Château de Saumur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Saumur
Image illustrative de l'article Château de Saumur
Période ou style Médiéval et Renaissance
Type Forteresse
Château de la Loire
Début construction Xe siècle
Fin construction XVIe siècle
Propriétaire initial Thibaud, comte de Blois,
Destination initiale Forteresse
Propriétaire actuel Commune de Saumur
Destination actuelle Musée
Protection Logo monument historique Classé MH (1964)
Coordonnées 47° 15′ 25″ N 0° 04′ 21″ O / 47.257, -0.072447° 15′ 25″ Nord 0° 04′ 21″ Ouest / 47.257, -0.0724  [1]
Pays Drapeau de la France France
Région historique France anjou.svg Anjou
Département Maine-et-Loire
Région Blason région fr Pays-de-la-Loire.svg Pays de la Loire
Commune Saumur

Géolocalisation sur la carte : Maine-et-Loire

(Voir situation sur carte : Maine-et-Loire)
Château de Saumur

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Saumur

Le château de Saumur, Maine-et-Loire, est bâti au confluent de la Loire et du Thouet, aux confins est de l'Anjou et à proximité de l'ouest de la Touraine[2].

Le château fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 2 novembre 1964[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Château de Saumur, façade sud. Miniature de septembre dans Les Très Riches Heures du duc de Berry, vers 1440, musée Condé, Ms.65, f.9v

Le château de Saumur a connu ses premières fortifications sous Thibaud le Tricheur, comte de Blois, au Xe siècle. En 1026, il devint propriété du comte d'Anjou, le célèbre Foulques Nerra qui le légua à ses héritiers Plantagenêt. Philippe Auguste, roi de France et capétien, l'annexa à la couronne.

En 1227, Saint Louis fait rehausser le fort puis, à partir de 1367, Louis Ier d'Anjou, petit-fils de Philippe VI, fait remplacer les vieilles tours rondes par des tours octogonales[4].

Le roi René d'Anjou, dit le bon roi René, écrivain, homme cultivé et bâtisseur de forteresse (Tarascon) améliore sensiblement le confort de l'ensemble du château qu'il surnomme le « château d'amour ». Au XVIe siècle, l'italien Bartolomeo renforce les défenses du château. Précurseur, il fit construire autour du château médiéval des défenses basses, des fortins (bastions) et courtines suivant un plan en étoile étonnement moderne un siècle avant Vauban. Le château a été immortalisé dans le manuscrit des Très Riches Heures du duc de Berry dans le folio du mois de septembre qui représente les vendanges au pied du château.

Le château devint prison sous Louis XIV et Napoléon, puis un dépôt de munitions.

Au début du XXe siècle, la ville rachète le château à l'État et le rénove progressivement, y installe le musée des arts décoratifs (donation du Comte Charles Lair pour une majeure partie des œuvres exposées, céramique et mobilier) ainsi que celui du Harnachement.

Structure du rempart reconstruit

Le 22 avril 2001, la partie ouest du rempart nord s'est effondrée et a endommagé une partie des habitations situées en contrebas. Il s'ensuivit un chantier de stabilisation du sous-sol et de reconstruction du rempart qui s'est achevé en 2007.

Architecture[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Coordonnées trouvées sur Géoportail et Google Maps
  2. Cette situation est maintenue de nos jours, Saumur se trouvant aux confins est du Maine-et-Loire et à proximité de l'ouest de l'Indre-et-Loire.
  3. « Notice no PA00109307 », base Mérimée, ministère français de la Culture
  4. Ces deux étapes sont encore visibles aujourd'hui, les pieds des tours octogonales sont tronconiques.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Emmanuel Litoux, Éric Cron (dir.), Le château et la citadelle de Saumur, architectures du pouvoir, Paris, Société française d'archéologie, 2010, 227 p., [compte-rendu en ligne].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]