Musée d'art moderne et d'art contemporain de Nice

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Musée d'Art moderne et d'Art contemporain.
Musée d’art moderne et d’art contemporain
Informations géographiques
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Ville Nice
Adresse Place Yves Klein
06364 Nice cedex 4
Coordonnées 43° 42′ 05″ N 7° 16′ 43″ E / 43.70144, 7.2785243° 42′ 05″ Nord 7° 16′ 43″ Est / 43.70144, 7.27852  
Informations générales
Date d’inauguration 21 juin 1990
Collections Art contemporain et notamment nouveau réalisme, pop art, minimalisme, figuration libre
Superficie 4 500 m2
Informations visiteurs
Nb. de visiteurs/an 135 714[1] (2012)
Site web www.mamac-nice.org

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Musée d’art moderne et d’art contemporain

Géolocalisation sur la carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur

(Voir situation sur carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur)
Musée d’art moderne et d’art contemporain

Géolocalisation sur la carte : Alpes-Maritimes

(Voir situation sur carte : Alpes-Maritimes)
Musée d’art moderne et d’art contemporain

Géolocalisation sur la carte : Nice

(Voir situation sur carte : Nice)
Musée d’art moderne et d’art contemporain

Le musée d’art moderne et d’art contemporain, appelé aussi MAMAC, est un musée consacré à l'art moderne et l'art contemporain ouvert depuis le 21 juin 1990 à Nice.

Présentation[modifier | modifier le code]

Situé à côté de la place Garibaldi, conçu par les architectes Yves Bayard et Henri Vidal, il a la forme d’un arc tétrapode à cheval sur le cours du Paillon. La monumentalité du projet développé sur la couverture du Paillon permet de relier par une terrasse, nommée Promenade des arts, le musée à un théâtre. Avec son plan carré, son architecture s’inspire des règles du néo-classicisme. La superficie disponible est d’environ 4 000 m2 répartie sur neuf salles d’exposition pour trois niveaux. Ses façades lisses sont recouvertes de marbre blanc de Carrare. L’entrée et la boutique se trouvent au niveau de l’esplanade Niki de Saint Phalle surplombant la place Yves Klein où se trouve également l'auditorium et la galerie contemporaine du musée. Les espaces muséaux sont consacrés au premier étage aux expositions temporaires, le deuxième et troisième niveau abritent les collections permanentes.

En 2010, le musée a accueilli 162 951 visiteurs, ce qui en fait le deuxième site unique le plus fréquenté de Nice[2].

Horaires et tarifs[modifier | modifier le code]

Le musée est ouvert tous les jours de 10 heures à 18 heures sauf le lundi et 1er janvier, dimanche de Pâques, 1er mai et 25 décembre. L'entrée est gratuite[3].

Les collections[modifier | modifier le code]

Elles offrent un panorama d’avant-garde de la création artistique, de la fin des années 1950 à nos jours, qui s’articulent autour de différents mouvements.

Les mouvements et les artistes[modifier | modifier le code]

Les Nouveaux réalistes européens avec les niçois Arman, Yves Klein et Martial Raysse, aux côtés de César, Christo, Niki de Saint Phalle, Mimmo Rotella, François Dufrêne, Jean Tinguely, Gérard Deschamps, Daniel Spoerri, Raymond Hains, Jacques Villeglé. La version américaine avec le Pop art est représentée par une collection d’œuvres de Roy Lichtenstein, Robert Indiana, Andy Warhol, James Rosenquist, Claes Oldenburg, Tom Wesselmann, et d’assemblages néo-dadaïstes de Rauschenberg[4].

Donations et dépôts[modifier | modifier le code]

Depuis l’ouverture, Yves Klein bénéficie d’une salle où sont rassemblées une vingtaine de ses œuvres dont plusieurs appartiennent au fonds permanent du musée.

En octobre 2001, Niki de Saint Phalle lègue une importante partie de sa collection à la Ville de Nice pour le musée: Le corps de la donation est composé de 170 œuvres dont 63 peintures et sculptures, 18 gravures, 40 lithographies, 54 sérigraphies et de nombreux documents originaux[5].

Les Empaquetages de Christo font partie du dépôt fait par la Lilja Art Fund Foundation.

En 2004, l'artiste suisse Albert Chubac offre une centaine d'œuvres au musée niçois[6].

En 2010, le collectionneur Khalil Nahoul fait don de 94 œuvres (peintures, dessins, estampes) dont des pièces de Pierre Soulages, Francis Bacon ou encore des Hans Hartung.

Expositions temporaires[modifier | modifier le code]

Plus de 213 expositions temporaires[3] ont eu lieu depuis l'ouverture du musée le 21 juin 1990.

  • 3 expositions sont actuellement en cours (mai 2013).
  • 8 expositions ont eu lieu à la Galerie des Ponchettes.
  • 34 expositions ont eu lieu dans la Vitrine de l'atelier d'art contemporain.
  • 89 expositions ont eu lieu à la Galerie du musée.
  • 79 expositions ont eu lieu au musée.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Rapport d’activités du musée d'art moderne et d'art contemporain de Nice, 2012.
  2. Sophie Casals, « Église russe : on n'entre plus… pour l'instant », Nice-Matin, no 23375,‎ 31 mars 2012, p. 7 (lire en ligne). L'encadré qui accompagne l'article et qui aborde la fréquentation du MAMAC, ne figure pas dans le lien précédent.
  3. a et b http://www.mamac-nice.org/
  4. http://www.arts-programme.com/musee/view/id/1039
  5. Nice-Matin du 12 octobre 2001
  6. Nice-Matin du 28 janvier 2004

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Musée d'art moderne et d'art contemporain, Éditions des Arts graphiques, Nice, 1997 (ISBN 2901412785)

Liens externes[modifier | modifier le code]