Mikel Arteta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mikel Arteta
Mikel Arteta (cropped).jpg
Arteta sous le maillot d'Arsenal en 2012.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Angleterre Arsenal
Numéro 8
Biographie
Nom Mikel Arteta Amatriaín
Nationalité Drapeau : Espagne Espagnol
Drapeau : Angleterre Anglais
Nat. sportive Drapeau : Espagne Espagnol
Naissance 26 mars 1982 (32 ans)
Lieu San Sebastián (Pays basque)
Taille 1,76 m (5 9)
Période pro. Depuis 1999
Poste Milieu de terrain
Pied fort Droit
Parcours junior
Saisons Club
1994-1997 Drapeau : Espagne Antiguoko
1997-1999 Drapeau : Espagne FC Barcelone
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1999-2000 Drapeau : Espagne FC Barcelone B 042 0(3)
2000-2002 Drapeau : France Paris SG 040 0(2)
2002-2004 Drapeau : Écosse Glasgow Rangers 068 (14)
2004-2005 Drapeau : Espagne Real Sociedad 015 0(1)
2005 Drapeau : Angleterre Everton 013 0(1)
2005-2011 Drapeau : Angleterre Everton 196 (34)
2011- Drapeau : Angleterre Arsenal 133 (16)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1999 Drapeau : Espagne Espagne U16 007 0(0)
1999-2001 Drapeau : Espagne Espagne U18 013 0(1)
2002-2003 Drapeau : Espagne Espagne espoirs 012 0(2)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 5 novembre 2014

Mikel Arteta, né le 26 mars 1982 à San Sebastián (Pays basque), est un footballeur espagnol qui évolue au poste de milieu de terrain à Arsenal.

Il possède également la nationalité anglaise depuis 2010.

Biographie[modifier | modifier le code]

Xabi Alonso, son ami d'enfance.

Enfance[modifier | modifier le code]

Mikel Arteta nait à San Sebastián au Pays basque. Lui et Xabi Alonso deviennent très bons amis, habitant proche l'un de l'autre et évoluant tout les deux sous les couleurs d'Antiguoko. La carrière des deux joueurs se séparent lorsqu'Arteta intègre la La Masía et Alonso la Real Sociedad[1],[2].

Formation au FC Barcelone (1997-2000)[modifier | modifier le code]

Le FC Barcelone le repère à quinze ans, il partage une chambre avec Pepe Reina, Víctor Valdés, Carles Puyol et Andrés Iniesta notamment[3]. Encouragé par ses parents, Arteta rejoint le Barcelone avec Ronaldo. Il joue son premier match pour le Barça de Louis van Gaal à seize ans, lors d’une rencontre amicale à Berlin[4], en tant que remplaçant pour Guardiola. Il se retrouve alors à jouer aux côtés de Rivaldo, Figo, Kluivert, Luis Enrique et toutes les superstars[1].

Au cours de ses trois premières années professionnelles, Arteta ne fait que 42 apparitions avec le FC Barcelone B, l'équipe réserve[2]. Avec Guardiola et d'autres milieux de terrain, plus établis devant lui, il ne parvient pas à intégrer l'équipe première et décide d'aller au Paris Saint-Germain et de jouer dans la Ligue des champions[1].

Débuts au haut-niveau avec le PSG (2000-2002)[modifier | modifier le code]

Luis Fernandez, l'homme qui le fait venir au PSG.

Au mercato hivernal de la saison 2000-2001, Luis Fernandez active ses réseaux espagnols, et réussit à obtenir le prêt du jeune de La Masía, le centre de formation du FC Barcelone, au Paris Saint-Germain. Ce milieu de terrain est un inconnu à son arrivée en France et n’a pas encore joué la moindre rencontre au haut-niveau[5].

Le jeune Espagnol effectue ses débuts officiels mi-février 2001, à 18 ans, lors d’un déplacement parisien en Ligue des champions sur le terrain du Milan AC. Arteta réalise une bonne prestation. Perdant peu de ballons, Arteta fait circuler le ballon avec facilité dans l’entre-jeu et contribue au bon match nul obtenu par le PSG ce jour-là. Dans la foulée, il fait ses débuts en championnat en rentrant en fin de match face à l'Olympique de Marseille, avant de ne presque plus sortir de l’équipe ensuite. Lors de la dernière rencontre au Parc des Princes, face au Lille OSC, il profite même d’une frappe contrée pour marquer son premier but[5].

Le jeune footballeur ayant donné pleinement satisfaction, le Paris Saint-Germain ne veut pas le laisser partir à la fin de son bail de six mois et obtient un nouveau prêt d’une durée d’un an[5].

