Bicarbonate de sodium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bicarbonate de sodium
Structure du bicarbonate de sodium
Structure du bicarbonate de sodium
Identification
Nom IUPAC hydrogénocarbonate de sodium
Synonymes

bicarbonate de soude (appellation fausse)

No CAS 144-55-8
No EINECS 205-633-8
No E E500(ii)
SMILES
InChI
Apparence solide blanc de formes variables[1]
Propriétés chimiques
Formule brute CHNaO3NaHCO3
Masse molaire[2] 84,0066 ± 0,0018 g/mol
C 14,3 %, H 1,2 %, Na 27,37 %, O 57,14 %,
pKa 10,3
Propriétés physiques
fusion 50 °C (décomposition)[3]
Solubilité 87 g·l-1 (eau, 20 °C)[1]
Insol. dans EtOH[3]
Masse volumique 2,22 g·cm-3 (20 °C)[4]
Thermochimie
ΔfH0solide −1 131 kJ·mol-1(24,85 °C)
Δfus 136 J·mol-1·K-1(24,85 °C)
Cp 87,7 kJ·K-1·mol-1 (25 °C)[3]
Précautions
SIMDUT[5]

Produit non contrôlé
Considérations thérapeutiques
Classe thérapeutique Antiacide
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

L'hydrogénocarbonate de sodium ou bicarbonate de sodium ou carbonate monosodique ou bicarbonate de soude (appellation la plus commune, mais ne correspondant pas aux dénominations normalisées des composés chimiques) ou carbonate acide de sodium (appellation la plus employée dans la composition des pâtisseries industrielles) a pour formule NaHCO3. C'est un composé blanc, qui se présente sous forme de poudre.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les Égyptiens de l'Antiquité utilisaient déjà les propriétés du natron, un minéral composé de carbonate de sodium et de bicarbonate de sodium. Ils tiraient cette substance de l'évaporation des lacs salés et l'employaient pour se frotter le corps, comme un savon.

En 1791, le chimiste français Nicolas Leblanc élabore pour la première fois le bicarbonate de sodium, tel que nous le connaissons aujourd'hui. Cependant le raffinage industriel du carbonate de sodium pour donner du bicarbonate de sodium a été mis au point en 1846 par deux boulangers new-yorkais : John Dwight et Austin Church.

Production et synthèse[modifier | modifier le code]

Le bicarbonate de sodium peut être obtenu à partir de gisements de natron.

Le procédé dit « Solvay », du nom de son inventeur Ernest Solvay, produit du carbonate de sodium (Na2CO3) à partir de sel et de craie. Puis ce carbonate de sodium donne du bicarbonate de sodium selon la réaction suivante :

Na2CO3 + H2O + CO2 → 2 NaHCO3.

Propriétés physico-chimiques[modifier | modifier le code]

Solubilité aqueuse

L'hydrogénocarbonate est amphotère.

Le bicarbonate de sodium est biodégradable et n'est toxique ni pour l'environnement ni pour la santé.

Le bicarbonate de sodium perd du dioxyde de carbone à 50 °C et est converti en carbonate de sodium à 100 °C[3].

2 NaHCO3 → Na2CO3 + H2O + CO2

Utilisations[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.
Sodium bicarbonate.jpg

Le bicarbonate est utilisé pour l'entretien du linge et de la maison, mais aussi pour l'hygiène, les soins du corps et pour la cuisine. Par exemple, comme agent nettoyant, adoucisseur d'eau (pour réduire la dureté de l'eau d'une piscine par exemple) et désodorisant. Il peut être utilisé pour éteindre un incendie lorsque l'usage de l'eau est déconseillé, par exemple pour les feux de friture[6].

Le bicarbonate est aussi utilisé comme agent de blanchiment des dents. Utilisé pour certains gargarismes. Il est aussi utilisé pour l'hygiène des dreadlocks.

Dans l'industrie alimentaire, c'est l'additif alimentaire numéro E500(ii)[7]. Il est utilisé comme agent de levuration, anti-agglomérant ou comme régulateur de pH[8]. Dans la cuisine traditionnelle il est l'élément de plusieurs recettes. Il est entre autres utilisé pour conserver leurs propriétés à certains légumes et légumineuses lors de la cuisson.

En médecine, il est utilisé en soluté de perfusion servant à l'alcalinisation des patients, notamment en cas d'acidose. Il fait partie de la liste des médicaments essentiels de l'Organisation mondiale de la santé (liste mise à jour en avril 2013)[9].

Trois qualités différentes[modifier | modifier le code]

Il existe trois qualités différentes de bicarbonate de soude : technique, alimentaire et médicinale. Même si l'appellation est la même, les critères de pureté sont différents : on doit veiller à n'utiliser la qualité « technique » que pour un usage ménager. La qualité alimentaire est indiquée avec le code FCC.

Autres utilisations[modifier | modifier le code]

  • Également utilisé dans la production agricole de la spiruline, par le développement de carbone.
  • Anodisation de l'aluminium ;
  • Purification des fumées et reminéralisation des eaux ;
  • Jardinage :
    • Fongicide, pour lutter contre l'oïdium et contre l'attaque de mildiou sur tomates par exemple, le bicarbonate de soude permet d’atténuer l’acidité. En pulvérisant sur les feuilles un mélange de 1 cm3 de bicarbonate de sodium et 1 cm3 de savon noir dans un litre d'eau, leur surface devient moins acide et limiterait la capacité des spores de champignons à se développer ;
    • Utilisé contre les fourmis, en solution et en grande quantité (plus de 3 litres soit deux bouteilles classiques) à verser dans la fourmilière.
  • Carburant propulsif pour fusée au bicarbonate de sodium lorsqu'il est mélangé avec du vinaigre.
Petitevache.jpg
  • En modélisme, il est utilisé pour simuler de la neige en le mélangeant à de la colle PVA ou colle à bois.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b BICARBONATE DE SODIUM, fiche de sécurité du Programme International sur la Sécurité des Substances Chimiques, consultée le 9 mai 2009
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  3. a, b, c et d « Sodium bicarbonate » dans la base de données Hazardous Substances Data Bank, consulté le 10 août 2010
  4. Entrée de « Sodium hydrogen carbonate » dans la base de données de produits chimiques GESTIS de la IFA (organisme allemand responsable de la sécurité et de la santé au travail) (allemand, anglais), accès le 10 août 2010 (JavaScript nécessaire)
  5. « Bicarbonate de sodium » dans la base de données de produits chimiques Reptox de la CSST (organisme québécois responsable de la sécurité et de la santé au travail), consulté le 24 avril 2009
  6. Comment éteindre les flammes sortant d'une friteuse ?
  7. Parlement européen et Conseil de l'Union européenne, « DIRECTIVE 95/2/CE concernant les additifs alimentaires autres que les colorants et les édulcorants du 20 février 1995 », Journal officiel, no L 61,‎ 18. 3. 1995, p. 1-56 (lire en ligne)
  8. Codex Alimentarius (1989) Noms de catégorie et système international de numérotation des additifs alimentaires. CAC/GL 36-1989, p. 1-35.
  9. WHO Model List of Essential Medicines, 18th list, avril 2013
  • Au Québec, dans le langage courant, il peut être appelé parfois la « petite vache ». Cela en raison de la petite vache représentée sur les boîtes de bicarbonate de sodium vendues par la compagnie Cow Brand, il y a de cela de nombreuses années.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]