Les Cahiers du Sud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Cahiers du Sud est une revue littéraire fondée par Jean Ballard qui publia nombre d'écrivains et d'intellectuels du XXe siècle.

Histoire[modifier | modifier le code]

À l'origine, cette revue s'appelait « Fortunio » (et non « Fantasio » comme on le trouve écrit souvent) et avait été créée par Marcel Pagnol en 1914.

En 1923, elle fut renommée les Cahiers du Sud et prise en main par Jean Ballard. Ce fut une grande revue à la fois littéraire et d'études, faisant appel à des écrivains et intellectuels confirmés ou montants, comme Roger Caillois, Gaston Baissette et André Chastel. Ses principaux chroniqueurs furent Jean Tortel et Léon-Gabriel Gros.

Parmi les collaborateurs de la période de guerre 1940-1945 : Francine Bloch, Émile Danoën ou Simone Weil.

La parution de la revue prit fin en 1966.

Les locaux de cette revue marseillaise furent établis dans une avenue qui porte aujourd'hui le nom de son directeur : le cours Jean-Ballard.

Auteurs publiés[modifier | modifier le code]

Marcel Brion

...

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Léon-Gabriel Gros, Poètes contemporains, Cahiers du Sud, Première série 1944, Deuxième série 1951.
  • Rivages des Origines (Archives des Cahiers du Sud), préface de Jean Tortel, Archives de la Ville de Marseille, 1981. ISBN 2-902904-09-6
  • Alain Paire, Chronique des Cahiers du Sud, 1914-1966, IMEC éditions, 1993
  • [Jean Ballard] & les Cahiers du Sud, commissariat Michèle Coulet et Olivier Cousinou, Centre de la Vieille Charité, Marseille, 1993, Jean-Michel Place / Ulysse Diffusion, 320 pages (ISBN 900298-36-9[à vérifier : isbn invalide])

Articles connexes[modifier | modifier le code]