Il commence cette nouvelle saison comme il a fini la précédente : dans la peau d’un titulaire. Jouant dans un registre médian entre récupérateur et relayeur, le plus souvent associé à Frédéric Déhu, Arteta est à la fois la première rampe de lancement du PSG et celui qui colmate toutes les brèches. Au fil du temps, Arteta prend de plus en plus confiance : il réalise de temps à autre des passes décisives, n’hésite pas à aller tirer des coups de pied arrêtés, et transforme un penalty face au CS Sedan Ardennes. La saison du Paris Saint-Germain s’avère plutôt bonne avec une quatrième place finale et Arteta fait partie des quatre nommés au titre de meilleur joueur de L1, devant les stars du PSG que sont Ronaldinho et Jay-Jay Okocha[5].

À la fin de la saison, le Paris Saint-Germain dispose d’une option d’achat mais souffre d’une forte concurrence pour faire signer Arteta. Paris ayant disputé la Coupe UEFA, le jeune Espagnol est convoité par de nombreux clubs, notamment les Glasgow Rangers, adversaires du PSG en C3. Or les Écossais offrent à Arteta un salaire largement supérieur à celui proposé en France. Dès lors, les négociations tournent court et, après un an et demi passé au club, Arteta quitte Paris[5].

Écosse et retour raté en Espagne (2002-2005)[modifier | modifier le code]

En Écosse, le joueur âgé de vingt ans n’a pas de mal à s’imposer. Il passe deux saisons pleines aux Glasgow Rangers, où il fait évoluer son jeu vers un registre plus offensif et garnit son palmarès en réalisant le doublé Championnat-Coupe de la Ligue en 2003[6]. Mais, dans ce championnat « mineur », Arteta ne peut se distinguer suffisamment pour atteindre la Roja. En effet, après avoir joué dans toutes les sélections de jeunes, il arrive à un âge où il peut raisonnablement penser à évoluer chez les A[5].

C’est pourquoi, en 2004, il retourne au pays en rejoignant la Real Sociedad de San Sebastián, sa ville natale. À la base recruté pour jour à ses côtés et reformer le duo de leur enfance[1], Arteta a la lourde tâche de remplacer son ami Xabi Alonso. Mais en Espagne, l’aventure tourne court. Arteta n’arrive pas à convaincre l’entraîneur et n’est finalement considéré que comme un joueur d’appoint[5].

Meneur de jeu d'Everton (2005-2011)[modifier | modifier le code]

Mikel Arteta avec Everton en août 2011.

En janvier 2005, après les conseils de son ami Xabi Alonso, Arteta regagne le Royaume-Uni en signant cette fois-ci à Everton, l’autre club de Liverpool où évolue Alonso[1]. Il est d’abord prêté puis, après une demi-saison convaincante, il est définitivement acquis pas les Toffees pour 2,2 m₤[1]. En Premier League, Arteta enchaîne les bonnes performances. Durant deux saisons consécutives, il est élu meilleur joueur du club par les fans, et se voit même consacré meilleur milieu de terrain du championnat 2006-2007[5]. Pour sa première saison pleine, il inscrit neuf buts.

Les saisons 2007-2008 et 2008-2009 coïncident avec deux nouvelles participations en Coupe UEFA. Il est un élément clé d'Everton et est courtisé par tous les grands d'Espagne qui le suivent désormais à chaque inter-saison.

Alors qu’il est toujours ignoré par la sélection espagnole, une rumeur insistante le pousse en équipe nationale anglaise, puisqu’il se fait naturaliser en 2010. Mais les règlements FIFA l’interdisent, puisqu’il a été sélectionné chez les espoirs espagnols alors qu’il n’avait pas encore la double nationalité[5].

Mikel Arteta se blesse gravement au genou en février 2009 et rate la fin de saison puis le début de la suivante. De retour de blessure, il inscrit six buts en treize matches de championnat en 2009-2010.

Arsenal (depuis 2011)[modifier | modifier le code]

Le 31 août 2011, le milieu espagnol signe un contrat de quatre ans en faveur d'Arsenal[7],[8]. Il fait ses débuts sous le maillot des Gunners le 10 septembre suivant à l'occasion du match comptant pour la 4e journée de Premier League face à Swansea City (victoire 1-0). Une semaine plus tard, il marque son premier but avec Arsenal face aux Blackburn Rovers. Les londoniens s'inclinent cependant (4-3).

Le 16 avril 2012, il est victime d'une lésion aux ligaments d'une cheville lors du match comptant pour la 34e journée de Premier League face à Wigan (défaite 1-2), ce qui met fin prématurément à sa saison[9].

Le 17 août 2012, Arteta est nommé vice-capitaine d'Arsenal par Arsène Wenger suite au départ de Robin van Persie vers Manchester United. Thomas Vermaelen est, quant à lui, promu capitaine[10]. Le 23 septembre suivant, le milieu espagnol porte le brassard de capitaine pour la première fois suite au forfait de Vermaelen à l'occasion de la rencontre comptant pour la 5e journée de Premier League face à Manchester City (1-1)[11].

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Mikel Arteta frappant un corner avec Arsenal.

