Blason (littérature)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Blason.

Le blason est une forme de poème à la mode au XVIe siècle (bien que l'on en retrouve des traces lors des romans courtois du Moyen Âge), généralement versifié et à rimes plates. Il renferme soit l'éloge, soit la satire (on parle alors de contre-blason) d'un être ou d'un objet. Le plus souvent, l'objet du poème est le corps féminin, ou une partie de celui-ci.

Le blason et le contre-blason sont souvent mis à la suite, comme dans le « blason du beau tétin » de Clément Marot (Épigrammes, 1535). Le blason est très présent dans la poésie galante, ou il est prétexte à des jeux littéraires (« Les cheveux blonds » de Tristan L'Hermite). Le genre est revenu en vogue au XXe siècle, où il a été illustré par Paul Éluard (« Blason des fleurs et des fruits »), Georges Brassens (« Le Blason ») et André Breton (« Clair de terre »).

Articles connexes[modifier | modifier le code]