Nitrite de sodium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir E250 (homonymie).
Nitrite de sodium
Nitrite de sodium
Identification
Nom IUPAC Nitrite de sodium
No CAS 7632-00-0
No EINECS 231-555-9
No E E250
Apparence solide de formes variables hygroscopique, blanc a jaune[1].
Propriétés chimiques
Formule brute NNaO2NaNO2
Masse molaire[2] 68,9953 ± 0,0008 g/mol
N 20,3 %, Na 33,32 %, O 46,38 %,
Propriétés physiques
fusion (décomposition) : 280 °C[1]
ébullition Se décompose au-dessous du point d'ébullition à 320 °C[1]
Solubilité dans l'eau à 20 °C : 820 g·l-1[1]
Masse volumique 2,2 g·cm-3[1]
Précautions
Directive 67/548/EEC
Toxique
T
Comburant
O
Dangereux pour l’environnement
N



Transport
-
   1500   
SGH[3]
SGH03 :SGH06 : ToxiqueSGH09 : Danger pour le milieu aquatique
Danger
H272, H301, H400,
Écotoxicologie
DL50 85 mg·kg-1 (rats)
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le nitrite de sodium, de formule NaNO2, est le nitrite le plus important dans l'industrie chimique.

La masse molaire moyenne du nitrite de sodium est : 69,00 g.mol-1. L'ancienne méthode de fabrication était basée sur la réduction du nitrate de sodium par le plomb métallique à 420 °C :

\mathrm{NaNO_3} + \mathrm{Pb} \to \mathrm{NaNO_2} + \mathrm{PbO}

Le nitrite de sodium s'obtient de nos jours comme sous-produit lors de la synthèse industrielle de l’acide nitrique. Le mélange de monoxyde d'azote et de dioxyde d'azote produit lors de cette synthèse est absorbé par une solution d’hydroxyde de sodium ce qui conduit à du nitrite et à du nitrate de sodium.

Solubilité aqueuse

Utilisations[modifier | modifier le code]

  • Antidote lors d'intoxication au cyanure : Le nitrite de sodium est injecté par voie intraveineuse immédiatement après l'ingestion accidentelle de cyanure.

Il permet alors de minimiser la fixation des cyanures au Fe(II) de l'hémoglobine (très forte affinité) par formation de méthémoglobine (le fer de l'hème est oxydé à l'état de Fe(III), dont l'affinité pour les ions cyanures est alors diminuée.

Le Nitrite de sodium fait partie de la liste des médicaments essentiels de l'Organisation mondiale de la santé (liste mise à jour en avril 2013)[6].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e NITRITE DE SODIUM, fiche de sécurité du Programme International sur la Sécurité des Substances Chimiques, consultée le 9 mai 2009
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  3. Numéro index 007-010-00-4 dans le tableau 3.1 de l'annexe VI du règlement CE N° 1272/2008 (16 décembre 2008)
  4. Classification de l’ARTAC des additifs alimentaires selon leur risque potentiellement ou certainement cancérigène
  5. (en) Noms de catégorie et système international de numérotation des additifs alimentaires - Codex Alimentarius
  6. WHO Model List of Essential Medicines, 18th list, avril 2013

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]