Jouant dans un registre médian entre récupérateur et relayeur, Arteta est à la fois la première rampe de lancement de son équipe et celui qui colmate les brèches. Arteta se distingue plus dans l'art de la passe décisive que par ses buts, n’hésitant pas à tirer les coups de pied arrêtés[5].

À la fin de son contrat au FC Barcelone, on compare Arteta à Josep Guardiola. À Everton, il est considéré comme une sorte de Frank Lampard jouant dans un club plus humble[5].

À Arsenal, généralement positionné en retrait d'un milieu à trois joueurs, Arteta démontre son expérience en étant un rempart efficace pour les quatre arrières tout en les attaquants en balles en profondeur avec sa technique et son habileté de passe[12].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Mikel Arteta au 8 novembre 2014[13]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M B M B C M B M B
2000-2001 Drapeau de la France Paris Saint-Germain (prêt) D1 6 1 1 0 C1 4 0 11 1
2001-2002 Drapeau de la France Paris Saint-Germain (prêt) D1 25 1 7 2 CI+C3 4+6 1+0 42 4
Sous-total 31 2 8 2 - 14 1 53 5
2002-2003 Drapeau : Écosse Glasgow Rangers Scottish PL 27 4 7 1 C3 1 0 35 5
2003-2004 Drapeau : Écosse Glasgow Rangers Scottish PL 23 8 4 0 C1 6 1 33 9
Sous-total 50 12 11 1 - 7 1 68 14
2004-2005 Drapeau de l'Espagne Real Sociedad Liga 15 1 - - - - - 15 1
2005 Drapeau de l'Angleterre Everton FC (prêt) Premier League 12 1 1 0 - - - 13 1
2005-2006 Drapeau de l'Angleterre Everton FC Premier League 29 1 5 1 C1+C3 3 1 37 3
2006-2007 Drapeau de l'Angleterre Everton FC Premier League 35 9 4 0 - - - 39 9
2007-2008 Drapeau de l'Angleterre Everton FC Premier League 28 1 2 0 C3 7 3 37 4
2008-2009 Drapeau de l'Angleterre Everton FC Premier League 26 6 3 1 C3 2 0 31 7
2009-2010 Drapeau de l'Angleterre Everton FC Premier League 13 6 1 0 C3 2 0 16 6
2010-2011 Drapeau de l'Angleterre Everton FC Premier League 29 3 4 0 - - - 33 3
2011-2012 Drapeau de l'Angleterre Everton FC Premier League 2 1 1 1 - - - 3 2
Sous-total 174 28 21 3 - 14 4 209 35
2011-2012 Drapeau de l'Angleterre Arsenal FC Premier League 29 6 3 0 C1 6 0 38 6
2012-2013 Drapeau de l'Angleterre Arsenal FC Premier League 34 6 2 0 C1 7 0 43 6
2013-2014 Drapeau de l'Angleterre Arsenal FC Premier League 31 2 6 1 C1 6 0 43 3
2014-2015 Drapeau de l'Angleterre Arsenal FC Premier League 5 0 1 0 C1 3 1 9 1
Sous-total 99 14 12 1 - 22 1 133 16
Total sur la carrière 369 57 52 7 - 57 7 478 71

Palmarès[modifier | modifier le code]

Drapeau : Espagne Espagne U16
Drapeau : Écosse Rangers FC
Drapeau : Angleterre Everton
  • Élu meilleur joueur d'Everton en 2006 et 2007
Drapeau : Angleterre Arsenal

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. a, b, c, d, e et f (en) « Mikel Arteta: 'It's a long way from San Sebastian...' », sur independent.co.uk,‎ 19 novembre 2005 (consulté le 24/12/2015)
  2. a et b (en) « 5 Barcelona Players That Made it Elsewhere », sur footyfair.com (consulté le 24/12/2014)
  3. (es) « Arteta revela que estando en La Masia se escapaba para ir de fiesta », sur mundodeportivo.com,‎ 24 mars 2012 (consulté le 24/12/2014)
  4. « Bilan des anciens : plutôt PSG ou Barcelone ? », sur paris-canalhistorique.com,‎ 29 septembre 2014 (consulté le 24/12/2014)
  5. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k « Portraits d’anciens : Arteta, De Lucas, Pochettino », sur psgmag.net,‎ 11 février 2011 (consulté le 23/12/2014)
  6. Arteta ne joue pas la finale de la Coupe d'Écosse 2003.
  7. « Mikel Arteta (Everton) à Arsenal », sur opl.fr, 1er septembre 2011.
  8. (en) Arteta joins Arsenal on a four year deal
  9. Saison terminée pour Arteta, francefootball.fr, 19 avril 2012.
  10. Vermaelen promu capitaine, lequipe.fr, 17 août 2012.
  11. Gervinho et Dzeko et pointe, lequipe.fr, 23 septembre 2012.
  12. (en) « Fiche de Arteta », sur arsenal.com (consulté le 24/12/2014)
  13. Statistiques de Mikel Arteta sur footballdatabase.eu