Poétique (discipline)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Poétique.

La poétique est l'étude des formes littéraires et plus particulièrement de la stylistique, de la narratologie, des figures de style. Elle est « l'étude de l'art littéraire en tant que création verbale »[1].

Tzvetan Todorov distingue, par exemple, trois grandes familles de théories de la poésie dans la tradition occidentale : le premier courant développe une conception rhétorique qui considère la poésie comme un ornement du discours, un plaisir ajouté au langage ordinaire; un deuxième courant démontre que la poésie inverse les propriétés rationnelles du langage en communiquant ce qu'il ne saurait traduire; le troisième met l'accent sur le jeu du langage poétique qui attire l'attention sur lui-même, plus que sur le sens qu'il porte.

Cette dernière théorie de l'autonomie du langage poétique a été exposée par Roman Jakobson au début du XXe siècle, dans un chapitre de ses Essais de linguistique générale. Étudiant les fonctions de la communication, Jakobson montre que la fonction poétique, contrairement aux autres, se centre sur le signe lui-même, et plus précisément sur le signifiant. Cette approche linguistique a le mérite de proposer une définition qui évite la confusion entre la poésie comme art du langage et la poésie comme catégorie esthétique. Cette juxtaposition des deux valeurs du terme a longtemps figuré dans les dictionnaires et traités littéraires. Au XIXe siècle, par exemple, dans un ouvrage intitulé Poétique (Cours complet de littérature à l'usage des séminaires et des collèges rédigé d'après les meilleurs critiques anciens et modernes), l'abbé Piron répond à la question « En quoi consiste la poésie du vers ? » : « Pour donner une définition précise de la poésie du vers, nous dirons qu'un vers est poétique ou véritablement vers quand son expression a une élévation, une force, un agrément dans les mots et les tours, qu'on ne trouve point dans le même genre traité en prose ; en un mot, quand il montre le langage ennobli, enrichi, paré, élevé au-dessus de ce qu'il est quand il n'est que de la prose. »

Article détaillé : Art poétique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire encyclopédique des sciences du langage, article « Poétique », p. 193, Paris, 1995

Articles connexes[modifier | modifier le code]