Poésie japonaise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carte du jeu de Karuta représentant et citant Murasaki Shikibu
Matsuo Bashô par Yokoi Kinkoku de la série Haikai Gunsen No Zu (Portraits de poètes de haiku)

Bien que la création poétique soit très ancienne au Japon, les premiers témoignages que l'on en trouve datent du début du viiie siècle. Ces poèmes se trouvent inclus dans les textes en prose qui composent le Kojiki et le Nihon Shoki.

Le terme waka (和歌?, poésie japonaise) est généralement utilisé pour définir l'ensemble de la production poétique de la langue, en opposition à la poésie en langue chinoise.

Les genres poétiques[modifier | modifier le code]

Les différents styles de poésie classique japonaise les plus courants sont :

Les compilations[modifier | modifier le code]

Dès le VIIIe siècle, les Japonais se mirent à publier de nombreuses compilations de textes et poèmes. Les plus célèbres compilations de poésie sont le Man'yōshū, qui inclut également de la poésie chinoise, le Kokin wakashū (ou Kokinshū), le Shin Kokin Wakashū et le Hyakunin isshu. Ces compilations rassemblent les poèmes considérés comme les meilleurs de leur époque par leurs contemporains.

Édition de l'anthologie Kokin Wakashū de poésie japonaise classique avec couverture en bois gravé, XVIIIe siècle.

Liste de poètes japonais contemporains[modifier | modifier le code]

  • Fujiwara Akiko
  • Takashi Hiraide
  • Toshiko Hirata
  • Iijima Koichi
  • Inagawa Masato
  • Park Kyong-MI
  • Sagawa Chika
  • Ito Hiromi
  • Wago Ryoichi
  • Yagawa Sumiko
  • Yoshioka Minoru
  • Takagai Hiroya

Compléments[modifier | modifier le code]

Plusieurs autres articles de Wikipedia se rapportent à des sujets liés à la poésie japonaise :

Anthologies[modifier | modifier le code]

Poètes importants[modifier | modifier le code]

Pré-modernes[modifier | modifier le code]

Modernes[modifier | modifier le code]

Influences et contexte culturel[modifier | modifier le code]

  • Poésie bouddhiste, genre religieux majeur, avec contributions japonaises significatives
  • Poésie chinoise classique, grande influence sur les premières formes de poésie japonaise
  • Esthétique japonaise
  • Poésie Tang (en), se référant à la poésie typique de la période comprise entre 618 et 907
  • Karuta , type de jeux de cartes de poésie
  • Wabi-sabi, vision du monde ou esthétique japonaise
  • Jours d'hiver, version multimédia du renku éponyme de Bashō

Formes de poésie et concepts[modifier | modifier le code]

Formes principales[modifier | modifier le code]

  • Haikai, qui inclue plusieurs sous-genres
    • Haiku, forme poétique autonome dérivée du hokku, qui est l'objet d'une très forte croissance et popularité mondiale
    • Hokku, première strophe du tanka et du renga composée de 17 mores, et plus tard conservée seule pour formé un nouveau genre
  • Kanshi, vers chinois adoptés et adaptés au Japon
    • Qijue (shichigon-zekku), forme de kanshi
  • Renga, poésie japonaise collaborative, le hokku (plus tard haiku) en est la première strophe
  • Renku, poésie japonaise collaborative, genre developpé du renga
  • Shigin, poésie récitée ou chantée à l'oral en chinois ou en japonais, avec ou sans public
  • Tanka, courte forme poétique traditionnelle reliée au waka
  • Waka, courte forme poétique traditionnelle reliée au tanka

Formes et genres divers[modifier | modifier le code]

  • Poème d'adieu, poème écrit par l'auteur par anticipation de sa propre mort
  • Dodoitsu, quatre vers de structure syllabique 7/7/7/5
  • Haibun, composition littéraire mélant prose et vers (haïku)
  • Haiga (en), peintures japonaises basées sur les principes et l'esthétique des haïku, la plupart du temps peints par les auteurs eux-mêmes
  • Imayō, forme de poésie lyrique, type précoce du ryūkōka
  • Iroha, traduction japonaise d'un hymne du Sūtra sous forme poétique
  • Kyōshi, forme mineure dérivée de vers humoristiques rédigée en chinois
  • Renshi, forme moderne de vers de poésie collaborative
  • Ryūka, poésie écrites dans les formes Ryukyuan des langues japoniques des îles Ryūkyū
  • Senryū, forme dérivée du haïkai
  • Yukar, forme de poésie épique qui prend son origine dans la tradition orale des Aïnous
  • Zappai, autre forme dérivé du haïkai

Littérature japonaise[modifier | modifier le code]

Langue japonaise[modifier | modifier le code]

Listes de références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]