accompagnement musical.

Artistes importants[modifier | modifier le code]

Chanson française

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]